Archives par étiquette : chaucer

Jonathan Fruoco (Université Grenoble Alpes)

Jonathan Fruoco, FRHistS, est historien spécialiste de littérature médiévale. Son travail de recherche porte sur l’évolution culturelle et linguistique de l’Angleterre médiévale, avec un intérêt particulier pour la polyphonie de l’œuvre de Geoffrey Chaucer et ses liens avec la poésie courtoise française et italienne. 

Agrégé d’anglais et titulaire d’un doctorat en langues, littératures et sciences humaines, il est Fellow de la Royal Historical Society, membre associé de l’ILCEA4 (Université Grenoble Alpes) et professeur agrégé dans le secondaire.

Il travaille actuellement, avec le soutien officiel de la New Chaucer Society, à l’édition et traduction de l’œuvre complète de Chaucer, à paraître en cinq volumes aux éditions Classiques Garnier.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur son site.

 

Dernières publications :

Livres :

Le Livre de la Duchesse et autres textes. Tome 1. Paris : Classiques Garnier, 2021.

Polyphony and the Modern. Abingdon-on-Thames : Routledge, 2021.

Chaucer’s Polyphony: The Modern in Medieval Poetry. Kalamazoo-Berlin : MIP, De Gruyter, 2020.

Les faits et gestes de Robin des Bois : poèmes, ballades et saynètes. Grenoble : UGA Editions, 2017.

Avec Laimé, Arnaud, Rando Martin, Andréa (éds.). Imaginaire sériel. Grenoble : UGA Editions, 2017.

 

Chapitres d’ouvrages :

Auteur de onze entrées dans The Chaucer Encyclopedia. Ed. par Richard Newhauser, Vincent Gillespie, Jessica Rosenfield et Katie Walter. Hoboken : Wiley-Blackwell, 2023 (à paraître).

« Robin des Bois et Merlin, l’héroïsme en forêt ». La forêt, un Moyen Âge enchanté ? Catalogue d’exposition du Musée de Saint-Antoine-l’Abbaye. Gand : Snoeck éditions, 2021, p. 116-121.

« Emergence des vernaculaires et traductions du sacré dans l’Europe médiévale : le cas de conscience de l’Église ». “Translatioand the History of Ideas, Languages, Politics. Volume 1. Ed. Anna Kukułka-Wojtasik. Bern : Peter Lang, 2019, p. 169-177.

« Myth Contact in Medieval England: The Birth of a Transnational Arthurian Mythology ». Pérégrinations et métamorphoses : Échanges linguistiques et littéraires entre la Grande-Bretagne et la France depuis le Moyen Âge. Ed. Diane Nicolas. La Roche-sur-Yon : Presses Universitaires de l’ICES, 2019, p. 67-79.

« Chaucer as a Sociolinguist: Understanding the Role of Language in Chaucer’s Internationalism ». Geoffrey Chaucer. Ed. James M. Dean. Ipswich, Massachusetts : Salem Press, 2017, p. 216-230.

 

Articles:

« A Tale of Two Competing Pandemic Experiences. » New Chaucer Studies: Pedagogy and Profession 2.2, 2021, p. 65-67,  https://escholarship.org/uc/ncs_pedagogyandprofession.

« Geoffrey Chaucer in Battle: The Trauma of War » Medieval Warfare 11│3. Rotterdam : Karwansaray, 2021, p. 36-39.

« Geoffrey Chaucer et le dédale de Renommée. » Questes 42. Paris : Presses Universitaires de la Sorbonne, 2020, p. 21-33.

« Si l’or doit rouiller, que deviendra le fer ? Chaucer et les représentations du Pardonneur dans les Contes de Canterbury. » Mélanges de Science Religieuses 76/4. Lille : FLSH de l’Université Catholique de Lille, 2019, p. 5-18.

« Adapting Don Quixote: Terry Gilliam’s Picaresque Journey in the Film Industry. » CultureCom – La Revue, Dir. Zineb Serghini, FLSH de l’Université Catholique de Lille, n°2, 2019. [En ligne], 04 Juillet 2019, http://culturecom-larevue.com/n2-adapting-don-quixote-terry-gilliams-picaresque-journey-in-the-film-industry-jonathan-fruoco/.

« Geoffrey Chaucer, The Merchant’s Tale et la dialectique de l’élévation. » IRIS, Dir, Fleur Vigneron, Université Grenoble Alpes, n°39, 2019.

Journée : Polyphonies

Polyphonies, art, territoires: Médiévisme et modernité

9 février 2018, Université Grenoble Alpes

Keynote speaker: Prof. Paul Strohm

Contact : jonathan.fruoco@gmail.com

 

Geoffrey Chaucer, grand traducteur, rhétoricien et poète courtois, fut longtemps considéré par la critique comme le père de la poésie anglaise. Or, un tel positionnement a non seulement tendance à occulter tout un pan de l’histoire de la littérature anglo-saxonne, mais également à mettre de côté les spécificités mêmes du style de Chaucer. Il a été démontré que sa contribution à l’histoire de la littérature est bien plus importante qu’on ne le pensait. Car en décidant d’écrire en moyen-anglais à une époque où l’hégémonie du latin et du vieux-français était incontestée (en particulier à la cour d’Edouard III et de Richard II), Chaucer s’inscrivit dans un mouvement intellectuel visant à rendre aux vernaculaires européens le prestige nécessaire à une véritable production culturelle ayant permit l’émergence du genre romanesque. Ainsi, en assimilant successivement les caractéristiques de la poésie de Chrétien de Troyes, Guillaume de Lorris et Jean de Meun, Chaucer redonna à la poésie anglaise ses lettres de noblesse. Mais ce ne fut qu’après sa découverte de la Divina Commedia qu’il prit conscience du potentiel de la littérature : Dante lui permit, en effet, de libérer son art dialogique et d’ainsi donner à sa poésie une dimension polyphonique de premier ordre. De fait, si Chaucer ne peut être considéré comme le père de la poésie anglaise, il est en revanche le père de la prose anglaise et l’un des précurseurs de ce que Mikhaïl Bakhtine nomme le roman polyphonique. Continuer la lecture