Archives par étiquette : XXe siècle

Journée d’études: Historiographie et nationalisme

La 9e journée d’études du groupe de contact FRS-FRNS Translatio. Antiquité tardive – haut Moyen Âge (IVe-Xe siècles) se tiendra le 11 juin 2021 au Musée royal de Mariemont (Belgique), sur le sujet « Historiographie et nationalisme, XIXe-XXe siècles. Des maîtres, des thèmes, des artéfacts« .

Il s’agit d’une journée d’études organisée en lien avec l’exposition « Le monde de Clovis. Itinéraires mérovingiens » (accessible jusqu’au 4 juillet 2021).

 

 

 

 

Matinée
Présidence : Sophie Glansdorff (Centre national d’histoire des sciences – CNHS, ULB) et Agnès Graceffa (SociaMM, ULB)
09:30 – Accueil – café
09:45 – Introduction à la journée – Agnès Graceffa et Sophie Glansdorff
10:00 – Mahomet et Charlemagne, un livre ouvert. La postérité historiographique de la thèse de Pirenne – Romain André (Université Paris-Sorbonne – Paris IV)
10:45 – « Vos cimetières francs ne sont pas des cimetières francs ». Retour
sur le quatrième Congrès de la Fédération archéologique et historique de Belgique (Charleroi, 1888) – Alain Dierkens (SociaMM, ULB)
11:15 – Discussion et café
11:45 – Les Considérations sur l’histoire de France d’Augustin Thierry : un
texte nationaliste ?, Agnès Graceffa (SociaMM, ULB)
11:45 – Louis le Germanique et les Carolingiens dans la mémoire
allemande: le cas de la Bavière et de la Prusse (1806-1871) – Sophie Glansdorff (CNHS, ULB)
12:45 – Discussion

Après-midi
Présidence : Laurent Verslype (Centre de recherches d’archéologie nationale – CRAN/INCAL UCLouvain)
13:00-15:00 : Lunch, café

Visites guidées et présentation du catalogue de l’exposition « Le monde de Clovis. Itinéraires mérovingiens » – Marie Demelenne (Conservatrice de la Section d’Archéologie régionale et domaniale du Musée royal de Mariemont – FWB)
15:15 – Présentation de l’ouvrage Clovis. Les grands dans l’Europe du haut
Moyen Âge. Histoire et archéologie (Mémoires de l’AFAM, XXXI) – Laurent Verslype (CRAN UCLouvain, AFAM)
15:30 – À propos d’une paire de boucles d’oreilles « franques » mises au
jour à Irles (Somme, France) au XIXe siècle, et intégrée à la collection Belgique ancienne des MRAH – Britt Claes (MRAH-KMKG) et Walter Leclercq (Crea-Patrimoine, ULB)
16:00 – Discussion et table ronde : Les enjeux actuels des (més)usages du passé mérovingien ?
16:30 – Clôture et visite libre du musée et de l’exposition

Inscription obligatoire auprès de Sophie Glansdorff: sglansdorff[at]gmail.com

Tous les détails sur le site du Musée royal de Mariemont.

Appel : Jeanne d’Arc en littérature

Appel à communication pour un colloque international

L’image de Jeanne d’Arc dans les littératures européennes des XIXe et XXesiècles : de la sainte nationale à la figure européenne

Université de Lorraine, site de Nancy.

16-17 octobre 2018.

Colloque organisé par les laboratoires de recherche CERCLE (EA 4372) et ECRITURES (EA 3943) de l’Université de Lorraine, en partenariat avec Le Porche (Association des Amis de Jeanne d’Arc et de Charles Péguy) et le Centre Jeanne d’Arc-Charles Péguyde l’Université d’État de Saint-Pétersbourg

Responsables scientifiques : Lioudmila Chvedova & Jean-Michel Wittmann.

 

Argumentaire :

Figure historique et sainte canonisée par l’Église catholique, mais aussi personnage littéraire, Jeanne d’Arc présente la particularité d’avoir fasciné les écrivains européens autant que les écrivains français. L’intérêt pour cette héroïne française a en effet largement dépassé les frontières nationales. L’anthologie de textes poétiques Jeanne d’Arc, la voix des poètes. De Christine de Pizan à Léonard Cohen (textes réunis par Yves Avril et Romain Vaissermann, Orléans, Paradigme, 2008) composée de plus d’une centaine de poèmes consacrés à Jeanne d’Arc, du XVe au XXIe siècle, témoigne bien du rayonnement de cette figure dans plusieurs pays, Continuer la lecture

Parution : « Perceval en question »

Christophe Imperiali, Perceval en question – Éloge de la curiosité, Classiques Garnier (« Etudes de littérature des XXe et XXIe siècles »)

Cet ouvrage cherche à mettre en lumière deux aspects du mythe de Perceval. D’une part, la question des structures relationnelles dans lesquelles est engagé cet Œdipe inversé, de Chrétien de Troyes à J. Gracq. D’autre part, sa propension à refléter la lecture ou l’écriture (Proust, Bonnefoy, Handke, Perec…)

Voir la table des matières sur le site de l’éditeur :

http://www.classiques-garnier.com/editions-tabmats/CiiMS01_tabmat.pdf