Archives par étiquette : monstres

Parution : Créer et incarner des créatures fantastiques

Audrey Tuaillon Demésy et Anne Besson (dir.), “Créer et incarner des créatures fantastiques”, dossier en ligne Mundus Fabula, août 2023.

Le dossier thématique “Créer et incarner des créatures fantastiques” de Mundus Fabula fait suite à un colloque éponyme, organisé sur deux journées à un an d’intervalle, en 2022 et 2023, par Audrey Tuaillon Demésy et Anne Besson, en visioconférences et à Arras. Ces rencontres étaient conjointement portées par le programme ANR Aiôn et le laboratoire Textes et Cultures.

L’enjeu était initialement de comprendre comment l’incarnation de créatures fantastiques favorise l’appropriation de mondes fictionnels et les façons dont l’imaginaire peut devenir performatif. Sept textes (de disciplines variées : littérature, histoire, anthropologie, histoire de l’art) composent ainsi ce dossier qui vise à interroger diverses formes de fabrication et/ou de mises en vie de créatures issues d’imaginaires de science-fiction, de dystopies ou de fantasy, des orcs aux androïdes.

Le dossier est intégralement disponible en ligne, sur le site de la revue Mundus Fabula.

Sommaire

Maud PEREZ-SIMON

Maud Pérez-Simon est Maîtresse de conférence en littérature médiévale à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3. Elle est aussi chercheuse associée au centre AHLoMA (Anthropologie historique du long Moyen Âge) basé à l’EHESS.

Ses recherches portent sur le lien texte-image et sur la rhétorique visuelle. Elle a travaillé sur les manuscrits, notamment ceux du Roman d’Alexandre en prose (XIIIe-XVe) et elle se consacre aujourd’hui aux charpentes de bois peint médiévales. Ce projet lui a valu une nomination Junior à l’IUF. Elle mène ses recherches en lien avec l’Association Internationale de Recherche sur les Charpentes et les Plafonds peints du Moyen Âge.

Parallèlement, elle a fait avec Pierre-Olivier Dittmar à l’édition et la traduction du premier bestiaire en langue française, anonyme, rédigé dans la région de Cambrai dans les années 1280, Les Monstres des hommes (à paraître aux éditions Champion en 2024). C’est de ce travail qu’est né son intérêt pour les métamorphoses et pour les bestiaires médiévalistes : bestiaires de jeux vidéo (SkylanderMinecraft), de jeux de rôles, bestiaires liés à des films (Harry PotterEn avant !), à des séries Dark Crystal, ou à des romans (L’Epouvanteur).

Elle a participé au Dictionnaire du Moyen Âge imaginaire (dir. A. Besson, W. Blanc et V. Ferré), paru chez Vendémiaire en 2022 et à Fantasy et Histoire (dir. A. Besson et V. Battaggion) paru chez ActuSF en 2023.

 

Page institutionnelle : http://www.univ-paris3.fr/mme-perez-simon-maud–43562.kjsp

Bibliographie sur HAL : https://cv.hal.science/maud-perez-simon

Adresse électronique : maud.perez-simon [at] sorbonne-nouvelle.fr

Claire Caland (Montréal)

 

Docteure ès Lettres ; Chercheure en mythologie et en art ; Écrivaine et chargée de mission

Contact : calandfc@yahoo.fr

Parcours et champs de recherche

Franco-canadienne, Claire Caland est mythologue et critique d’art.  Après voir enseigné onze ans en université française la littérature et la mythologie comparées, elle a choisi la voie de chercheure autonome. Elle a ainsi travaillé six ans à la Chaire de recherche en esthétique et poétique (UQAM, Montréal) avant de rejoindre l’Université de Montréal. Depuis 2011, elle est chargée de mission dans les secteurs littéraire et universitaire (UdM) et collabore régulièrement à Vie des arts.

Claire Caland a publié une centaine d’articles scientifiques. Son premier livre d’art, Miroirs, métamorphose et temps inversé, a été édité en 2020 : il s’agit d’une monographie sur l’artiste Véronique La Perrière M. qu’elle a écrit à quatre mains avec la sémioticienne canadienne Émilie Granjon. C’est son 9e livre consacré à l’imaginaire occidental, qui complète un essai sur le ré-enchantement du monde en art actuel (2017), Zoofolies, une somme mythologique de 15 ans de recherches (2015) sur l’évolution des représentations de créatures mythiques au fil du temps et des cultures, en droite ligne de l’essai En diabolie. Les fondements imaginaires de la barbarie contemporaine (2008).

Pour les années 2023-2024, Claire Caland scénarise une BD de plus de deux cents pages pour Les Humanoïdes associés, préside le Festival international Vins noirs sur le roman policier, est toujours missionnée au Département de littératures et de langues du monde de l’UdM. En plus d’une vie associative remplie, elle poursuit ses recherches sur la mythologie et l’art actuel en élaborant des cycles de conférences en France et des dossiers thématiques.

Liste choisie de ses contributions à la recherche (depuis 2007)

  1. Livres
  •  (avec Émilie Granjon), Miroirs, métamorphose et temps inversé (sur l’artiste Véronique La Perrière M., 2007-2017), ouvrage bilingue, Sagamie, Québec, 2020, 124 p.
  • Élie Berthet, La bête du Gévaudan (préface de Fabienne Claire Caland, «  À la croisée de la légende et du mythe »), Limoges, Les Ardents Éditeurs, 2018, 461 p.
  • (avec Émilie Granjon), Les fabricants d’univers dans l’art actuel. David Altmejd, Shary Boyle, Rosalie D. Gagné, Laurent Lamarche et Véronique La Perrière M., Montréal, Varia, 2017, 198 p.
  • Zoofolies. Avec une suite de dessins originaux de Véronique La Perrière M., Montréal, Varia, 2015, 394 p. Étude qui comprend des fictions de Guillaume Asselin (sur Campé), Hugues Corriveau (Béhémoth), Claire Caland (Cerbère), Jean-Marc Desgent (Polyphème), Jean-Simon Desrochers (Mandragore), Manuela Draeger (Golem), Catherine Mavrikakis (l’Érinye Alecto), Bertrand Rouby (Talos), Pierre Senges (la Sphinge), Jean-Christophe Valtat (Empuse), Jean-Pierre Vidal (Méduse), Élisabeth Vonarburg (Ladon) et Stéphane Zagdanski (le Centaure Nessos).
  •  (avec Bertrand Rouby et Paul Bleton), L’amour au temps du roman (de la période antique à nos jours), 243 p., publication électronique de la Téluq disponible en E.Book et version PDF, en accès libre (http://benhur.teluq.ca/SPIP/lit4005/spip.php?article24, 2015.
  • En Diabolie. Les fondements imaginaires de la barbarie contemporaine, Montréal, VLB Éditeur, 2008, 221 p.
  • (avec Denise Brassard), Horizons du mythe, Montréal, Cahiers du CÉLAT, 2007, 290 p.

 

  1. Collaboration, direction et co-direction récentes
  • Codirection du dossier « Cronos et autres cannibales », dans le 11e numéro de la revue électronique Muse-Médusa – revue de littérature et d’arts modernes – avec Marie-Hélène Larochelle, professeure de l’université de York, Ontario, 2023.
  • Direction et élaboration du cycle « Histoires des mythes » en sept conférences, Université du Temps libre, Bordeaux, 2022-2023 : « Les couleurs du mythe » ; 2021-2022 : « Drôles de remèdes et poisons mortels dans les mythes » ; 2020-2021 : « À table ! Cuisine et festins dans les mythes » ; 2019-2020 : « À l’amour, à la guerre »; 2018-2019 : «  Voyager avec les mythes : de la terre mésopotamienne à l’Islande ».
  • Direction et élaboration d’un cycle de conférences, UTA, Limoges, 2020-2023 : « La médecine des mythes » ; « La mer et ses périls. Mythes et art ».
  • Collaboration à Le seigneur des anneaux, mythes et origines, dossier hors-série de Le Point pop (dir. Phalène de la Valette, illustré par John Howe), avril-mai 2018.

 

  1. Conférences et communications récentes
  • « Des amulettes : se protéger au fil des siècles » et « Divines mosaïques à Rome  aux premiers siècles », dans le cadre du cycle « Les couleurs du mythe / Histoire des mythes » (conçu par Claire Caland), Université du temps libre, Bordeaux, 2022-2023.
  • « Porcelaine de Saxe et parole féministe », dans le cadre du colloque international Céramique et politique de la Société des Amis du musée national de céramique Sèvres, la manufacture et le musée de Sèvres et le musée des Arts décoratifs de Paris, INHA, 23 juin 2022.
  • « Faux drakkar et vrai dragon (sur les Vikings, entre réel et mythe) » et « De Charybde en Scylla, les dessous d’une expression » dans le cadre du cycle « La mer et ses périls. Mythes et art » (conçu par Claire Caland), UTA, Limoges, 2022.
  • « Au secours ! Le non-sens dans Alice au pays des merveilles », Médiathèque de Nexon, 21 mai 2022.
  • « Guérir en Mésopotamie (médecine et magie) » ; « L’extraordinaire savoir des Centaures » et « Lucrèce Borgia, l’empoisonneuse : de la légende au mythe », dans le cadre du cycle « Drôles de remèdes et poisons mortels / Histoire des mythes » (conçu par Claire Caland), Université du temps libre, Bordeaux, 2021-2022.
  • « Oiseau ou poisson ? L’énigme de la sirène », conférence publique, UTA, Limoges, 14 décembre 2021.
  • « Décor mythologique sur vases grecs : l’exemple de Dionysos (collections de Limoges/Sèvres/Florence) », conférence zoom dans le cadre des Conversations céramiques de Sèvres, 15 février 2021.
  • « Mythes cannibales et sacrifices dans l’Antiquité » ; « Bas les pattes ! Fruits défendus, fruits interdits en Occident » et « Le Festin de Tantale, de la tragédie grecque au château de Versailles », dans le cadre du cycle « À table ! Cuisine et festins dans les mythes / Histoire des mythes » (conçu par Claire Caland), Bordeaux, 2020- 2021.
  • « L’art céramique de Shary Boyle, entre contes européens et sagesse inuite », dans le cadre des conférences des Amis du Musée national Adrien Dubouché, 28 septembre 2021.
  • « Palissade, ô palissade ! Le dernier secret révélé de l’Épopée de Gilgamesh», conférence publique, UTA, Limoges, 16 janvier 2020.
  • « Secrets et découverte de l’Épopée de Gilgamesh. De Ninive au British Museum », conférence publique, UTA, Limoges, 21 novembre 2019.
  • « Le Festin de Tantale. Anthropophagie et sacrifices dans la Grèce antique », conférence publique, dans le cadre de Autour de la table. Un réseau de recherche sur l’imaginaire gastronomique contemporain, sous la direction de Marie-Christine Lambert-Perrault et Geneviève Sicotte, Université de Concordia, Montréal, 12 novembre 2019.
  • « La véritable histoire de La Belle et la Bête », conférence publique, Château de Bonneval, 17 juillet 2019.
  • « La méchante jubilation (sur La dévoration des fées de Catherine Lalonde) », communication dans le cadre du colloque international Mesures de la cruauté et de la méchanceté dans le discours littéraire (dir. Marie-Hélène Larochelle, Catherine Mavrikakis et Philippe Theophandis), Toronto, 19 mai 2019.
  • « Par-delà l’océan, à la poursuite de la vie-sans-fin (L’Épopée de Gilgamesh) » ; « Neuf mondes, un arbre et beaucoup d’eau : la genèse nordique » et « Prendre la barque de Charon pour y trouver quoi ? (L’enfer de Dante, en textes et en images) », dans le cadre du cycle « Voyager avec les mythes : de la terre mésopotamienne à l’Islande / Histoire des mythes » (conçu par Claire Caland), Bordeaux, 2018- 2019.
  • « Parlons monstres ! D’Élie Berthet à J.K. Rowling », conférence-lecture avec Simon Mauclair, metteur en scène et comédien, Librairie Page et Plume, Limoges, 17 novembre 2018.
  • « La Belle et la bête, un couple improbable (de madame de Villeneuve à Jean Cocteau et Shary Boyle) », conférence publique, Fondation Brébeuf, Montréal, 15 octobre 2018.
  • « Être bête, dans l’art actuel. Au masculin, au féminin », communication dans le cadre du colloque L’animal et l’humain. Représenter et interroger les rapports interespèces, Université de Montréal, 12 avril 2018.
  • « La Bête. Histoire de poils de peurs (de la mythologie grecque à la culture judéo-chrétienne) », conférence publique dans le cadre du cycle « Histoire des mythes », Université du temps libre, Bordeaux, 16 janvier 2018.
  • « Face à Méduse. Histoire d’une reconnaissance inquiète », conférence publique, Université de York, Toronto, octobre 2017.
  1. Articles et comptes-rendus sur les arts (courte sélection)
  • « Le théâtre du monde, l’art de se mettre en scène (sur l’exposition Devant le palais du Moi de Shary Boyle) », Vie des arts,  no 269, hiver 2023.
  • (avec Bertrand Rouby), « Les fantasmes à l’œuvre en histoire de l’art : retour sur Le devenir-femme des historiens de l’art – Michaël Fried et Georges Didi-Huberman de Katrie Chagnon »,  Vie des arts,  no 269, hiver 2023.
  • Recension sur Zanele Muholi, Somnyama Ngonyama. Salut à toi, Lionne noire !, Vie des arts,  no 263, été 2021.
  • « L’art, le vivant et le territoire « : la 5e Biennale d’art contemporain autochtone » (avec Émilie Granjon), Vie des arts, no 259, été 2020.
  • « De l’effet au kairos : Edward Hopper à la Fondation Beyeler », Vie des arts, n no 259, été 2020.
  • « Récits mythiques dans l’art : entre spectacle et devoir de mémoire », dans dossier « Récits mythologiques et temps confondus », Vie des arts, no 258, printemps 2020, p. 36-39.
  • « Féminin-animal-astral : Kiki Smith à la Monnaie de Paris », Vie des arts, n°257, hiver 2020, p. 58-60.
  •  « Une époque à écrire : la 58e Biennale de Venise », Vie des arts, n° 256, automne 2019, p. 52-55.
  • « Fernand Khnopff, l’art de l’absence », Vie des arts, n° 254, printemps 2019, p. 57-59.
  • « Du salon au musée. La revanche des fleurs » dans dossier « L’art et le végétal », Revue Quatre-Temps (Jardin botanique de Montréal), vol. 42, no 3, décembre 2018, p. 40-43.
  • « Kent Monkman. À la conquête de Paris », Vie des arts, n° 252, automne 2018, p. 57-59.
  • « La langue de l’intime (sur la 4e Biennale d’art contemporain autochtone) », Vie des arts, n° 251, été 2018.
  1. Chapitres de livres et articles en littérature (récents)
  • « Entre conte et poème : la verte malédiction dans La dévoration des fées de Catherine Lalonde », dans Marie-Hélène Larochelle, Méchancetés. Ses expressions protéiformes dans la littérature du XVIIe siècle à aujourd’hui, Québec, Presses universitaires de Laval, coll. « Littérature et imaginaire contemporain », p. 129-145, 2021.
  • « Des morts qui marchent parmi les ruines du temps (mythe et philosophie) » dans Jérôme-Olivier Allard, Marie-Christine Lambert-Perreault et Simon Harel (dir.), La mort intranquille. Autopsie du zombie, Québec, Presses universitaires de Laval, p. 23-42, 2020.
  • « À la croisée de la légende et du mythe : La bête du Gévaudan d’Élie Berthet » (préface) dans Élie Berthet, La bête du Gévaudan, Limoges, Les ardents éditeurs, 2018, p. 9-30.
  • « Élémentaire, mon cher Jekyll. Quand Steven Moffat revisite deux mythes littéraires » dans Marie-Christine Lambert-Perreault, Jérôme-Olivier Allard, Elaine Després et Simon Harel, Télé en séries, XYZ éditeur, coll. « Théorie & littérature », 2017, p. 207-223.

 

  1. Articles de dictionnaire
  • « Calendriers » dans le Dictionnaire Tolkien (dir. Vincent Ferré), Paris, CNRS Éditions, 2012 p. 95-96 / réédité chez Bragelonne, 2019.
  • « Gollum » dans le Dictionnaire Tolkien (dir. Vincent Ferré), Paris, CNRS Éditions, 2012, p. 249-251/ réédité chez Bragelonne, 2019.
  • « La légende de Sigurd et Gudrún » dans le Dictionnaire Tolkien (dir. Vincent Ferré), Paris, CNRS Éditions, 2012, p. 358-360/ réédité chez Bragelonne, 2019.
  • « Monstres » dans le Dictionnaire Tolkien (dir. Vincent Ferré), Paris, CNRS Éditions, 2012, p. 513-415/ réédité chez Bragelonne, 2019.
  • « Les matins habitables (Gérald Leblanc) » dans Dictionnaire des œuvres littéraires de l’Acadie des Maritimes (dir. Janine Gallant et Maurice Raymond), Sudbury, Prise de parole, 2012, p. 179-180/ réédité chez Bragelonne, 2019.