Archives par étiquette : religion

Colloque: Démons d’hier et d’aujourd’hui

Le colloque “Démons d’hier et d’aujourd’hui“, organisé par Antonella Bellantuono, Bruno Callebaut, John Roche, Olivier Rotat et Catherine Vialle, se déroulera les 14-15 octobre 2022 à la faculté de Théologie de Lille. L’inscription est obligatoire.

Tout comme celle des anges, l’origine des démons est complexe et s’enracine dans les cultures du Proche-Orient ancien. Plusieurs récits mettent en scène Jésus expulsant les démons, ce qui est interprété comme un signe de l’avènement du Royaume de Dieu. Dès les premiers temps, l’Église a pratiqué l’exorcisme et les écrits des Pères de l’Église contiennent bon nombre de récits de lutte contre les démons. Les époques médiévale et moderne rapportent des récits d’exorcisme et l’on en trouve jusqu’aujourd’hui. Islam et judaïsme entretiennent par ailleurs un discours qui leur est propre sur l’existence et la nature des démons.

Postuler ou nier l’existence des démons engage des lectures théologiques du monde contrastées si ce n’est opposées. S’appuyant sur le regard croisé de l’exégèse, de la théologie, de l’histoire et des lettres, c’est à mieux saisir les questions soulevées par l’existence ou l’absence des démons que va s’employer le présent colloque.

Programme

14 octobre 2022 : les démons dans la Bible et dans l’histoire

Les démons dans la Bible

9h30 Introduction

9h45 « Les démons dans le contexte du Proche-Orient ancien », Matthieu Richelle (UCLouvain)

10h15 « Asmodée, le mauvais démon du livre de Tobit et ses contemporains intertestamentaires », Catherine Vialle (UCLille)

10h45 Temps d’échange

11h15 Pause

11h30 « La conception de la possession dans l’Évangile de Luc : Le modèle du vêtement contre le modèle du contenant », Katharine Perry (Université d’Oxford)

12h « Jésus : exorciste comme Salomon ou David ? », Hector Patmore (KULeuven)

12h30 Temps d’échange

13h-14h30 Déjeuner

Les démons dans l’histoire

14h30 « Les démons dans l’Apocalypse », Antonella Bellantuono (UCLille)

15h15 « La démonisation des anciens dieux par les chrétiens d’Égypte aux premiers siècles de notre ère », Christian Cannuyer (UCLille)

16h Pause

16h15 « Le statut du démon chez saint Augustin : une approche patristique de la démonologie », Pascaline Turpin (UCLille)

17h « Le rôle des démons dans les textes écrits par les religieuses possédées aux XVIet XVIIsiècles », Marianne Closson (Université d’Artois)

15 octobre 2022 : questions théologiques et perspectives interreligieuses

Perspectives interculturelles et interreligieuses

9h30 « L’exorcisme dans les textes du XVIe siècle à aujourd’hui », Olivia Legrip-Andriambelo (LARHRA UMR 5190)

10h « Démons et sorcellerie en Afrique », Bertrand Evelin (UCLille)

10h30 Temps d’échange

11h Pause

11h15 « Le Mal dedans et dehors. Mythologies du Malin dans la littérature et la mystique du rabbinisme ancien », Piero Capelli (Università Ca’ Foscari, Venise)

11h45 « Le roi Maymūn et la démonologie islamique : l’histoire d’un djinn », Jean-Charles Coulon (IRHT, CNRS)

12h15 Temps d’échange

12h45-14h30 Déjeuner

Questions théologiques

14h30 Expérience d’un exorciste/expérience pastorale.

15h15 « Les démons peuvent-ils être sauvés ? », Pascal Ide (Collège des Bernardins)

16h « Les démons, mythe ou réalité ? », Jean-Luc Blaquart (UCLille)

16h45 Conclusion du colloque

 

Détails et inscriptions sur le site de l’Institut d’Etude des faits religieux.

Colloque: Médiévalismes ibéro-américains

La première conférence d’Amérique latine sur les médiévalismes ibéro-américains, organisée par Nadia Altschul et Clinio Amaral, se déroulera en ligne du 17 au 19 novembre 2021. Les interventions seront principalement en espagnol et en portugais, avec une dernière conférence plénière en anglais.

Les communications seront accessibles sur la page YouTube du Linhas. Retrouvez le programme ci-dessous, et les détails complets sur le site du Linhas.

Attention: les horaires sont ceux du Brésil, pensez à ajuter votre cadran solaire.

 

Programação / Programme

OBS: todas as atividades abaixo estão no horário de Brasília

DIA 1: Quarta-Feira 17/11

Abertura, 9:30-11:00 

Nadia Altschul, “Neomedievalismo: uma história disciplinar”

Mesa 1.1: Patrimônio Neogótico, 11:30-13:00

Martín M. Checa-Artasu, “La arquitectura neogótica en américa Latina: cartografías y presencias en el siglo XXI”

Lorena da Silva Vargas, “Medievalismo no cerrado brasileiro: a Igreja do Rosário da cidade de Goiás”

Maria Laura Montemurro, “Expresiones del estilo neomedieval en la arquitectura civil de Buenos Aires”

Mesa 1.2: Literatura e Neomedievalismo I, 15:00-16:30

Susana Artal, “Manuel Mujica Lainez y Melusina: los secretos del corazón”

Geraldo Magella de Menezes Neto, “O cavaleiro medieval na literatura de cordel: entre vestígios e apropriações”

Carina Zubillaga, “El martirio de Santa Catalina en el romancero tradicional argentino”

Maria Eugênia Bertarelli, “Pensando o neomedievalismo nordestino: Dante Alighieri e Câmara Cascudo”

DIA 2: Quinta-Feira 18/11

Mesa 2.1: Religião e Neomedievalismo, 9:30-11:00

Clínio Amaral, “A relação entre neomedievalismo e a religião: aspectos teóricos”

João Lisbôa, “Neomedievalismo e religiosidade no Brasil contemporâneo”

Thamires D’Alcântara, “A teologia pentecostal brasileira e a Idade Média”

Rosuel Lima-Pereira, “A presença da Matéria de Bretanha em uma crença afro-brasileira: o Tambor de Mina do Maranhão”

Mesa 2.2: Patrimônio Neoárabe e Teoría, 11:30-13:00

José Manuel Rodríguez Domingo, “Alhambras amazónicas: arquitectura y decoración neoárabe en Brasil”

Fernando Martínez Nespral, “La construcción de ‘lo andaluz’ en la arquitectura argentina de la primera mitad del siglo XX” 

Bruno Uchoa, “The Darker Side of the Renaissance, do argentino Walter Mignolo”

Mesa 2.3: Filosofía e História, 15:00-17:00

Flávia Varella, “Em busca do passado gótico perdido: a reconquista de Pernambuco na História do Brasil (1810-1819) de Robert Southey”

Santiago Argüello, “Liberalismo virulento y liberalismo cooperativo: dos formas distintas de proyectar la libertad medieval en la Modernidad”

Jean Christian Egoávil, “Entre la tradición y la novedad: las condiciones para el neomedievalismo en el Perú. Una perspectiva filosófica”

Dia 3: Sexta-Feira 19/11

Mesa 3.1: Literatura e Neomedievalismo II, 9:30-11:00

Lidia Amor, “Una utopía decimonónica: la edad media en la conformación de la nación Argentina”

Juan Manuel Lacalle, “Maimónides entre los siglos XII y XXI: la técnica del entrelacement en Los perplejos (2009) de Cynthia Rimsky” 

Carolina Gual, “A telenovela brasileira e as relações de gênero: um exemplo de neomedievalismo brasileiro”

Mesa 3.2: Performance, 11:30-13:00

Milena Cáceres Valderrama, “El Emperador Carlomagno en los Andes del Perú” 

João Batista da Silva Porto Júnior, “Recriação histórica e história viva no Brasil: entre arte performática e investigação historiográfica”

Rebecca de Souza, “Neomedievalismos populares en Argentina: de cómics a recreaciones en vivo”

Encerramento: 15:00-16:30

Jane Toswell, “Of Whales and Medievalism” 

Parution: Pratiques des indulgences du Moyen Âge à l’époque contemporaine

Esther Dehoux, Caroline Galland et Catherine Vincent (dir.), Des usages de la grâce. Pratiques des indulgences du Moyen Âge à l’époque contemporaine, Presses du Septentrion, 2021.

La commémoration de l’affichage des 95 thèses par Luther en 1517 a de nouveau mis en avant la question des indulgences, reprise ici de manière apaisée et novatrice, par la pratique et dans le long terme, des fonds documentaires médiévaux aux réseaux sociaux.
La trentaine d’études réunies n’entre pas dans la polémique mais entend mettre en valeur des témoignages concrets d’appropriation des « pardons » qui en disent aussi long que les textes doctrinaux et font apparaître la circulation entre le prescrit et le vécu. Le choix du long terme permet de saisir les inflexions d’un marqueur identitaire de l’Église latine qui a traversé les siècles.
Trois questions sous-tendent les analyses. Qui peut octroyer et prêcher les indulgences : les évêques ou seul, le pape, lors des Jubilés ? Comment les gagner : l’argent y suffit-il ; qu’en est-il des actes de piété et des dispositions intérieures ? Comment s’en servir ; quelles causes spirituelles ou politiques justifient leur distribution ?

Retrouvez le sommaire détaillé et les possibilités de commande sur le site de l’éditeur.

Exposition: Les Puys d’Amiens

Les Puys d’Amiens, chefs d’oeuvre de la cathédrale Notre-Dame“, exposition au Musée de Picardie (Amiens), du 3 juillet 2021 au 10 octobre 2021.

Le Musée de Picardie consacre une exposition à la confrérie Notre-Dame du Puy, hébergée dans cette église pendant près de trois siècles. Parmi les activités de la confrérie, la commande artistique tenait une place de choix. Chaque année, un grand tableau était commandé à un peintre en vue d’être accroché dans la cathédrale. Des dizaines d’œuvres suspendues aux piliers de l’église, seule une vingtaine a subsisté jusqu’à nos jours, dont l’essentiel est conservé au Musée de Picardie. Autours de ces vestiges de la gloire de la confrérie, de nombreux prêts permettront de retracer l’histoire de cette société pieuse qui fut au centre de la vie culturelle, religieuse et artistique de la capitale picarde sous l’Ancien Régime.

Une exposition réalisée avec le concours exceptionnel de la Bibliothèque nationale de France.

Plein tarif: 7 €

Tarif réduit: 4 €

Toutes les informations sont sur le site de l’exposition.

 

Parution : Miracles de Notre-Dame

Les Miracles de Notre-Dame du Moyen Âge à nos jours, dir. Jean-Louis Benoit et Jerry Root, Lyon, Jacques André éditeur, 2020.

Actes du colloque international à l’Institut Catholique de Rennes (21-23 mars 2019)

Au Moyen Âge apparaissent d’abord en latin puis en langue vernaculaire des récits des miracles opérés par Notre-Dame, un peu partout dans le monde et à toutes les époques. Ils deviennent un véritable genre littéraire sous la plume de leur plus illustre auteur, Gautier de Coinci, qui veut rivaliser avec la littérature profane jugée immorale. Adaptés au théâtre ils donneront aussi des chefs-d’œuvre, par exemple le Miracle de Théophile de Rutebeuf. Après une éclipse, les récits des miracles de la Vierge reprennent une actualité avec les apparitions mariales au XIXe siècle. Des romanciers, ainsi que des scientifiques, s’y intéressent et s’engagent pour les défendre ou les critiquer (Huysmans, Bloy, Zola). Face à ce corpus immense et international, plusieurs axes s’offrent à la recherche : approfondir l’intérêt littéraire des grandes œuvres, constituer une base de données pour établir une typologie des miracles et de leurs motifs, examiner leur origine et leur transmission, étudier leur place historique dans les cultures nationales, mettre l’accent sur l’importance des images et de l’iconographie, éditer de nouveaux textes en puisant dans les nombreux et magnifiques manuscrits.