Archives par étiquette : médiévalisme

Appel: Reinterpreting the Middle Ages

Les éditions Brepols ouvrent un appel à publications (sans date limite) pour des ouvrages collectifs ou des monographies sur le sujet « Reinterpreting the Middle Ages: From Medieval to Neo« . Cette nouvelle collection est dirigée par Claire Kennan (Reading) et Emma J. Wells (York). Les textes sont attendus en anglais, mais peuvent inclure du français

The aim is to provide a new publication platform for interdisciplinary studies of the Middle Ages; that is, research which analyses the impact and approaches to the study of the medieval era from its origins to the present day to create a unique dialogue between scholars, professionals, and practitioners. In moving away from traditional approaches and towards the inter- and multi-disciplinary, the premise is to gain a snapshot of how (and why) the Middle Ages have been formed and are perceived across fields as well as over vast periods of change and countries, boundaries, and borders; to continue driving and moulding this innovation through examinations of the phenomenon/movement (in traditional or ‘neo-’form), its historiography, representation, image, presentation, and pedagogies.
The series offers radical, exciting, informed, and innovative readings of the importance and prominence of the Middle Ages in the twenty-first century, how and why its significance has endured since the post-medieval era, and, most importantly, how critical curiosity of the era has been received, imagined, invoked, used, abused, and refashioned in the Medieval, Early Modern, Modern and Contemporary periods (so to speak). Rich collisions and fresh perspectives reveal ideas and exercises across centuries of practice and provide a new set of reference points that reframe the ‘medieval’ itself thereby presenting a fresh, broad, and representative picture of the deep connections between the modern and pre-modern world.
Titles will cover all forms of engagement with the more emerging field of neo-medievalism—at least as a revivalist subdiscipline over the last two generations—from the academy to modern pedagogies and constructs in popular culture from a multitude of fields, including history, art, architecture, archaeology, literature, musicology, public engagement and interpretation, digital humanities/heritage. Welcoming burgeoning topics such as film & TV, video games, social media, performing arts/cinema/drama, and particularly education, race, gender and decolonisation, as well as traditional approaches including historiography and renaissance/revival studies, it is based on the premise that the Middle Ages should be cultivated within and expanded beyond the academy, thereby bringing the media, education, popular, historical, and political discourses, into an engagement and dialogue with the past.

Téléchargez ici tous les détails de l’appel à contribution depuis le site de l’éditeur (document en anglais).

Appel: The Middle Ages in Asian Popular Culture

Appel à communication pour la session « Reshaping the Middle Ages in, and through, Asian Popular Culture« , proposée par l’Association for the Advandement of Scholarship and Teaching of the Medieval in Popular Culture, et l’association Mutual Images, dans le cadre du colloque international en ligne « Medievalism Today » (36th Annual International Conference on Medievalism; Delta College, Michigan).

Date de la conférence (en ligne): 4-6 novembre 2021

Date limite de soumission: 30 juin 2021

As medievalists and medievalismists, we often focus our attention on the reception of the Middle Ages in Europe and the Americas; however, medievalism is both an international and a transnational phenomenon, and one that is especially prevalent in Asian popular culture. Anime, collectible card games, light novels, manga, video games, visual novels, and related media have had an incredible impact on the world, but few medievalists have explored how this material has adapted and/or appropriated material like the Arthurian tradition, Beowulf, the life and writings of Dante Alighieri, the hero stories of medieval Ireland, the life of Joan of Arc, Norse mythology, tales of Robin Hood, narratives of Viking exploration, and legends of Vlad the Impaler. Fewer still have explored the impact of the phenomenal spread of these texts across the globe and their impact on creating perceptions about the medieval world. It is our intent with this session to allow consumers of these media to share their knowledge and passion with fellow enthusiasts of the medieval. We also hope that a collection of essays will result from this session.

Les détails et les modalités de soumission sont accessibles sur Fabula.

Patricia Victorin

Professeure en langue et littérature médiévales à l’université Bretagne Sud (UBS/HCTI)

Champs de recherche :

Roman arthurien tardif et intertextualité ; rétroécriture et poétique de la nostalgie à la fin du Moyen Âge ; réception de la littérature médiévale au Moyen Âge tardif.

Réception de Froissart dans l’historiographie, dans l’histoire littéraire, et chez les écrivains.

Médiévalismes et orientalismes.

 

Bibliographie sommaire :

Ouvrages :

Ysaïe le Triste, Une Esthétique de la Confluence : Tours, Tombeaux, Vergers et Fontaines, Paris, Champion, 2002, (Bibliothèque du XVe siècle, n°63).

Le Conte du Papegau (en collaboration avec Hélène Charpentier), édition et traduction, Paris, Champion coll. « Classiques Moyen Âge », 2004.

Froissart après Froissart. La réception des Chroniques en France du XVe s. au XIXe s., à paraître aux PUR en 2021, collection « Interférences ».

Co-directions d’ouvrages :

 Co-direction avec Sylvie Triaire, Deviser, diviser : pratiques du découpage et poétiques du chapitre de l’Antiquité à nos jours, Montpellier, PULM, («collection des Littératures », série Le Centaure), 2011.

 Lire les textes médiévaux aujourd’hui: historicité, actualisation hypertextualité, (sous la direction de P. Victorin), Paris, Champion, 2011. 

Cultiver les lettres médiévales aujourd’hui, Perspectives médiévales 36, 2015 (direction Sébastien Douchet avec la collaboration de Sophie Albert et Patricia Victorin), disponible sur le site http://peme.revues.org/7218

Par le détail : frontières entre l’accessoire et l’essentiel (dir. P. Victorin), CRMH, 2016-1, n°31, pp.121-282.

Figures de l’Etudiant.e : du Moyen Âge au XXIe siècle, (co-direction avec Marie Bulté et I. Durand), actes parus dans la revue électronique Motifs. (HCTI) n°3 octobre 2019.

Articles et communications sélectionnés

  • « Psittacisme et captivité dans le Chevalier du papegau et Tirant le Blanc », dans Du roman courtois au roman baroque, sous la direction d’E. Bury et F. Mora, Paris, Les Belles Lettres, 2004, pp. 135- 159. 

  • « Enfance, parodie et répétition dans deux romans arthuriens du Moyen Âge tardif : entre balbutiement et radotage », n° spécial intitulé De l’usage des vieux romans, sous la direction de Francis Gingras et Ugo Dionne, Études françaises, Montréal, 2006, pp. 63-89.
  • « L’écriture en second : incidence et anecdote chez Froissart et Dumas », Ravy me treuve en mon déduire, nouvel hommage à Jean Dufournet (ouvrage dirigé par Elisabeth Gaucher-Rémond et Luca Pierdominici), Aras Edizioni, 2011, pp. 317-346.
  • « La rétro-écriture ou l’écriture de la nostalgie dans le roman arthurien tardif : Ysaïe le Triste, le Conte du Papegau et le Mélyador de Froissart », dans Arthurian Literature ( 2013), pp. 158-181.
  • « Le paradoxe nostalgique ou Chrétien de Troyes revu et corrigé dans le Conte du Papegau », Actes du colloque de Bordeaux 2012, dans Texte et contre-texte pour la période pré-moderne, (dir. Nelly Labère), Bordeaux, Ausonius éditions, 2013, pp. 77-84.
  • « The Boy’s Froissart de Lanier ou la réappropriation d’une mémoire européenne à destination des garçons en Amérique. », Patricia Victorin, « The Boy’s Froissart de Lanier ou la réappropriation d’une mémoire européenne à destination des garçons en Amérique. », Perspectives médiévales [En ligne], 37 | 2016, mis en ligne le 01 janvier 2016, consulté le 05 septembre 2019. URL: http://journals.openedition.org/peme/9405; DOI : 10.4000/peme.9405
  • « Remarques sur le motif de la mise en cage dans le roman arthurien tardif en Europe (Tirant le Blanc, le Conte du Papegau, la Tavola Ritonda) », dans Réalités, Images, Ecritures de la prison au Moyen Âge (direction Jean-Marie Fritz et Silvère Ménégaldo), Dijon, Editions Universitaires de Dijon, 2012, pp. 59-75.
  • « Dumas en Froissart : le romancier et le chroniqueur », dans les actes du Colloque de Caen 2012, Dumas Critique (dir. Julie Anselmini), Université de Limoges, PULIM, 2013, pp. 167-189.
  • «Reconstruction légendaire d’un épisode de la Guerre de Cent Ans : le Combat des Trente depuis Froissart au Barzaz Breiz de Hersart de la Villemarqué», séminaire Histoire des Bretagnes: en marge des Bretagnes médiévales, (H. Bouget, M. Coumert), 4 octobre 2013, Quimper (Centre de Recherches Bretonnes et Celtiques), Histoires des Bretagnes, (5 En marge), Brest, 2015, pp.105-126.
  • « Tombeaux pour une autre histoire ou la merveille en sommeil », Motifs merveilleux et poétique des genres au Moyen Âge, (dir. Francis Gingras), Paris, Garnier, 2015, pp. 389-402.
  • « Le somnambulisme dans le Livre III des Chroniques et dans le Mélyador de Froissart : détail monstrueux ou clef de lecture ? », Expériences oniriques dans
  • la littérature et les arts du Moyen Âge au XVIIIe siècle, (dir. Mireille Demaules), Paris, Champion, 2016, pp.125-146.
  • « Froissart, un poète de son temps. Réception de Froissart poète au XIXe siècle : entre érudition et fiction », dans Expériences critiques. Approche historiographique de quelques objets littéraires médiévaux (dir. V. Dominguez et E. Gaucher-Rémond), Paris, Sorbonne Université Presses, 2019, pp. 231-254.
  • « Les Chroniques de Froissart traduites par Lord Berners : rivalité avec Artus de Bretagne ou cause commune ?», Artus de Bretagne. Du manuscrit à l’imprimé (XVe-XIXe siècle), (dir. Christine Ferlampin-Acher), Rennes, PUR, 2016, pp.267-281.
  • « Remarques sur les attestations arthuriennes dans les Chroniques de Froissart : devise littéraire ou indice d’un discours propagandiste au service de l’histoire de l’Angleterre? », Arthur après Arthur. La matière arthurienne tardive en dehors du roman arthurien, (dir. Christine Ferlampin-Acher), Rennes, PUR, 2017, pp. 197-219.
  • « Arthur et Tristan vus par un antiquaire insolite en Bretagne ou le Chevalier de Fréminville, entre nostalgie et avant-garde », dans Enjeux épistémologiques des recherches sur les Bretagnes médiévales ( M. Coumert et H. Bouget), éd. CRBC, 2019, pp. 45-64.
  • « Amour et Chevalerie », La matière arthurienne tardive en Europe 1270-1530, (dir. Christine Ferlampin-Acher), Rennes, PUR, 2020, p. 279-289.

Parution : Justine Breton, Monty Python: Sacré Graal!

Justine Breton, Monty Python: Sacré Graal!, Paris, Vendémiaire, coll. « Contrechamp »,2021.

Décryptage du film culte de Terry Jones et Terry Gilliam
Est-ce l’hirondelle africaine ou européenne qui peut le mieux supporter le poids d’une noix de coco ? Comment démasquer une sorcière à l’aide d’un canard ? Arthur parviendra-t-il à convaincre ses sujets qu’il est bien roi, même s’ils n’ont pas voté pour lui ? Un jardinet suffira-t-il à apaiser la colère des chevaliers qui disent Ni ? Comment venir à bout du lapin blanc, terrifiant gardien de la grotte de Caerbannog ?
Répliques cultes, scènes mythiques : dès sa sortie sur les écrans en 1975, Monty Python: Sacré Graal !, réalisé par Terry Gilliam et Terry Jones, connaît un succès mondial, jamais démenti depuis.
Du rejet initial par les grandes maisons de production aux premières projections catastrophiques, en passant par un tournage cauchemardesque, Justine Breton revient sur les coulisses de la création de ce chef-d’oeuvre, et décortique l’art de la comédie à la manière des Monty Python.

Anna Gęsicka 

Prof. agrégée, Chaire des Lettres Romanes, Université Nicolas Copernic, Toruń, Pologne

Domaine: littérature médiévale française

Doctorat 2003 : « Le stéréotype de la vieillesse dans la poésie française du XV siècle », tuteur prof. Krystyna Kasprzyk, Université de Varsove.

Habilitation 2014 : « Między wolą a niewolą. Problem wyboru w krótkich narracjach francuskiej literatury dwornej XII i XIII wieku, Wydawnictwo Naukowe Uniwersytetu Mikołaja Kopernika, Toruń 2014, 375 p., ISBN 978-83-231-3102-1 [Entre volonté et dépendance. Le problème du choix dans les brèves narrations courtoises de la littérature française du XIIe et XIIIe siècle »], tuteur prof. Maciej Abramowicz, Université de Lublin/Université de Varsovie. 

Principaux axes de recherches :

  1. thème du temps, de la vieillesse et de la mort dans la poésie du Moyen Age tardif
  2. problématique volitive dans les narrations courtoises
  3. érotisme et sexualité
  4. intertextualité, médiévalisme

En cours d’écriture, un livre sur les adaptations théâtrales des cinq fabliaux faites au début du XX siècle par Jean Ott, dramaturge et poète.

Publications : https://www.human.umk.pl/wydzial/pracownicy/?eid=3107350

Articles sur le médiévalisme

« L’avilissement d’Aristote : traitement d’un motif au XIIIe et au XXe siècles », Médiévales. Etudes médiévales, numéro double 11-12, Amiens (2010), p. 345-353.

« Le loup-garou au Moyen Age et au XXe siècle : évolution du symbole dans Bisclavret de Marie de France, Mélion et Le Loup-garou de Boris Vian », Medievales 62, Amiens 2016, p. 191-202.

« Signes de présence : l’auteur dans les pièces de théâtre de Jean Ott (XXe siècle) », in : A. Gałkowski, T. Roszak (dir.), Semiotica generale – Semiotica specifica. Sémiotique générale – Sémiotique Spécifique, coll. „Signum-Idea-Verbum-Opus”, Wydawnictwo Uniwersytetu Łódzkiego, Łódź 2018, p. 141-152.

« Les trois aveugles de Compiegne de Cortebarbre (XIIIe siècle) et Les Trois Aveugles de Compiègne de Jean Ott (XXe siècle) : une analyse transtextuelle », Romanica Cracoviensia 2018,  no 4 (18),  p. 185-192, URL : http://www.ejournals.eu/Romanica-Cracoviensia/2018/Tom-18-%20Numer-4/art/13957/

« Entre jeu et nostalgie. Les topoï courtois dans Les Trois Aveugles de Compiègne de Jean Ott », Romanica Silesiana, No 2 (16) 2019, p. 19-28, URL : https://wydawnictwo.us.edu.pl/sites/wydawnictwo.us.edu.pl/files/00_rs_2019_2_16.pdf

Parution : Moyen Âge connecté

Zrinka Stahuljak, Médiéval contemporain. Pour une littérature connectée, Editions Macula, 2020

Présentation de l’éditeur :  
La médiéviste Zrinka Stahuljak nous présente dans son essai un Moyen Âge empli d’enseignements pour notre propre société. Se penchant à la fois sur l’époque médiévale et sur l’époque néo-libérale, elle met au jour les rapports que nous entretenons aux mots et à la littérature, à leur histoire, et aide à faire comprendre les questions liées à la politique culturelle ainsi qu’à la préservation et au financement du patrimoine. Au fil de ces pages, c’est l’impérieuse nécessité de poursuivre les enseignements de la littérature et de l’histoire du Moyen Âge qui prend forme.

Zrinka Stahuljak enseigne la littérature et la civilisation médiévales à l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA). Elle a publié en France L’Archéologie pornographique. Médecine, Moyen Âge et histoire de France (PUR, 2018) et Les Fixeurs au Moyen Âge. Histoire et littérature connectées (Le Seuil, 2021), et aux États-Unis, Bloodless Genealogies of the French Middle Ages (2005) et Medieval Fixers: Translation Across the Mediterranean, 1250-1530 (à paraître).

Parution : Le Moyen Âge mort-vivant

Revue en ligne TrOPICS n°9, « Le Moyen Age mort-vivant », dir. Marc Arino et Anne-Cécile Koenig

https://tropics.univ-reunion.fr/accueil/numero-9

Introduction (Anne-Cécile Koenig-Le Ribeuz avec la participation de Marc Arino)

Estelle Doudet,
Hantologies médiévales : les écritures du spectacle face à l’archéologie des média

Daisy de Palmas Jauze
Le dragon, support de communication médiatisé et intermédialisé

Camilia Gélinas
Entre conservation et mise à mort : le sort de la senefiance dans Claris et Laris

Léo-Paul Blaise
Les chansons de geste et leurs mises en prose : images et survivance d’une médialité vocale

Florian Dimeck
Faire du livre un spectacle : Le Chasteau de labour de Pierre Gringore ou l’actualisation du récit allégorique à la fin du Moyen Âge

Julien Louis
Le gisant gothique : une image à comprendre, XVIe-XXe siècles

Stéphane Fossard
Vision romantique de la danse macabre

Vivien Féasson
La fantasy archaïsante survit-elle à la traduction ?

Jean-François Poisson-Gueffier
« L’éternité vient nous parler et il faut l’écouter » (I, 33). Résurgences médiévales et écriture mythique dans Kopernikus : Rituel de la mort

Anne Ibos
Les musiques de films « médiévaux » : de l’abstraction à la recomposition

Justine Breton
« I’m not dead yet » : les séries médiévalistes ou le moyen de repousser la mort

 

Colloque : Médiévistes et médiévalismes

Colloque « Les médiévistes face aux médiévalismes : rejet, accompagnement ou appropriation ? »  Poitiers, 1-3 avril 2021

Organisation : Martin Aurell, Justine Breton, Florian Besson et Lucie Malbos

Programme prévisionnel


Les journées se décomposeront en matinées (format colloque « traditionnel » proposant des approches-bilan autour de trois grands axes) et après-midis plus « grand-public » (avec tables-rondes intégrant les participations du public et des temps « annexes » : présentation de posters d’étudiants, démonstration de reconstitution par un groupe).


JEUDI 1ER AVRIL


• Matinée (env. 9h-12h30) : accueil à partir 8h30
➢ Mot d’accueil et de remerciement (Martin Aurell en tant que directeur du CESCM)
➢ Introduction (Lucie Malbos, univ. Poitiers)
➢ Session 1 : « Le médiévalisme : quelques terrains d’étude » (président : Alban Gautier)
– Anne Besson (univ. Artois) : « Fantasy médiévale et médiévistique : une relation à sens unique ? »
– Isabelle Olivier (univ. Artois) : « Le Moyen Âge et la littérature de jeunesse font-ils bon ménage ? Des tensions (fécondes ?) entre didactisme et divertissement »
– Tristan Martine (univ. Angers) : « Des bulles médiévales en cases : les enjeux du médiévalisme en bande dessinée »
– Justine Breton (univ. Reims-Champagne-Ardenne) / Florian Besson (univ. Aix-Marseille) : « Comment analyser une oeuvre médiévaliste : de Kaamelott à Game of Thrones »
• Début d’après-midi (env. 14h-15h) :
Conférence de Tommaso di Carpegna Falconieri (univ. Urbino Carlo Bo) : « Médiévistique et médiévalisme : un château aux destins croisés » (conférence introduite par Martin Aurell)


• Après-midi (env. 15h15-17h45) :
Présentation du dernier numéro de Médiévales par Alban Gautier

Table-ronde 1 : « Comment rendre présent le Moyen Âge aujourd’hui ? Expériences et réflexions » (modérateur : Florian Besson)
– Fabien Paquet (univ. Caen)
– Fanny Cohen-Moreaux (créatrice du podcast Passion Médiévistes)
– Isabelle Catteddu (INRAP)
– Fanny Madeline (univ. Paris I)
– Tobias Boestad (??) pour Actuel Moyen Âge [sous réserves]
• Début de soirée (18h-19h) :
Présentation des posters des étudiants (doctorat et Master 2)
« Le Moyen Âge à travers les siècles et les supports »
+ Cocktail de bienvenue

VENDREDI 2 AVRIL


• Matinée (env. 9h-12h) :
Session 2 : « Le médiévalisme : représentations » (présidente : Anne Besson)
– Nathalie Koble (ENS Ulm) : « Le Moyen Âge dans la littérature contemporaine (théâtre et poésie) »
– Vincent Ferré (univ. Paris Est-Créteil) : « La disparition, ou : Zumthor et Workman en Amérique »
– Alain Corbellari (univ. Lausanne) : « L’éternel retour du Moyen Âge. Pour une histoire longue du médiévalisme »
– Clément et Louis de Vasselot (univ. Poitiers et chercheur indépendant) : « La fascination pour le Moyen Âge occidental dans l’animation japonaise »


• Après-midi (env. 13h30-15h30) :
Table-ronde 2 : « Le médiéviste face aux non-médiévistes : tensions et attentions » (modératrice : Justine Breton)
— Alban Gautier (univ. Caen)
— Paul Sturtevant (Smithsonian Institution)
— Florian Besson (univ. Aix-Marseille)
— Cécile Voyer (univ. Poitiers)
— Chloé Maillet (École Supérieure d’Art et Design, Angers)

Après-midi (env. 16h-18h) :
Table-ronde 3 : « L’archéologie expérimentale : rechercher, reproduire, réinterpréter » (modérateur : Nicolas Prouteau)
— Thierry Gregor (univ. Poitiers)
— Gilles Martinez (Docteur de Montpellier 3, Instructeur de combat historique)
— Christelle Chaillou (CNRS)
— Mylène Pardoen (CNRS)


SAMEDI 3 AVRIL


• Matinée (env. 9h-12h) :
Session 3 : « Le médiévalisme : méthodes de travail » (président : Martin Aurell)
– Marion Bertholet (Aix-Marseille) : « Le Moyen Âge italien des Lumières à Sismondi : un anti-médiévalisme ? »
– Joanna Pavleski-Malingre (univ. Rennes 2) : « Étudier les fortunes politiques de Mélusine du Moyen Âge à nos jours : intérêts et enjeux d’un médiévalisme au long cours »
– Georges Bertin (CNAM des Pays de La Loire) : « Actualité du médiévalisme, territoires et réseaux, recherche action et observation participante »
– Romain Vincent (univ. Paris 13) : « Du ludique au pédagogique : comment le Moyen Âge est-il mis en jeu vidéo ? »


• Après-midi (13h30-16h) :
« La reconstitution historique ou Histoire vivante : expériences et médiation »
➢ 13H30-14H30 : Démonstration de reconstitution par le groupe des Ours d’Alfadir (Poitiers)
➢ 14H45-15H45 : débat sur le travail des reconstitueurs en présence du groupe et d’Audrey Tuaillon Demésy (univ. Franche-Comté) et Martin Bostal (univ. Caen)
• Fin d’après-midi (v. 16h-16h30) :
Conclusions (Martin Aurell, univ. Poitiers)

Studies in Medievalism : Moyen Âge et politique

Parution du n°XXIX et appel à contribution pour le vol. XXX

Politics and Medievalism (Studies): Studies in Medievalism XXIX, 2020, Karl Fugelso (ed.)

I: Essays on Politics and Medievalism (Studies)

·      Esther Liberman Cuenca: Historical Malapropism and the Medieval Blood Libel in American Politics

·      Sean Griffin: Putin’s Medieval Weapons in the War against Ukraine                   

·      Daniel Wollenberg: The Battle of Tours and the US Southern Border                 

·      Andrew B. R. Elliott: Medievalism, Brexit, and the Myth of Nations                 

·      Christopher Jensen: An Arthur for the Brexit Era: Joe Cornish’s The Kid Who Would be King

II: Other Responses to Medievalism

·      Mary Behrman: Angle-ing for Arthur: Erasing the Welsh in Guy Ritchie’s King Arthur: Legend of the Sword

·      Ali Frauman: Chasing Freyja: Rape, Immigration, and the Medieval in Alt-Right Discourse

·      Laura E. Cochrane: “Things painted on the coarse canvas”: Political Polemic in Jean-Paul Laurens’s Portrait of the Child Emperor Honorius

·      M. J. Toswell: The Capacious Medievalisms of Henry Wadsworth Longfellow           

·      Victoria Yuskaitis: Archaeology and Medievalism at Julian of Norwich’s Anchorite Cell

·      Laura Varnam: A Revelation of Love: Christianity, Julian of Norwich, and Medieval Pity in the Harry Potter Series

·      Anna Fore Waymack & John Wyatt Greenlee: In the Beginning Was the Word: How Medieval Text Became Fantasy Maps                                                      

·      Usha Vishnuvajjala: Objectivity, Impossibility, and Laughter in Doctor Who’s “Robot of Sherwood”

·      James Cook: Sonic Medievalism, World Building, and Cultural Identity in Fantasy Video Games

Appel annuel de la revue Studies in Medievalism, pour le XXXe volume, et second volet du diptyque Political Medievalism:

From Hitler’s“Third Reich”to Bush’s “crusade”against terrorism, professional politicians have often invoked the Middle Ages to justify their actions. But they are far from alone, for many of their constituents have also deployed medievalism for political purposes, as in condemning impoverished countries for “failing to escape”the Middle Ages. Indeed, much of medievalism, not to mention the study of it, has revolved around politics of one kind or another, as became evident from the unprecedented number of submissions to our previous volume (XXIX) on this theme. 

Studies in Medievalism, a peer-reviewed print and on-line publication, is therefore once again seeking not only feature articles of 6,000-12,000 words (including notes) on any postmedieval responses to the Middle Ages, but also essays of approximately 3,000 words (including notes) on the intersection of medievalism (studies) and politics.

How exactly have professional and amateur politicians misconstrued, mangled, and manipulated the Middle Ages and to what end? How have politics influenced the development of medievalism and/or study of it? In what sense, if any, is it possible to have medievalism (studies) without politics? How might medievalism otherwise be deployed in professional or amateur politics? In responding to these and related questions, contributors are invited to give particular examples, but their submissions, which should be sent to Karl Fugelso (kfugelso@towson.edu) in English and Word by August 1, 2020 (note that priority will be given to papers in the order they are received), should also address the implications of those examples for the discipline as a whole.

Tasnime AYED (Arras/Manouba)

Enseignante universitaire, Professeur agrégée de Langue, Littérature et Civilisation françaises à la Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités de La Manouba, Université de La Manouba, Tunisie

Doctorante en cotutelle aux Universités d’Artois et de La Manouba

Membre des laboratoires Textes et Cultures (Université d’Artois) et Analyse textuelle, Traduction et Communication (Université de La Manouba)

Ancienne élève de l’École Normale supérieure de Tunis

Vice-présidente du Martin Studies International Network

Domaines de recherche :

Sujet de thèse : « La Représentation du Pouvoir, du Roman courtois au Roman fantasy. Étude comparative des Œuvres de Chrétien de Troyes et de George R. R. Martin »

Littérature moderne – Littérature médiévale – Paralittérature – Fantasy – Médiévalisme – Univers secondaires  – Critique sérielle

Principaux travaux :

  • (à paraître) « GOT ou ASOIAF ? Le Trône de Fer… en bref », Patrick VOISIN (dir.), Réinventer la Brachylogie entre dialectique et rhétorique, éditions Classiques Garnier.
  • « Le Loup dans Game of Thrones, décryptage », Contes et Légendes magazine n°13, Le Loup Maître des bois et des peurs, Oracom, 2019.
  • « Esthétique du combat singulier dans Le Trône de Fer », Bien Dire et bien aprandre, Revue de Médiévistique n°33, Combattre (comme) au Moyen Âge, Centre d’études médiévales et dialectales de Lille 3, 2018.
  • « Figure de la Femme rouge dans Le Trône de Fer de George R. R. Martin », Actes du colloque international « Séduction et Magie », Université de Tunis – Faculté des Sciences humaines et Sociales de Tunis, Arabesques éditions, 2018.
  • « Daenerys Targaryen : figure de pouvoirs, archétype en mouvement », communication pour le colloque international «  The Middle Ages in the Modern World – MAMO 4 » ; John Cabot University – École française de Rome, Rome, 21, 22, 23, 24 novembre 2018.
  • « Éternel Moyen Âge. De Chrétien de Troyes à George R. R. Martin, médiévalisme et transmission littéraire », communication pour le colloque international «  Hommage et transmission dans l’œuvre littéraire » ; Université de La Manouba – Université de Tunis, La Manouba – Tunis, 03, 04, 05 mai 2018.
  •  « Dire le pouvoir : (dé)structuration des codes chromatiques dans Game of Thrones », communication pour le colloque international « La Couleur dans la littérature et les arts » ; Université de La Manouba, La Manouba, 06, 07 décembre 2017.
  • « Les Moineaux, une expression du Fanatisme dans Le Trône de Fer », communication pour le congrès international « Extrême(s) » ; Université de La Manouba, La Manouba ; 08, 09, 10 décembre 2016.
  • « La Mise en scène de l’Hiver dans Game of Thrones », communication pour le colloque « Winter is coming. De Jack London À George R. R. Martin » ; Université de Lorraine, Nancy ; 03, 04 novembre 2016.
  • « La Folie en Représentation dans Game of Thrones », communication pour le colloque international « Des Folies et des Arts » ; Université de Monastir, Moknine ; 12, 13, 14 avril 2016.

CV et contact :

https://tasnimeayed.wixsite.com/cerclesentriangle/cv

tasnime.ayed@gmail.com

Séminaire LAMOP « Médiévalisme »

Séminaire Le médiévalisme. Des usages contemporains du Moyen Âge, animé par l’historienne Aude Mairey (LAMOP)


« Depuis quelques décennies, le médiévalisme, que l’on peut définir à la suite de Louise d’Arcens comme « la réception, l’interprétation ou la recréation du Moyen Âge européen dans les cultures post-médiévales », est devenue une discipline à part entière, d’abord dans les pays anglophones puis dans l’ensemble de l’Europe occidentale (pour ne s’en tenir qu’à elle). Le champ est vaste : de Victor Hugo à J.R.R. Tolkien, de la recréation d’une architecture néo-gothique aux jeux vidéo populaires, de l’anneau de Jeanne d’Arc à la reconstitution de batailles médiévales, les usages contemporains du Moyen Âge sont nombreux – littéraires, cinématographiques, ludiques, mais aussi politique… Pourtant, alors que nos collègues littéraires ont été les premiers à s’emparer de ce champ au sein du monde universitaire, cela n’a pas été le cas (ou à peine) pour les historiens. Ce séminaire se propose donc d’envisager, en complémentarité avec les autres disciplines, tant l’histoire du médiévalisme que la diversité de ses usages actuels.
Les séances sont ouvertes à tous et se tiendront le vendredi de 14h à 16h en salle Perroy, à la Sorbonne.

Programme 2018-2019 (2nd semestre) :
18 janvier 2019 – Introduction – Histoire du médiévalisme, 1, Aude Mairey
1er février 2019 – Introduction – Histoire du médiévalisme, 2, Aude Mairey
22 février 2019 – Médiévalisme et politique, intervenant : Joseph Morsel (Université Paris 1)
22 mars 2019 – Médiévalisme et cinéma, intervenant : William Blanc (médiéviste indépendant)
5 avril 2019 – Médiévalisme et littérature, intervenant : Vincent Ferré (Université de Paris Est-
Créteil)
19 avril 2019 – Les usages ludiques du passé : Le médiévalisme dans les jeux contemporains,
intervenant : Laurent Di Filippo (DynamE, Université de Strasbourg/CREM, Université de
Lorraine)


Attention : si vous n’êtes pas inscrit dans une des universités de la Sorbonne ou à la
Bibliothèque, il faut impérativement le signaler à cette adresse : aude.mairey@univ-paris1.fr, car
pour des raisons de sécurité, le recteur de Paris exige une liste des invités pour chaque
manifestation ayant lieu à la Sorbonne.

Conférences : mythes médiévaux

LES MYTHES MÉDIEVAUX REVISITÉS AU XXème SIÈCLE
Trois rencontres des Amis du Musée de Cluny avec William Blanc
Mardi 5 février, jeudi 21 février, mardi 19 mars 2019 à 18h

Le Bloc, espace de Coworking, 10 bis, rue du Sommerard Paris 5ème

Jamais le Moyen Âge n’a autant été présent dans le paysage culturel. Romans, films, bandes dessinées, jeux, publicités, la fascination pour l’époque médiévale prend des tours et des détours parfois déroutants, souvent originaux, mais toujours fascinants. Pour en savoir plus, la Société des Amis du musée de Cluny, avec la complicité de William Blanc, vous propose ce cycle de conférences pour découvrir en trois temps le Moyen Âge dans la culture populaire d’aujourd’hui. 

Mardi 5 février – 18h : Le mythe arthurien, du cinéma à la BD

Jeudi 21 février – 18h : Games of thrones, une histoire de la Fantasy

Mardi 19 mars- 18h : Robin des bois en Amérique

Intervenant : Historien et passionné du Moyen Âge et de ses représentations dans les arts populaires (BD, cinéma, jeux, séries télévisées, arts graphiques), William Blanc participe depuis 2012 à l’aventure de la revue Histoire et Images médiévales. Il est aussi coauteur ou auteur de plusieurs livres : « Le Roi Arthur. Un mythe contemporain » (Libertalia, 2016), « Charles Martel et la bataille de Poitiers, de l’Histoire au mythe identitaire» (Libertalia, 2015, avec Christophe Naudin). Outre plusieurs articles dans des revues scientifiques, il organise également le podcast Fréquence médiévale.

Accès gratuit dans la limite des places disponibles.

Réservation indispensable au plus tard 8 jours avant chaque conférence auprès de : amis.musee.cluny@outlook.fr

auprès de : amis.musee.cluny@outlook.fr

Aude Mairey (CNRS, Paris 1)

Aude MAIREY

Directeur de recherche

Directrice-adjointe du LaMOP  (UMR 8589 -Laboratoire de médiévistique occidentale de Paris)

Page personnelle de l’université
http://cnrs.academia.edu/AudeMairey

Thèmes de recherche :Angleterre médiévale, culture politique, langages politiques, anglais, littérature

Mes travaux sont centrés sur la formation d’une culture anglaise à la fin du Moyen Âge. Un des indices principaux en est le foisonnement d’une production textuelle en anglais à partir du milieu du XIVe siècle dans tous les domaines de la connaissance. Si l’analyse de l’évolution des contenus des textes est essentielle pour comprendre la formation de cette culture anglaise, celle de l’emploi d’une langue écrite en cours de constitution, l’anglais, l’est tout autant. L’étude de la diffusion et la réception des textes est également indispensable pour cerner les interactions entre histoires culturelle, politique et sociale. Mais celle des représentations sociales et des conceptions politiques est également nécessaire, en tant que point nodal de ces interactions. Mes deux axes de recherche, « Littératures, langues et société » et « Langages politiques » sont donc étroitement liés. L’étude des sources littéraires comme sources historiques et celle de la langue comme un « fait d’histoire » exigent enfin de faire preuve d’une véritable interdisciplinarité (histoire, littérature, anthropologie…), ainsi que la multiplication des approches méthodologiques, telles que la textométrie. J’ai par ailleurs développé une appétence pour le médiévalisme et plus généralement les usages contemporains du Moyen Âge, ainsi que pour la transmission et la visibilité des études médiévales, concrétisée, par exemple, par ma participation toujours croissante au réseau Ménestrel (www.menestrel.fr).

Thematics: Medieval England, Political Culture, Political Languages, Middle English, Literature

My researches are centred on the formation of an English culture at the end of the Middle Ages. Continuer la lecture

Appel : MaMo 2018

Colloque international
« The Middle Ages in the Modern World »
Rome, 21-24 novembre 2018

Appel à contributions

The Middle Ages in the Modern World est un colloque biennal portant sur les manières dont le Moyen Âge a été perçu, imaginé, évoqué, revécu, utilisé, instrumentalisé et réinventé dans le monde moderne et contemporain.
En 2018, pour la première fois, MAMO se tiendra hors de Grande-Bretagne.
Accueilli par la John Cabot University et l’École française de Rome, le premier MAMO continental se déroulera dans le centre historique de Rome, du mercredi 21 au samedi 24 novembre 2018. Le dimanche 25 sera une journée particulière, facultative, consacrée à la visite de sites médiévaux et médiévalistes dans et autour de Rome.
Nous accueillons les propositions de communications d’une durée de 20 mn, portant sur le médiévalisme dans toutes les parties du monde. Peuvent également être proposées des sessions formées de trois communications de 20 mn chacune. Les propositions et les Continuer la lecture