Archives par étiquette : littérature arthurienne

Colloque : littérature arthurienne tardive

Colloque de clôture du projet LATE (Littérature arthurienne tardive en Europe)

« La littérature arthurienne tardive en Europe (1270-1530) : approches comparatives »

Rennes 2, 1-2 février 2018

(CELLAM EA 3206 Rennes 2, Institut Universitaire de France)

Organisé par le CELLAM, Rennes 2, avec le soutien de l’Institut Universitaire de France

Bâtiment B, salle recherche

Contacts : Nelly Bregrault: nelly.bregeault@univ-rennes2.fr

Christine Ferlampin-Acher: christine.ferlampin-acher@univ-rennes2.fr

 

Jeudi 1er février 2018

8h30: accueil des participants

8h45: Ouverture : Christine Ferlampin-Acher (université Rennes 2) : bilan de LATE

9h (translationes 1 ) : Anne Berthelot (université du Connecticut): Des Romans de Merlin tardifs en français et anglais : approche comparatiste ( Roman des fils du roi Constant,  Prophesies de Merlin, Of Arthour and of MerlinMerlin d’Harry Lovelich et le Prose Merlin)

9h45 (translationes 2) : Christine Ferlampin-Acher (université de Rennes): Arthur de Bretagne, entre France, Angleterre et Islande, réévaluation d’un succès ?

10h30 : pause

11h (milieux 1) : Florient Coste (École Française de Rome) : La matière arthurienne, entre histoire, épopée et morale (Gênes-Pise, 1284-1298)

11h45 (milieux 2) : Annarita Palumu (université de Cagliari) : La récuperation de la légende arthurienne du Graal au début du XVIe siècle. La Demanda del Sancto Grial, entre remaniement et propagande messianique, prolongements, réécritures et réinventions (françaises,  portugaise, espagnoles)

12h30- 14h30 : repas

14h30 (littérature tchèque 1) : Martin Šorm (Université Charles de Prague): Highlighting fragile masculinity in the Czech medieval Tandariáš, Czech medieval adaptation of Der Pleier’s Tandareis und Flordibel

15h15 (littérature tchèque 2) : Matouš Jaluška (Czech Academy of Sciences) : Like Lord, Like Service. Nexus of place, love and domination in Old Czech Tristram and its neighbours

16h (littérature tchèque 3) : Matouš Turek (université Rennes 2/ université Charles de Prague) : Quelles « matières » en vieux tchèque ?

16h 45 : Pause

17h (chevaliers au cygne, au dragon 1) : Cora Dietl (université de Giessen): The Swan Knight‘s Way into Late European Arthurian Literature

17h45 (chevaliers au cygne, au dragon 2) : Emanuele Arioli (Paris IV/ Collège de France, ENS Pise) : Le chantier enseveli de Ségurant ou le Chevalier au Dragon

 

Vendredi 2 février 2018

9h : accueil des participants

9h15 (le roi Arthur1):  Raluca Radulescu (université de Bangor) : Arthur and the Brutchronicles: the hero who never changes?

10h (le roi Arthur 2) : Barbara Wahlen (université de Lausanne) et Géraldine Toniutti(université de Lausanne): la figure d’Arthur dans les romans en vers tardifs allemands et français

10h45 : pause

11h (des femmes – et des hommes 1) : Ceridwen Lloyd-Morgan (Public Library Of Wales ; université de Bangor): L’enlèvement de Guenièvre dans la littérature galloise et française

11h 45 (des femmes – et des hommes 2 ) : Hélène Tétrel (université de Bretagne Occidentale) et Ásdis Magnusdottir (Université d’Islande): La tradition du manteau d’épreuve dans la littérature islandaise et les littératures européennes

12h30 : repas

14h (arts de vivre… 1): Rosa Helena Chinchilla (université du Connecticut) : Novels of Chivalry, Courtly Feasts in Castile, England, Portugal and the Low Countries, 1370-1516.

14h45 (arts de vivre… 2): Dienstbier Jan (université Charles de Prague): Arthurian murals in central Europe

15h30 (arts de vivre… 3): Le Deschault de Monredon Térence (unversité autonome de Barcelone) : Le niais Perceval : un curieux modèle pour les chevaliers alpins de la fin du XIIIe siècle. Le cycle peint de la grande salle du Châtel de Theys (Isère)

16h15: conclusions : discussion autour des approches comparatistes de la matière arthurienne tardive.

Virginie THOMAS (CPGE Lycée Champollion)

Virginie THOMAS est professeur agrégée d’anglais, docteur de l’Université Grenoble 3 en Langues et Littératures Etrangères et qualifiée aux fonctions de MCF pour la 11e section.

Elle est professeur en Khâgne Ulm et Lyon au Lycée Champollion (Grenoble) où elle enseigne la littérature anglophone et la traduction.

Elle a consacré sa thèse à l’étude des représentations de la femme dans les transpositions des légendes arthuriennes dans la littérature et dans l’art britanniques du XIXe siècle au début du XXe siècle.

Ses principaux domaines de recherche:

– Les transpositions britanniques de la matière de Bretagne au XIXe siècle

– La représentation de la Femme Fatale dans la peinture préraphaélite

– La relation texte-image

 

Ses dernières publications:

– « Le portrait de la femme fatale dans l’œuvre de Frederick Sandys : entre séduction et sidération » dans La Séduction de l’image 1, revue L’Atelier vol. 8 n°2, 2016.

http://ojs.u-paris10.fr/index.php/latelier/article/view/460/html

– « Le Renouveau arthurien ou le monde de Camelot à l’épreuve de l’éthique victorienne. L’exemple de ‘Tristram and Iseult’ de Matthew Arnold » dans Le Néo. Sources, héritages et réécritures dans les cultures européennes, Presses Universitaires de Rennes, 2016, pp.153-167.

– « Balin à l’époque victorienne: De Malory aux réécritures de Tennyson et de Swinburne ». Bulletin des Anglicistes Médiévistes (AMAES) n°86, hiver 2015, pp. 69-100.

– « L’Emergence de l’écriture d’A. C. Swinburne : des Préraphaélites à Turner », revue Textimage. Varia 4, 2014.

http://www.revue-textimage.com/09_varia_4/thomas1.html

– « The Female Body in Frederick Sandys’s Paintings, or the Sublimation of Desire », chapitre d’ouvrage collectif dans Sensational Visual Pleasures in Cinema, Literature and Visual Culture. The Phallic Eye. Ed. Gilad Padva and Nurit Buchweitz, Palgrave Macmillan, 2014, pp. 277-288.

– « The Waste Land de T.S. Eliot: de la quête du Graal à la quête d’une écriture post-apocalyptique » dans Le Graal: genèse, évolution et avenir d’un mythe. Ed. Danielle Buschinger, Presses du Centre d’Etudes Médiévales, 2014, pp. 321-330.

– « ‘The Lady of Shalott’: le corps féminin confronté aux carcans idéels victoriens ». Logosphère. Revue d’Etudes Linguistiques et Littéraires (Université de Grenade) vol. 9 « Cor(p)sages de femmes », pp. 191-203.

– « ‘Tristram of Lyonesse’ de Charles Algernon Swinburne, ou l’amour transcendé par le destin », dans Tristan et Yseut, ou l’éternel retour. Ed. Danielle Buschinger, Presses du Centre d’Etudes Médiévales, 2013, pp.333-343.

– « La Méduse Viviane dans l’art victorien » dans « Peut-on regarder Méduse », revue MuseMedusa, Université de Montréal, 2013.

http://musemedusa.com/dossier_1/thomas/