Archives par étiquette : écocritique

Parution: Le château allégorique

Cristina Noacco et Christophe Imbert (dir.), Le château allégorique. Image mentale et paysage d’autorité de l’Antiquité à nos jours, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. “Interférences”, 2021.

Le château représente un archétype de l’imaginaire collectif. Au-delà de son omniprésence dans le décor des contes de fées, de sa valeur symbolique dans l’espace médiéval et de son remploi littéraire, artistique et cinématographique, il contribue à la construction d’un paysage mental d’autorité, auquel la tradition occidentale se réfère, pour y adhérer ou pour le questionner.
La finalité scientifique de cet ouvrage consiste avant tout à le considérer comme la composante essentielle d’un réseau d’images qui a assuré la perception du paysage dans la tradition culturelle européenne.
Les études ici réunies visent également à interroger le mouvement qui dynamise cette image dans le paysage allégorique : la quête du château (soit une quête de la connaissance), l’arrivée au château (soit l’accomplissement d’un parcours initiatique), l’enfermement ou la destruction du château… Ce deuxième axe implique d’ailleurs l’existence d’une grammaire reliant entre eux les objets de la topique, complément nécessaire de leur interprétation : le chemin jusqu’au château, la montagne couronnée par le château, l’auberge de l’étape (la quête inachevée), face à la demeure éternelle et au sanctuaire du sens que figure le château.
Ce volume évalue enfin, par une approche diachronique et interdisciplinaire, l’apport des différentes réflexions sur le château à la tradition européenne de la pensée allégorique, tradition qui s’érige comme un château de Mémoire, sur lequel les hommes de culture ont aujourd’hui la tâche de veiller.

Cet ouvrage fait suite à des séminaires et à des journées d’étude tenus entre 2013 et 2015.

 

Table des matières

Préface – Anne-Marie Cocula-Vaillières

Introduction – Cristina Noacco et Christophe Imbert

Première partie: Palais et citadelles allégoriques dans le monde antique

“L’acropole de l’âme du jeune homme”, Note sur un passage de Platon (La République, 560 B) – André Bouvet

Citadelle de la raison et palais de la mémoire. Les liens de l’âme selon Platon et Saint Augustin – Christopher Lucken

Gloriosissimam ciuitatem Dei… Rhétorique du Salut et métaphores cosmiques dans La Cité de Dieu de Saint Augustin – Michel Banniard

Deuxième partie: Châteaux allégoriques au Moyen Âge et à la Renaissance

La tour et la clôture. Le château allégorique dans la littérature française des XIIe et XIIIe siècles – Cristina Noacco

Ostel, taverne, chastel? Les lieux représentatifs du pouvoir dans Le Songe d’Enfer de Raoul de Houdenc – Carine Giovénal

Le symbole du labyrinthe dans les Demeures du Château intérieur de sainte Thérèse de Jésus – Isabel Hernando Morata

Architectures allégoriques. Les châteaux dans le Roland furieux – Chiara Cassiani

Troisième partie: Le renouvellement de l’imaginaire architectural allégorique à l’époque moderne

Châteaux et palais dans les récits de Béroalde de Verville: voir autrement – Véronique Adam

Du château allégorique au château gothique anglais. Constantes et mutations d’un imaginaire littéraire – Pierre Carboni

Le château dans les Songes d’un hermite de Louis-Sébastien Mercier (1770) ou la scène infernale de la passion du pouvoir – Hélène David

Le château: une métaphore révolutionnaire de Sade à Révéroni de Saint-Cyr – Luisa Messina

Quatrième partie: Forteresses illusoires: la quête inachevable à l’époque contemporaine

Le château allégorique d’Edgar Allan Poe. Images de l’introspection dans le paysage gothique – Manon Amandio

Les avatars de l’image du château en Allemagne. Du Château Durande (1837) d’Eichendorff au Château de Kafka (1926) – Yves Iehl

Les derniers châteaux du Symbolisme. Réduits du poète ou présences spectrales de la poésie au seuil menaçant du XXe siècle – Christophe Imbert

Une emblématique des châteaux chez Julien Gracq – Patrick Marot

Architecture allégorique et poésie moderne. Frénaud, château, quête et requête – Arnaud Despax

Le Château allégorique postmoderne d’Italo Calvino -Jean Nimis

It’s only a model“: le château déconstruit des Monty Python – Justine Breton

Conclusion – Cristina Noacco et Christophe Imbert

Bibliographie

Résumé des articles

Les auteurs

Colloque: Il medievalismo fra noi

La 7e édition du colloque “Il medievalismo fra noi” se déroulera à Urbino, sur le thème du Moyen Âge vert, “Medievo Verde“, du 9 au 11 septembre 2021.

Perché il medioevo incanta? Quali sono i rapporti tra quel millennio lontano e le sue attuali reinterpretazioni? A questi e ai non pochi altri interrogativi risponderanno gli interventi dei molti studiosi italiani e internazionali ospiti del convegno internazionale Medioevo verde, che si terrà tra Urbino e Gradara dal 9 all’11 settembre 2021.

Programme

9 septembre 2021: 15h30. Palazzo Ducale, Sala del Giardino d’inverno.

Indirizzi di saluto

Luigi Gallo, Direttore della Galleria nazionale e del Polo museale delle Marche.

Giorgio Calcagnini, Rettore dell’Università di Urbino.

Maria Elisa Micheli, Direttore del Dipartimento di Studi Umanistici dell’Università di Urbino.

Presiede Francesca Roversi Monaco (Università di Bologna).

Tommaso di Carpegna Falconieri (Università di Urbino), Introduzione all’incontro.

Franco Cardini (Istituto Storico Italiano per il Medio Evo), Infinite sfumature del Verde medievale: dalla Selva oscura alla Divina foresta spessa e viva.

Hélène Cordier (Université de Lausanne), Tra patrimonio ed ecologia: il medioevo verde dei bambini.

Salvatore Ritrovato (Università di Urbino), Da Madre Natura a “Monna Monnezza”. La scelta creaturale del Cantico di San Francesco.

10 septembre 2021: 10h. Palazzo Ducale, Sala del Giardino d’inverno.

Presiede Umberto Longo (Sapienza Università di Roma).

Massimo Montanari (Università di Bologna), Medioevo da mangiare. Questioni di marketing.

Daniele Sacco (Università di Urbino), La persistenza della memoria: un mugnaio intraprendente, una valle bruna, una città “profondata”.

Tommaso Duranti (Università di Bologna), La peste fra noi. Il medioevo della malattia tra arretratezza e ritorno alla natura.

10 septembre 2021: 15h30. Palazzo Albani, Aula c1.

Presiede Geraldine Leardi (Galleria Borghese).

Andrea Maraschi (Università di Bologna), Mito e medievalismi del Ragnarøkr in tempi di cambiamenti climatici.

Roberta Capelli (Università di Trento), «When grass starts green»: dall’hortus conclusus dei trovatori ai campi verdi della visione poundiana.

Antonio Musarra (Sapienza Università di Roma), «Per seguir virtute e canoscenza». Le Colonne d’Ercole: anatomia d’un mito.

11 septembre 2021: 10h. Palazzo Albani, Aula c1.

Presiede Roberta Capelli (Università di Trento).

Marina Montesano (Università di Messina), Culti di fertilità e revival. Alcuni esempi.

Antonio Rocca (Accademia di Belle Arti Lorenzo da Viterbo), Il Sacro bosco di Bomarzo tra la Selva oscura e la Foresta delle corrispondenze.

Francesca Roversi Monaco (Università di Bologna), Umberto Longo (Sapienza Università di Roma), Conclusioni.

11 septembre 2021: 17h. Gradara, Teatro comunale.

Presiede Tommaso di Carpegna Falconieri (Università di Urbino).

Indirizzi di saluto

Filippo Gasperi, sindaco di Gradara.

Riccardo Facchini e Davide Iacono (Medievalismo. Centro Studi Ricerche presso l’Istituto Storico Italiano per il Medio Evo) presentano Medioevo al cinema, numero monografico di «bianco e nero rivista quadrimestrale del Centro Sperimentale di Cinematografia», 600 (2021).

Caterina Fioravanti (Festival del Medioevo) presenta in anteprima nazionale la VII edizione del Festival del Medioevo di Gubbio, Il tempo di Dante.

Tous les détails sur le site de l’Université d’Urbino.

Appel : “Studies in Medievalism”

Studies in Medievalism, a peer-reviewed print and on-line publication, seeks 3,000-word essays on the application of ecotheory to medievalism and neomedievalism.  To what degree do ecocriticism and ecomaterialism inform these fields?  How are constructed environments deployed in response to the Middle Ages?  How, if at all, are these settings legitimized?  How are they applied to postmedieval circumstances and concerns?  How is human agency defined in relationship to them?  What, if anything, do they tell us about the larger scope of medievalism and neomedievalism, particularly the relationship between those fields?  Potential contributors are welcome to discuss particular examples of pertinent neo/medievalism, but they should do so in the course of directly addressing one or more of these questions.

Please send all submissions in English and Word to Karl Fugelso (kfugelso@towson.edu) by August 1, 2016.

For a style sheet, please visit the website http://www.medievalism.net/sim.html