Archives par étiquette : vikings

Parution: Les historiographies des mondes normands, XVIIe-XXIe s.

Pierre Baudin et Edoardo D’Angelo (dir.), Les historiographies des mondes normands, XVIIe-XXIe siècle. Construction, influence, évolution, coll. “Symposia”, Caen, Presses universitaires de Caen, 2022.

L’ouvrage examine les modèles historiographiques élaborés pour l’étude des mondes normands médiévaux, c’est-à-dire les grilles d’interprétation du passé qui orientent durablement notre lecture et notre compréhension des faits historiques dans chacun des pays ou régions concernés par l’expansion des Normands. Il aborde les constructions historiographiques élaborées depuis le XVIIe siècle, en voyant la place des «Normands» dans le «roman national» de différents pays et leur influence sur notre connaissance de l’histoire des mondes normands. Le livre porte ainsi sur la construction de l’histoire des Normands, ainsi que sur les mythes et représentations qu’elle a suscités en ouvrant des comparaisons entre les pays concernés par l’expansion des Normands. L’historiographie juridique du XVIIIe siècle et l’œuvre, les méthodes de travail, les points de vue ou l’influence de quelques-uns des historiens qui ont marqué l’histoire des mondes normands depuis le XIXe siècle sont ainsi reconsidérés. L’ouvrage traite des différentes manières d’écrire l’histoire des Normands, en Normandie, en Angleterre, en Italie méridionale, en Norvège, de manière globale ou en partant de sources, d’objets, de figures, d’épisodes particuliers (la conquête de l’Angleterre, le recouvrement de la Normandie par Philippe Auguste, les croisades, la rencontre de Sigurðr Jórsalafari avec Roger II de Sicile). La transmission de l’histoire des Normands par le biais du cinéma ou de la bande dessinée est également abordée, ainsi que les interrogations relatives à la construction de l’Etat, aux discussions concernant les recherches toponymiques ou les études génétiques. L’ouvrage permet de relever les influences diverses des nationalismes ou des régionalismes, leur remise en question, les différents niveaux de lecture possibles, l’affirmation de questions récentes (diaspora, identités, transferts culturels, perspectives européennes).

 

Sommaire

Pierre BAUDUIN et Edoardo D’ANGELO, « Avant-propos »

Pierre BAUDUIN, « Introduction»

La construction de l’histoire des Normands

Gilduin DAVY, « Le passé recomposé des juristes normands : la naissance de la Normandie dans l’historiographie juridique des XVIIe et XVIIIe siècles »

Véronique GAZEAU, « 911-1911. La Normandie dans l’histoire : trois historiens au début du XXe siècle, Charles Homer Haskins, Gabriel Monod, Henri Prentout »

Agnès GRACEFFA, « Les Normands, des déprédateurs salutaires : l’analyse de Ferdinand Lot »

Fabien PAQUET, « Les deux visages du roi. Les historiens de la Normandie et Philippe Auguste (XIXe-XXIe siècles) »

Francesco D’ANGELO, « I Normanni visti dalla Norvegia. L’incontro tra Sigurðr Jórsalafari e Ruggero II nella storiografia norvegese moderna »

Mythes, représentations et historiographie

Damien JEANNE, « Puissance narrative et science historique. La représentation des Normands dans L’Histoire de la conquête de l’Angleterre par les Normands d’Augustin Thierry (1825-1846) »

Judith GREEN, « Writing the Normans into English History »

Danièle ALEXANDRE-BIDON, et Yohann CHANOIR, « « Le joug brutal des Normands ». La construction d’un roman national dans la bande dessinée et le cinéma »

Errico CUOZZO, « I Normanni nella storiografia napoletana dell’800 e del ‘900 »

Ortensio ZECCHINO, « I Normanni e la mitologia dello ‘Stato di potenza’ nella storiografia otto-novecentesca »

Historiographies comparées

Lesley ABRAMS, « The Study of Scandinavian Settlement in the Viking Age: Historiographical Perspectives on the Application of Place-Names in England and Normandy»

Richard JONES, « The Viking diaspora: historical genetics and the perpetuation of national historiographical traditions »

Rosanna ALAGGIO, « Evelyn Jamison e la storia dei Normanni del Sdel Mezzogiorno normanno»

Luigi RUSSO, « La storiografia sulla crociata degli inizi dell’età moderna. Il «problema» dei Normanni del Mezzogiorno »

Edoardo D’ANGELO (Università SOB Napoli, CESN) : « Conclusioni »

 

Détails sur le site du Comptoir des presses d’universités.

Clémence Huguet

Titulaire d’un Master recherche en Histoire Médiévale à l’université Paris-Sorbonne.


Sujet de mémoire : la représentation des vikings en Normandie, sous la direction de
Bruno Dumézil.
– M1 : “ La représentation des Vikings en Normandie, autour de la figure de Rollon : de la
redécouverte de Dudon de Saint-Quentin en 1619 à la célébration du Millénaire
normand en 1911”
– M2 : “Le Millénaire normand de 1911 : l’identité normande célébrée. Représenter le
Moyen-Âge, le mythe viking entre solennités et festivités”


Domaines de recherche : médiévalisme ; mémoire des grands personnages ;
représentation des vikings ; jeux vidéo ; fantasy.

Parution: The United States of Medievalism

Tison Pugh et Susan Aronstein (dir.), The United States of Medievalism, University of Toronto Press, 2021.

The United States of Medievalism contemplates the desires, dreams, and contradictions inherent in experiencing the Middle Ages in a nation that is so temporally, spatially, and at times politically removed from them. The European Middle Ages have long influenced the national landscape of the United States through the medieval sites that permeate its self-announced republican landscapes and cities. Today, American-built medievalisms continue to shape the nation’s communities, collapsing the binaries between past and present, medieval and modern, European and American.
The volume’s chapters visit the nation’s many medieval-inspired spaces, from Sherwood Forest in Texas to California’s San Andreas Fault. Stops are made in New York City’s churches, Boston’s gardens, Philadelphia’s Bryn Athyn Cathedral, Orlando’s Magic Kingdom, Appalachian highways, Minnesota’s Viking Villages, New Orleans’s Mardi Gras, and the Las Vegas Strip. As the editors and their fellow essayists take the reader on this cross-country trip across the United States, they ponder the cultural work done by the nation’s medievalized spaces.

Tous les détails et les commandes sont accessibles sur le site de l’éditeur.

André-Yves Bourgès

AYB photo pour ModMed

Titulaire d’un DEA d’histoire et du diplôme de l’École pratique des hautes études (IVe section : sciences historiques et philologiques), Paris-Sorbonne, André-Yves Bourgès a participé, pendant de nombreuses années, aux travaux du CIRDoMoC (Centre international de recherche et de documentation sur le monachisme celtique) ; il est aujourd’hui chercheur associé au CRBC (Centre de recherche bretonne et celtique, EA 4451 / UMS 3554). Ses recherches concernent principalement les rapports entre hagiographie et historiographie, plus particulièrement en Bretagne. Son axe de travail actuel consiste à évaluer la place du matériau hagiographique dans l’élaboration d’une histoire de Bretagne à forte dimension “bretoniste”, dont le “moyenâgisme” apparaît comme l’une des caractéristiques principales.

André-Yves Bourgès est l’auteur (ou le co-auteur) de 3 livres, 7 chapitres dans un ouvrage collectif, 62 articles principaux et 14 recensions d’ouvrages à la date de mise à jour de ce profil (septembre 2020) ; il a également publié de très nombreuses notules en ligne. Sa bibliographie complète est accessible à l’adresse : https://ephe.academia.edu/ANDREYVESBOURGES

Dernières publications :

Livre :

Le dossier littéraire de saint Goëznou et la controverse sur la datation de la vita sancti Goeznovei [incluant en annexe l’édition de la vita de saint Ténénan], Les lettres morlaisiennes, Morlaix, 2020 (collection H comme Humanités)

Chapitres d’ouvrage :

« Retour sur les différents types d’approche du matériau hagiographique médiéval par les historiens de la Bretagne depuis le XIXe  siècle », H. Bouget et M. Coumert (dir), Histoires des Bretagnes 6. Quel Moyen Âge ? La recherche en question [Actes du colloque Enjeux épistémologiques des recherches sur les Bretagnes médiévales en histoire, langue, et littérature, Brest, Université de Bretagne Occidentale, 12-14 décembre 2017], Brest, 2019, p. 237-253.

« Vincent Ferrier en ‘’ange d’apaisement’’ – Missions diplomatiques auprès du roi Henri V d’Angleterre », Saint Vincent Ferrier, voix de Dieu au cœur de la guerre de cent ans, Editions Héritage architectural, Paris, 2019, p. 43-46.

« Le culte de Colomban en Bretagne armoricaine : un saint peut en cacher un autre », E. Destefanis (dir.), L’eredita di san san Colombano : memoria e culto attraverso il medioevo, Rennes, 2017, p. 99-111.

« Avant-propos » et « Mythes fondateurs de la Cornouaille – La quaternité cornouaillaise – Une construction idéologique à l’époque carolingienne en Bretagne », A.-Y. Bourgès et V. Raydon (dir.), Hagiographie bretonne et mythologie celtique, Marseille-Croix, 2016, p. 9-35 et p. 273-291.

Etudes et articles :

« Le procès de canonisation de Vincent Ferrier : ‘’L’enquête bretonne’’. Questions de méthode et quelques exemples pratiques », Bulletin de la Société archéologique du Finistère, t. 147 (2019), p. 147-159.

« De Loconan à Locronan : l’ermite Robert ou le profil de l’hagiographe », C. Challeton et J. Hascoët (dir.), Actes de la journée d’études de juillet 2013 sur la Troménie, Locronan, 2019, p. 63-76.

« Les origines de l’évêché de Tréguier : état de la question », Mémoires de la Société d’histoire et d’archéologie de Bretagne. t. 96 (2018), p. 33-53.

Avec B. Merdrignac (+), « Trifina, Trifinus, Trifinium…», Traditions indo-européennes et patrimoines folkloriques : mélanges offerts à Bernard Sergent [textes réunis et édités par Alain Meurant ; préface de Marco V. García Quintela], Paris, 2017, p. 415-428.

« Albert Le Grand et la production hagiographique de Landévennec », Britannia monastica, n° 18 (2016), p. 33-62.

« Les Vikings dans l’hagiographie bretonne », M. Coumert et Y. Tranvoez (dir.), Landévennec, les Vikings et la Bretagne. En hommage à Jean-Christophe Cassard, Brest, 2015, p. 211-228.

« Les saints de Beauport », C. Jeanneau (dir.), Un scriptorium et son époque: les chanoines de Beauport et la société bretonne au Moyen Âge, Brest, 2015, p. 69-84.

« Les origines bretonnes d’après un article récent : “nouveau regard” ou “modèle interprétatif démodé” ? », Bulletin de la Société archéologique du Finistère, t. 143 (2015), p. 185-199.

« Les communautés rurales bretonnes au miroir de l’hagiographie médiévale : “des ombres flottantes, insaisissables” », C. Jeanneau et Ph. Jarnoux (dir.), Les communautés rurales dans l’Ouest du Moyen Âge à l’époque moderne : perceptions, solidarités et conflits, Brest, 2016, p. 21-38.