Archives par étiquette : musées

Exposition: Êtres et paraître

L’exposition « Êtres et paraître : La mode au Moyen Âge » se déroulera du 19 juin au 7 novembre 2021 au Musée du Château de Mayenne.

Une partie de cette exposition a été créée et présentée en 2016 par la Tour Jean Sans Peur (Paris). Elle est agrémentée d’objets archéologiques issus de nos collections et de collections d’autres musées. Certains sont exceptionnellement sortis des réserves du château de Mayenne ! Si les panneaux de la Tour Jean Sans Peur évoquent les vêtements comme élément majeur de la représentation médiévale, les objets archéologiques exposés permettent d’étoffer le propos avec des accessoires liés à la mode (couture, bijoux, objets de toilette…).

 


Au fil du parcours, de nombreux dispositifs de médiation sont à disposition des familles pour découvrir l’exposition de manière interactive et participative.

Rendez-vous très bientôt au Musée du Château de Mayenne!

Parution : Elsa Guyot, Moyen Âge dans les musées

Rejouer l’histoire. Le Moyen Âge dans les musées du Québec

Elsa Guyot, Montréal, Editions Leméac, coll. « Domaine Histoire », 2021

Aussi inattendu que cela puisse paraître, le Moyen Âge est partout au Québec. Comment cette période européenne, longue de mille ans, si éloignée du Québec dans le temps et dans l’espace, a-t-elle pu jouer un rôle dans son histoire culturelle ? En quoi ce qui est dit et montré dans l’enceinte des musées sur le Moyen Âge peut-il nous renseigner sur l’histoire de la province et de ses grandes institutions muséales ? En retraçant les moments clés dans la réception du Moyen Âge au Québec, l’auteure nous fait voyager du temps des cathédrales néo-gothiques à l’implantation des premiers centres d’études médiévales du pays, en passant par les Médiévales de Québec et le Duché de Bicolline. L’originalité de son propos est de donner une large place aux expositions muséales qui ont mis en scène l’art du Moyen Âge tout au long du XXe siècle. 

Tous les détails sur le site de l’éditeur.

Parution : Châteaux royaux

Après le temps des rois. Les châteaux du Val de Loire et leurs visiteurs, sous la direction d’Aurore Montesi, Florence Fix et Pierre Wat, éditions Orizons, 2019.

Angers, Saumur, Chinon, Langeais, Loches, Plessis-lèz-Tours, le Clos-Lucé, Chenonceau, Amboise, Chaumont-sur-Loire, Blois, et bien sûr Chambord… les châteaux royaux en Val de Loire ont été des lieux de pouvoir avant de s’inscrire dans l’espace commun en tant que lieux publics. Symboles de la majesté des souverains durant deux siècles, ils sont ensuite délaissés pour Paris puis Versailles, menacés de destructions ou de dispersion, restructurés et réemployés. Ce vide fait rêver : leur architecture composite et stratifiée, rappelant les multiples constructions et rénovations qu’ils ont connues, mais aussi les divers emplois et fonctions qu’ils ont pu occuper, interroge l’historien de l’art comme le professionnel de la conservation et du patrimoine. Que présenter au visiteur soucieux d’apprendre, de comprendre ces demeures qui sont une condensation d’histoire de l’art et d’histoire politico-culturelle ?

Une dizaine de conservateurs et d’historiens de l’art, avec la coordination d’Aurore Montesi (doctorante en histoire de l’art à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ; page personnelle ici), Florence Fix (Professeur en littératures comparées à l’Université de Rouen-Normandie) et Pierre Wat (Professeur d’histoire de l’art à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, directeur de l’HiCSA), partagent ici leurs expériences et leur savoir afin d’interroger l’identité et le devenir du château « après le temps des rois », suite à la journée d’étude organisée à l’INHA en septembre 2015 ayant pour thématique la représentation des châteaux en Val de Loire du XIXe au XXIe siècle.

SOMMAIRE

Introduction

Aurore Montesi

Imaginer un château. Les romantiques et les châteaux de la Loire : préservation et créations théâtrales

Stéphane Arthur

Châteaux, palais et prisons : la vision symbolique du Cinq-Mars de Vigny

Lise Sabourin

Les châteaux de la Loire dans l’œuvre d’Alexandre Dumas : un exemple de paradigme romanesque

Sylvain Ledda

Un château fond de scène d’un parc : Le garde-chasse de Chambord (1821)

Florence Fix

Le Chambord de Flaubert

Éric Le Calvez

Le Soldat et la Sorcière d’Armand Salacrou, ou les deux défaites du « Roi de Chambord »

Yannick Hoffert

(Dés)enchantement et réinvention du patrimoine. Le château de Chambord dans Peau d’âne de Jacques Demy (1970)

Aurore Montesi

Visiter un château. Avant-propos

Luc Forlivesi

Le château de Chambord au XIXe siècle : étude critique des travaux voulus par le comte de Chambord (1830-1883)

Timothée Bartkowiac-Bouvet

L’évolution du statut et de la destination du château d’Amboise, de la fin du XVIIIsiècle à nos jours

Jean-Louis Sureau

Le château royal de Blois, entre culture et tourisme

Élisabeth Latrémolière

Le château de Saumur au XIXe siècle : genèse d’un monument historique

Claire Giraud-Labalte

Conclusion

Christian Amalvi

Bibliographie indicative

Les auteurs

Table des matières

Soutenance de thèse : Elsa Guyot

Vous êtes cordialement invités à la soutenance publique de la thèse de Doctorat en Histoire de l’art intitulée :

« Les représentations du Moyen Âge au Québec à travers les discours muséaux (1944-2014) »

 Présentée par :

Elsa GUYOT

 Sous la direction de Géraldine MALLET et de Christine BERNIER

Qui se déroulera :

Le 12 décembre 2015 à 14h à la salle 004 du site universitaire Saint-Charles

Université Paul-Valéry, Rue du Professeur Henri Serre, 34080 Montpellier (tramway : Place Albert 1er)

Devant le jury composé de :

–       Christine BERNIER, Professeure d’histoire de l’art à l’Université de Montréal

–       Sarah GUÉRIN, Professeure d’histoire de l’art à l’Université de Montréal

–       Dominic HARDY, Professeur d’histoire de l’art à l’Université du Québec à Montréal

–       Géraldine MALLET, Professeur d’histoire de l’art médiéval à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3

–       Dominique POULOT, Professeur d’histoire de l’art à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne

–       Hélène TRESPEUCH, Maître de conférences en histoire de l’art contemporain à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3

 

Résumé :

 

Aussi inattendu et anachronique que cela puisse paraître, le Moyen Âge est partout… au Québec. Il est l’objet de colloques universitaires, de fêtes dites « médiévales » dans les villes de Québec, Lévis ou Saint-Marcellin, il est cité dans les travaux de l’historien de l’art Gérard Morisset, des musicologues cherchent sa trace dans la chanson folklorique, on retrouve son influence dans les rues tortueuses du Vieux-Québec, ainsi que sur la façade et dans la décoration intérieure de la basilique de Montréal. Il est au cœur du jeu grandeur nature et du site d’immersion du « Duché de Bicolline », il est représenté dans les films de Denys Arcand et il est même devenu le sujet d’une émission sur la chaine Historia en 2014, intitulée « Québec-Moyen Âge ». Il est aussi « physiquement » présent dans les collections universitaires et muséales et l’on compte à ce jour de nombreuses expositions sur l’art et l’histoire du Moyen Âge ou sur des personnages historiques médiévaux tels Guillaume le Conquérant ou Marco Polo. Le goût et l’intérêt pour cette période européenne ayant des origines anciennes dans cette province du Canada, la question première qui a motivé cette recherche était de savoir comment il était possible d’étudier l’évolution des représentations du Moyen Âge au Québec au cours du XXe siècle. À travers l’analyse d’un corpus d’expositions parcourant le XXe siècle et le début des années 2000, nous avons cherché à montrer quel rôle a joué l’espace muséal québécois dans la diffusion de discours sur cette période européenne. Chaque exposition a été replacée dans son contexte de création afin de mettre en évidence les raisons d’ordres religieux, culturels, politiques et linguistiques qui ont incité les musées à privilégier telle ou telle représentation du Moyen Âge.

 

Mots clés : Moyen Âge – Art médiéval – Québec – Musée – Collections muséales – Expositions temporaires – Médiévalisme – Muséographie