Archives par étiquette : littérature allemande

Parution : réception du Moyen Âge germanique dans la France contemporaine

 

Actualité du médiévalisme. La réception du Moyen Âge germanique dans la France contemporaine, sous la direction de Florent Gabaude, Aline Le Berre, Andrea Schindler, Limoges, PULIM « Espaces Humains », 2020.

Porté par la vogue du fantastique, en particulier dans les créations pour la jeunesse, mais aussi par des études savantes d’universitaires, le Moyen Âge germanique jouit d’un regain de prédilection en France de nos jours, et fait l’objet de relectures, remaniements et réappropriations de toute nature.

Le présent volume étudie sa réception dans le domaine de la littérature qu’elle soit classique ou populaire mais aussi dans celui de l’iconographie et de la BD. Il s’intéresse entre autres aux nombreuses traductions de La Chanson des Nibelungen par des universitaires français, comme à la réception scientifique du Minnesang dans les anthologies françaises modernes, ou encore à la place de Walther von der Vogelweide dans la culture francophone du xixe siècle. Il se penche également sur la présence de l’ordre Teutonique dans les Belles-Lettres françaises et sur la réception de Till l’Espiègle de nos jours. Cependant, l’univers très riche de la bande dessinée contemporaine n’est pas non plus négligé, avec une étude des œuvres d’Alex Alice, d’Hugo Pratt, de Nicolas Jarry et Jeanine Rahir.

Ainsi, ce volume aborde des sujets variés et originaux et, à travers une série de chapitres complémentaires, s’efforce de dégager les raisons de l’attrait actuel pour l’héritage médiéval germanique dont il trace un tableau foisonnant et contrasté.

 

Sommaire

I – Réception du Moyen Âge et du médiévalisme

– Le Moyen Âge va-t-il continuer longtemps à nous hanter ? (Gérard Chandès)

– Réception du Moyen Âge et médiévalisme. Quelques considérations méthodo­logiques (Andrea Schindler)

II – Médiévalisme et historiographie au xixe siècle

– Deux comtes de l’ancienne noblesse contre un archiviste et un roturier : La fortune de Walther von der Vogelweide, « chevalier-poëte », en France au XIXe siècle (Charles Montalembert, Octave d’Assailly,Louis Spach, Albert Lange) (Earl Jeffrey Richards)

– Présence de l’ordre Teutonique dans l’historiographie et les belles-lettres en France au xixe siècle ( Mathieu Olivier)

– La réception du Moyen Âge allemand en France au XIXe siècle. Un exemple : la vie de Sainte Élisabeth de Hongrie de Charles de Montalembert (Danielle Buschinger)

III – Réécritures contemporaines de la littérature médiévale

– La figure de Brunhilde dans La Fin d’une Walkyrie, roman rose de Delly (1916) (Aline Le Berre)

– Lecture légendo-wagnérienne dans l’œuvre romanesque de Julien Gracq (Tagrid Abood)

– La réception de la légende médiévale de Till l’Espiègle dans la littérature de jeunesse en France (Florent Gabaude)

IV – Réception savante de la littérature médiévale

– La réception scientifique du Minnesang dans les anthologies françaises moder­nes (Ronny Frédéric Schulz)

– Les traductions françaises du Nibelungenlied (1826-2001) (Peter Hvilshøj Andersen-Vinilandicus)

– Le royaume des Burgondes et la Gaule méridionale : un éclairage neuf sur La Chanson des Nibelungen (Max Siller)

V – Médiévalisme et iconographie

– Comment le Paradiesgärtlein conquit  le cœur des Français (Nicole Chambon)

– Le personnage de Brunhilde : de la Chanson des Nibelungen (1200-1205) aux BD du genre Heroic Fantasy (xxie siècle) (Marie-Barbara Vieuxtemps)

– L’enseignement postmoderne de Klingsor Divagations comparatistes autour d’une âventiure de Corto Maltese (Till R. Kuhnle)

– Entre fascination et dégoût : Walder von Stein, un chevalier Teutonique comme modèle pour la jeunesse francophone du xxie siècle ? (Christophe Thierry)

Parution : « Les monstres dans la littérature allemande du Moyen Âge »

Les Editions La Völva, publient à Besançon, Les monstres dans la littérature allemande du Moyen Âge, de Claude Lecouteux, professeur émérite, Docteur en études germaniques et médiéviste. L’ouvrage comporte 880 pages, dont 16 pages en couleurs et 400 illustrations.