Archives par étiquette : Moyen Âge

Exposition: Êtres et paraître

L’exposition « Êtres et paraître : La mode au Moyen Âge » se déroulera du 19 juin au 7 novembre 2021 au Musée du Château de Mayenne.

Une partie de cette exposition a été créée et présentée en 2016 par la Tour Jean Sans Peur (Paris). Elle est agrémentée d’objets archéologiques issus de nos collections et de collections d’autres musées. Certains sont exceptionnellement sortis des réserves du château de Mayenne ! Si les panneaux de la Tour Jean Sans Peur évoquent les vêtements comme élément majeur de la représentation médiévale, les objets archéologiques exposés permettent d’étoffer le propos avec des accessoires liés à la mode (couture, bijoux, objets de toilette…).

 


Au fil du parcours, de nombreux dispositifs de médiation sont à disposition des familles pour découvrir l’exposition de manière interactive et participative.

Rendez-vous très bientôt au Musée du Château de Mayenne!

Véronique Decaix

https://www.pantheonsorbonne.fr/recherche/page-perso/page/?tx_oxcspagepersonnel_pi1[uid]=vdecaix

Contact : Veronique.Decaix@univ-paris1.fr

Je suis Maîtresse de conférences en philosophie médiévale à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Mes recherches portent sur l’intentionnalité dans la sensation, la mémoire et le rêve dans les commentaires latins aux œuvres d’Aristote (XIIIe-XIVe siècle).

Je m’intéresse aux reprises du Moyen Âge dans plusieurs formes de cultures populaires : la littérature, les films et séries, mais également les jeux de rôle (GN, RPG) et les jeux vidéos.

À ce titre, je collabore à une série d’émissions avec le Studio4D2 (https://studio4d2.com/) sur la philosophie et les mondes de l’imaginaire.

Parution : Moyen Âge pour la jeunesse

Fictions médiévales pour la jeunesse, sous la direction d’Yvon Houssais, Presses Universitaires de Franche-Comté, 2018

Le Moyen Âge continue à occuper une place importante dans l’édition pour la jeunesse, sous des formes variées, allant de la fantasy au roman historique proprement dit.  Quel est le rapport à l’Histoire entretenu par ces textes ? La première partie laisse la parole aux auteurs qui reviennent sur leur démarche et leur projet d’écriture. Par la suite, est analysée la question des rapports entre l’Histoire et la fiction, les traces de l’Histoire dans le texte, le compromis tenté par l’auteur entre l’imaginaire et l’historiquement vraisemblable. Enfin, une dernière partie traite des pratiques de lecture du roman historique en classe et de sa place dans les revues pédagogiques.

PREMIÈRE PARTIE : DE L’HISTOIRE À LA FICTION                                             

Histoire et récit dans le roman historique pour la jeunesse                                                  

Yvon Houssais

Continuer la lecture

Appel : Moyen Âge et culture pop

Appel pour le 1er octobre :

« Researching, Teaching and Learning the Middle Ages through Popular Culture : Medievalism and all that » 

Colloque organisé à Florence les 17-18 janvier 2019 par l’université Elon & l’université Grenoble Alpes

“At least since the beginning of the Nineteenth century, the “dream of the Middle Ages” (Umberto Eco) has captivated Western culture in many ways. Throughout the Nineteenth and Twentieth centuries, literary medievalism has known a growing popularity, and new media and forms of entertainment have been progressively involved in various forms of recollection – whether celebrating or deprecating, or simply reinterpreting – of the Middle Ages. For example: the popular novel and genre narrative; radio and television; but also political discourse and different forms of nationalist discourse.

These various appropriations have brought about a complex array of medieval revivals that are often influenced by technological developments and interactive media. Thus, nowadays we find de facto teaching, learning, and representation of the Middle Ages in: videogames; Facebook groups; “Twitter literature”; television series; advertisements; fan fiction spin-offs and crossovers; metal music; board games and so on.”

L’appel liste quelques questions :

“What place and role do these new medieval mass cultural products have in the medieval canon?

“How can these productions help scholars, teachers, and students to understand and contextualize the Middle Ages in our modern world?

“How can they be leveraged to popularize, teach, and learn about the medieval period?

“Is this contemporary kind of medievalism (sometimes referred to as “neomedievalism”) different from historical revivals in other periods?”

 

Langues de travail : anglais et italien

 

Suite de l’appel sur le site https://lpcm.hypotheses.org/11320 ou directement ici : https://goo.gl/3aRWui

Aude Mairey (CNRS, Paris 1)

Aude MAIREY

Directeur de recherche

Directrice-adjointe du LaMOP  (UMR 8589 -Laboratoire de médiévistique occidentale de Paris)

Page personnelle de l’université
http://cnrs.academia.edu/AudeMairey

Thèmes de recherche :Angleterre médiévale, culture politique, langages politiques, anglais, littérature

Mes travaux sont centrés sur la formation d’une culture anglaise à la fin du Moyen Âge. Un des indices principaux en est le foisonnement d’une production textuelle en anglais à partir du milieu du XIVe siècle dans tous les domaines de la connaissance. Si l’analyse de l’évolution des contenus des textes est essentielle pour comprendre la formation de cette culture anglaise, celle de l’emploi d’une langue écrite en cours de constitution, l’anglais, l’est tout autant. L’étude de la diffusion et la réception des textes est également indispensable pour cerner les interactions entre histoires culturelle, politique et sociale. Mais celle des représentations sociales et des conceptions politiques est également nécessaire, en tant que point nodal de ces interactions. Mes deux axes de recherche, « Littératures, langues et société » et « Langages politiques » sont donc étroitement liés. L’étude des sources littéraires comme sources historiques et celle de la langue comme un « fait d’histoire » exigent enfin de faire preuve d’une véritable interdisciplinarité (histoire, littérature, anthropologie…), ainsi que la multiplication des approches méthodologiques, telles que la textométrie. J’ai par ailleurs développé une appétence pour le médiévalisme et plus généralement les usages contemporains du Moyen Âge, ainsi que pour la transmission et la visibilité des études médiévales, concrétisée, par exemple, par ma participation toujours croissante au réseau Ménestrel (www.menestrel.fr).

Thematics: Medieval England, Political Culture, Political Languages, Middle English, Literature

My researches are centred on the formation of an English culture at the end of the Middle Ages. Continuer la lecture

Parution : Moyen Age et fantasy

Nathanael BUSCH& Hans Rudolf VELTEN,  Die Literatur des Mittelalters im Fantasy-roman, Heidelberg, Universitätsverlag Winter, 2018

Fantasyliteratur ist aus dem heutigen Buchladen nicht mehr wegzudenken. Von J. R. R. Tolkiens ‚Der Herr der Ringe‘ bis zu George R. R. Martins ‚Das Lied von Eis und Feuer‘ hat sie millionenfache Bucherfolge aufzuweisen. Es gibt keinen Zweifel daran, dass dieser Erfolg auch und gerade einer populären Inszenierung des Mittelalters geschuldet ist. Daraus ergibt sich die Aufgabe der Literaturwissenschaft und speziell der Mediävistik, jenseits jeglicher Gattungsvorbehalte und Epochengrenzen die produktive und kritische Auseinandersetzung mit den Texten der Fantasy zu suchen.

Das Interesse des Bandes gilt dem bisher weitgehend unbeachteten spezifisch literarischen Modus dieser populären Rezeptionsform. Gefragt wird nach Erzählstrukturen und Handlungsräumen, nach dem Figureninventar bzw. Archetypen, nach den literarischen Imaginationen und Phantasmata vom Mittelalter. Ziel ist es, diese Texte aus einer wissenschaftlich-mediävistischen Perspektive zu lesen und damit ihr Faszinationspotential zu erklären.

Parution : roman Bréchéliant

Bréchéliant, Roman d’Annick Le Scoëzec Masson, éditions Garamond

Bréchéliant nous conte une intrigue médiévale. La scène se passe dans un château archétypal, en lisière d’une forêt, seuil de l’inconnu, à une époque qui pourrait être le XIIe ou le XIIIe siècle. Dans cet univers traversé de passions muettes, où le lointain bruit du monde est amorti sous le souffle de la prière, l’apparition d’un mystérieux voyageur précipite le drame… Variation sur l’Amor de lonh de Jaufré Rudel, ce récit « breton » fait la part belle aux légendes liées à la mythique Brocéliande, ainsi qu’à la poésie courtoise.

 

Agrégée d’espagnol, docteur ès lettres, Annick Le Scoëzec Masson est l’auteur d’essais et de traductions littéraires, de poèmes et de romans. Dans Mélancolie au Sud (2004), elle évoque la ville de Rochefort et son enfance marquée par la mémoire familiale de l’Algérie où elle est née à l’époque française. La fresque Esplanade Avenue (2010) fait alterner les lieux (le Paris «fin de siècle», La Nouvelle-Orléans et l’insolite forêt de Brocéliande) et les temps (la période 1900 et la fin du XXe siècle). C’est à la « matière de Bretagne » qu’elle se consacre à nouveau dans Bréchéliant.

Rencontre : « Mode et Moyen Âge »

Que doit la mode vestimentaire d’aujourd’hui au Moyen Âge ?

Des collections du musée aux podiums des défilés, l’association des jeunes chercheurs médiévistes Questes vous propose de répondre à cette question, grâce à un nouveau programme sur l’influence de la période médiévale dans la création et la culture contemporaine.

Rencontre au Musée de Cluny (6 place Paul Painlevé – 75005 PARIS),

Mercredi 7 juin, 18h30. Echanges modérés par Clara Dupont-Monod.

http://www.musee-moyenage.fr/activites/programmation/le-moyen-age-reinvente-la-mode.html

Appel : « Réception du Moyen-Âge allemand »

1008547-Richard_Wagner_la_Walkyrie

Appel à communications “La réception du Moyen Âge allemand dans la France d’aujourd’hui“

jusqu’au 30 juin, pour un colloque du 19 au 21 octobre 2016, Université de Limoges

Equipe d’accueil Espaces Humains et Interactions Culturelles (EHIC)

Problématique

Dès le Moyen Âge, les deux aires linguistiques de la Romania et de la Teutonia ont représenté le fondement essentiel à partir duquel s’est élaborée et répandue la première littérature savante de rang et de format européens. La culture germanique antérieure aux humanistes allemands et à Luther est toutefois longtemps restée en France très largement une terra incognita. Seules quelques œuvres originales de la fin du Moyen Âge ont connu une réception durable – immédiate pour la Nef des fous de Sebastian Brant et différée d’un siècle pour le roman en prose Fortunatus ou l’Histoire de Till Ulespiegle dont le nom est devenu antonomase. La grande littérature médiévale allemande en revanche a plus intéressé les philologues que le grand public en ce qu’elle n’apparaissait que comme un miroir de la culture française du XIIe siècle. Quant aux mythes, contes et légendes germaniques du haut Moyen Âge, ou à l’art des maîtres chanteurs du Moyen Âge tardif, les Français n’en eurent qu’une réception médiatisée par le romantisme allemand des frères Grimm et de Wagner ou, dans une moindre mesure, de Hoffmann et de Heine.

On constate à partir XIXe siècle, à la faveur du romantisme, une influence mutuelle des réceptions nationales du Moyen Âge, comme en témoigne par exemple la lecture de Jeanne d’Arc par Schiller et Görres – notamment en réaction contre la parodie voltairienne –  qui a influencé en retour la réception de l’héroïne dans la France de la deuxième moitié du XIXe siècle. Aujourd’hui, on assiste à une véritable interpénétration des réceptions multiformes du Moyen Âge à l’échelle planétaire grâce aux médias audiovisuels et numériques. Comme le rappelle Jacques Le Goff, la perception populaire – et parfois savante – du Moyen Âge a été et est encore bipolaire, tantôt magnifiante, tantôt méprisante[1]. Cette attitude vaut aussi pour le Moyen Âge germanique.  Continuer la lecture

Parution: « Le Moyen Âge au cinéma »

François Amy de la Bretèque, Le Moyen Âge au cinéma. Panorama historique et artistique, Armand Colin, sept. 2015

cinéma breteque

 Le Moyen Âge nous a légué un réservoir de récits, un trésor d’anecdotes et de situations, une galerie de personnages et un répertoire de motifs et de situations visuelles propices à la création cinématographique. De Jeanne d’Arc de Georges Méliès au Nom de la Rose de Jean-Jacques Annaud, en passant par Robin des Bois de Alan Dwan et Kingdom of heaven de Ridley Scott, cet ouvrage dresse un vaste panorama du cinéma d’inspiration médiévale ou dont l’action se situe explicitement au Moyen Âge : un Moyen Âge vulgarisé, revisité, hérité et transmis par une longue chaîne d’œuvres et de représentations qui ont évolué tout au long du vingtième siècle. Plus de 100 ans de cinéma qui nous renseignent moins sur cette période phare de notre histoire que sur notre propre identité.