Archives par étiquette : Angleterre

Journée d’études : Construire, s’approprier, contester. L’usage du passé dans la communication politique de l’Antiquité à nos jours

La 7 journée d’études des doctorants du CRHEC, portant sur le sujet “Construire, s’approprier, contester. L’usage du passé dans la communication politique de l’Antiquité à nos jours“, aura lieu le 10 juin 2024 au Campus Centre de l’Université Paris Est-Créteil (salle des thèses P2 019) ainsi qu’à distance, par Zoom.

Pour suivre la journée d’étude à distance: https://u-pec-fr.zoom.us/j/92026561621

 

Programme

9h: Rdv et petit-déjeuner

9h30: Introduction – Marc-Antone Quignodon (Université Paris Est-Créteil – CRHEC)

  • 10h: L’utilisation de la figure de Charlemagne dans la politique religieuse napoléonienne – Maxime Patissier (Université Lumière-Lyon 2 – LARHRA)
  • 10h30: Créer l’histoire médiévale des femmes anglaises au XIXe siècle : s’identifier, s’éduquer et se récrier – Marine Ollivary (Université Caen-Normandie – ERIBIA)

11h: Discussion

  • 11h30: The Bourbon Empire and the Cities of Pompei, Herculaneaum and Stabiae – Carolina Palumbo (Université de Salerno – DiSPaC) (en anglais et à distance)
  • 12h: Véiovis à Bovillae : culte gentilice des Iulii ou manipulation discursive ? – Axelle Lamour (Université de Bretagne Occidentale – CBBC)

12h30: Discussion

13h-15h: Déjeuner

  • 15h: La construction de la mémoire des Penn Sardin et de leur grève dans des perspectives communales et féministes à Douarnenez entre 1975 et 1995 – Camille Courgeon (UPEC – CRHEC)
  • 15h30: Il Falso Teodosiano: Usages polysémiques et réflexions sur le faux médiéval – Emmanuel Jud (UPEC – CRHEC et Université de Bologne)

16h: Discussion

  • 16h30: De la torture en Algérie au « détail » : deux batailles de communication politique aux effets contrastés pour Jean-Marie Le Pen – Martin Lefranc (Université d’Orléans – POLEN)
  • 17h: L’instrumentalisation de l’engagement historique et politique par le mouvement contestataire allemand Coronarebellen (Querdenken) lors de la crise sanitaire de la Covid-19. La distorsion de l’héritage de la mémoire collective de la Résistance allemande (1942/43): “La Rose blanche”– Selma N. Repp (Université Toulouse Jean Jaurès 2 – CREG) (à distance)

17h30: Discussion

18h: Conclusion

Comité d’organisation

  • Margherita Acciaro, Université Paris Est-Créteil (CRHEC).
  • Emmanuel Jud, Université Paris Est-Créteil (CRHEC) et Université de Bologne.
  • Francesco Olivo, Université Paris Est-Créteil (CRHEC) et Sciences Po Grenoble (Cerdap²).
  • Marc-Antoine Quignodon, Université Paris Est-Créteil (CRHEC).
  • Solène Teron, Université Paris Est-Créteil (CRHEC).

 

 

Appel à contributions : Londres et autres villes d’Angleterre au Moyen Âge et à la Renaissance dans les sources médiévales ou de l’époque Tudor et dans le roman historique

Le colloque “Londres et autres villes d’Angleterre au Moyen Âge et à la Renaissance dans les sources médiévales ou de l’époque Tudor et dans le roman historique“, organisé par l’équipe de recherche SEA du laboratoire LISAA, se déroulera à l’Université Gustave Eiffel (Champs-sur-Marne) les 28-29 avril 2025.

Date limite d’envoi des propositions : 30 juin 2024

« The kyndom of Bretayne was somtyme i-hight with eiȝte and twenty noble citees »
(John Trevisa [1387], William Caxton [1482])

L’équipe Savoirs et Espaces Anglophones (SEA) du laboratoire LISAA de l’Université Gustave Eiffel (Champs-sur-Marne) est engagée dans un vaste programme de recherche portant sur la ville. Elle propose un colloque sur les espaces urbains de l’Angleterre médiévale et de la Renaissance entre documents historiques/littéraires et réécritures romanesques via le roman historique.

Les conférences keynotes seront menées par : Jerome Degroot de l’Université de Manchester, spécialiste du roman historique ; Olivier Spina, (Université Lyon 2) qui a publié Une Ville en scènes. Pouvoirs et spectacles à Londres sous les Tudor (1525-1603) en 2013 et Mike Rodman Jones de l’Université de Nottingham spécialiste des poètes Tudor et de William Langland (XIVe siècle).

La liste suivante de mots clés indique les nombreuses thématiques possibles. Elle n’est pas exhaustive.

I. Les villes anglaises médiévales et de la Renaissance d’après les sources historiques / littéraires
a. Toponymie.
b. Topographie des villes. Rues, places, quartiers. (Descriptions topographiques de William of Worcester, de John Leland, etc.)
c. Cartographie des villes (Matthew Paris, « Copperplate map », « (Ralph) Agas » map, Ralph Treswell, John Norden, etc.)
d. Description physique. Architecture, édifices, remparts. Cathédrales, églises, monastères.
e. Inventaires de monuments / maisons historiques classés. Intérieurs, décorations.
f. Arts visuels. Enluminures, peintures (Anton van den Wyngaerde, etc.)
g. Découvertes archéologiques.
h. Hôpitaux.
i. Hygiène, environnement, nuisances sonores, olfactives, etc.
j. Centres et banlieues, ville/faubourgs, hinterland.
k. Vie économique. Corporations, métiers, marchands, ateliers. Marchés et foires.
l. Le peuple des villes, communautés, classes sociales, vie quotidienne.
m. L’immigration. Le vivre-ensemble. Langues et dialectes.
n. Les exclus. Juifs, pauvres et mendiants. Prisons.
o. Centres politiques. Institutions municipales. Autonomie politique, franchises et libertés. Lois urbaines. Cours de justice.
p. Entrées royales.
q. Chroniques urbaines. Fondations légendaires/mythiques, peuples/rois bâtisseurs (William Fitzstephen, London Chronicles [The Great Chronicle, Robert Fabyan], Lucian of Chester, Robert Ricart The Maire of Bristowe is Kalendar, etc.). Histoires de Londres (John of Stow, Survey of London). Le genre de l’Encomium urbis, ville idéale et ville idéalisée.
r. Ville et spiritualité.
s. La ville spectacle. Fêtes, processions, triomphes, entrées royales. Théâtre et performance. Métiers d’art.

II. Les villes anglaises médiévales et de la Renaissance d’après les romans historiques.
a. Les villes représentées et leurs temps historiques. Evénements sélectionnés, faits marquants. Toile de fond temporelle.
b. Les héros et personnages.
c. Peinture ethnographique, modes de vie.
d. Réalité et fiction.

i. Quête d’historicité. Réalisme. Le vraisemblable.
ii. Reconstitution, reconstruction. Création / recréation. Evocation, suggestion, connotation. Effets de réel. Toile de fond.
iii. Documentation, sources.
iv. Stratégies du faux. Apparences, illusion, trompe-l’oeil.
v. Idéologie. Valeurs didactiques.

e. Villes inventées ou indéfinies. Lieux fictionnels, lieux fictifs. Lieux stéréotypés. Le pittoresque, l’imaginaire.
f. Décors urbains, géographie littéraire. Stratégie de dépaysement.
g. Emotions. Le romanesque.
h. La réception des oeuvres, le pacte de lecture.
i. Romans historiques pour la jeunesse.
j. Adaptations historiques cinématographiques

 

Les propositions devront être envoyées à Marie-Françoise Alamichel (marie-francoise.alamichel [at] univ-eiffel.fr) avant le 30 juin 2024, un abstract complet ne sera nécessaire qu’en septembre / octobre.

Exposition: Bérengère, à la rencontre d’une reine

L’exposition “Bérengère, à la rencontre d’une Reine”, consacrée à la reine Bérengère fondatrice de l’Abbaye Royale de l’Epau, est visible à l’Abbaye royale de l’Epau (Sarthe) jusqu’au 13 mars 2023.

Découvrez le parcours exceptionnel d’un personnage historique ancré dans la Sarthe.

Cette exposition, proposée par le Département de la Sarthe, vous invite à plonger dans l’histoire d’un personnage et d’un lieu qui lui est particulièrement attaché. Bérengère de Navarre, reine d’Angleterre, épouse de Richard Cœur de Lion, Dame du Mans est en effet la fondatrice de l’Abbaye Royale de l’Épau en 1230.
Cette femme exceptionnelle au destin de reine voyageuse a inscrit pour de nombreux siècles sa mémoire dans la pierre de l’abbaye.

 

Bande dessinée et Abbaye Royale de l’Épau, une riche et déjà longue histoire

La création de la bande dessinée autour de la vie de cette souveraine du 12ème siècle, «Bérengère de Navarre du trône d’Angleterre à l’abbaye de l’Épau», nous offre l’opportunité de lui consacrer une exposition temporaire intitulée : « Bérengère, à la rencontre d’une Reine». Les majestueuses voutes de l’église abbatiale, où désormais repose le gisant de la reine, accueilleront du 19 novembre 2022 au 13 mars 2023, une exposition historique à la scénographie immersive consacrée à la fondatrice des lieux et à la construction de l’abbaye. Une partie de la muséographie sera entierement dédiée à la création de cet album.

Une exposition historique

Cette exposition vous fera découvrir l’histoire de la reine Bérengère, la vie au XIIe siècle, le processus de fabrication d’une bande dessinée historique et reviendra sur les différentes étapes traversées par le reine Bérengère lors de la fondation de l’Abbaye Royale de l’Épau. Reine longtemps méconnue voire ignorée, vous découvrirez que la notoriété de Bérengère de Navarre n’a cessé de s’accroître ces dernières année.

Une scénographie immersive

Dans une mise en scène épurée et immersive conçue par Olivier Clausse (Atelier Ohm), le public est invité à approcher au plus près cette reine et partager l’héritage qu’elle a nous légué. Avec un parti-pris artistique assumé, mêlant entre autres dessin et vidéo, la muséographie vous invite à mettre vos pas dans ceux d’un personnage emblématique de notre histoire.

L’autre ambition de cette exposition est de projeter le visiteur au cœur même de son contenu.
Deux cabines de projection proposent des films saisissants au format panoramique et immersif. Le premier est consacré au processus de création de la bande dessinée et le second à l’histoire, riche et pluriséculaire, de l’Abbaye Royale de l’Épau.

Habits de lumière pour une reine

Cette exposition sera également l’occasion de découvrir le gisant de la reine Bérengère, véritable trésor de l’abbaye scupté du 13ème siècle, sublimé par un mapping vidéo signé Yann Nguema allant jusqu’à donner vie à la matière.

Conférence

“Bérengère, entre imaginaire et réalité”, jeudi 2 mars 2023 (19h-20h30), par Ghislain Baury, professeur agrégé, et Vincent Corriol, maître de conférence en histoire médiévale à l’Université du Mans et auteurs d’une biographie sur la reine Bérengère. Grâce au travail des deux historiens, cette conférence permettra de faire la distinction entre les idées reçues et les fantasmes entourant la Reine Bérengère de Navarre et la réalité historique. Sur réservation.

 

Informations pratiques

Du 19 novembre au 2 décembre 2022 et du 30 janvier au 13 mars 2023 [entrée payante]
Ouvert de 11h00 à 18h00 du mercredi au dimanche
Lundis : réservés aux groupes et aux scolaires hors vacances Zone B
Fermé les mardis.

Du 3 décembre au 15 janvier [entrée payante]
Ouvert de 11h00 à 17h00 du mercredi au dimanche et 7j/7 pendant les vacances scolaires
Lundis : réservés aux groupes et aux scolaires hors vacances Zone B
Fermé les mardis.

Entrée gratuite pendant la période des illuminations de fin d’année du 3 décembre au 15 janvier
de 17h30 à 20h30 du mercredi au dimanche (hors vacances scolaires)
et ouverture 7j/7 pendant les vacances scolaires du 17 décembre au 2 janvier.

FERMETURES EXCEPTIONNELLES
Fermetures les 25 décembre et 1er et 12 janvier
24 et 31 décembre : fermeture à 17h00
Fermeture annuelle du 16 au 29 janvier

TARIFS
Plein 5,50€ | Jeune (10-17 ans) 3,00€ | Réduit 4,00€ / Moins de 10 ans et accompagnateur d’une personne en situation de handicap : Gratuit

 

Plus de renseignements sur le site de l’abbaye de l’Epau.

Lucie HERBRETEAU

Lucie Herbreteau est docteure en littératures anglaises et anglo-saxonnes, qualifiée maître de conférences (CNU section 11). Elle est actuellement chargée de conférences à l’Institut Catholique d’Etudes Supérieures à La Roche sur Yon, et chargée de cours à l’Institut Supérieur de Formation de l’Enseignement Catholique à Rennes.

Son CV complet est disponible sur HAL.

 

  • Laboratoires

Centre Interdisciplinaire de Recherche sur les Patrimoines en Lettres et Langues (CIRPaLL UPRES EA 7457) de l’Université d’Angers. Pôle « Lettres, Langues et Sciences Humaines »

Littératures, Étrangéité, Mutations et Identités culturelles (LEMIC) équipe du département de recherche Lettres, Langues, Histoire et Arts de l’Université Catholique de l’Ouest, Angers

Centre de Recherche de l’ICES (CRICES)

 

  • Formation

2014 : Doctorat en littératures anglaises et anglo-saxonnes, Université d’Angers, sous la direction du Pr Yannick Le Boulicaut, mention Très Honorable à l’unanimité

Titre de la thèse : “De l’animal à la divinité : le dragon dans la littérature médiévale anglaise, entre réappropriation mythologique et création d’une nouvelle figure mythique”

 

  • Domaines de recherche

Littérature médiévale anglaise

Littérature comparée

Interculturalité et intertextualité dans les motifs médiévaux

Adoption, adaptation et actualisation des motifs médiévaux dans la culture contemporaine

Le dragon dans la littérature médiévale et la culture contemporaine

 

  • Publications récentes

« La femme et le dragon dans la littérature médiévale anglaise : Une question de pouvoir », Loxias, n°54 Doctoriales XIII, Revues Électroniques de l’Université de Nice, septembre 2016.

« Tuer le dragon ou s’en faire un ami : Réécrire la légende de Saint Georges et le dragon pour les enfants », Réécritures des mythes, contes et légendes pour l’enfance et la jeunesse, Intertextualité. Hradec Králové : Gaudeamus Univerzita Hradec Králové, 2016.

« ‘Mon oncle ! Mon oncle ! Le dragon ! Qu’est-ce qu’on fait ???’ Combattre le dragon dans Kaamelott ou réécrire la dracoctonie médiévale ». Kaamelott, un livre d’histoire. Paris: Vendémiaire, 2018.

« Le dragon au XXIe siècle: tradition, adaptation, rupture », Actes de la Journée des Doctorant(e)s. Paris : L’Harmattan, 2018.

« Une créature entre deux mondes : Le dragon dans la littérature médiévale anglaise », Journal of Philology and Intercultural Communication, n°4, Bucarest : Military Technical Academy Publishing House, juillet 2018.

« La créature nécessaire : évolution du dragon dans la littérature médiévale anglaise », Créer: créateurs, créations, créatures au Moyen-Âge. Paris : Presses de l’Université Paris-Sorbonne, 2019.

« Ami, ennemi, héros : Redéfinir le dragon médiéval pour les séries jeunesse », Médiévales, n°78, « Moyen Âge en séries », août 2020.

 

 

Aude Mairey (CNRS, Paris 1)

Aude MAIREY

Directeur de recherche

Directrice-adjointe du LaMOP  (UMR 8589 -Laboratoire de médiévistique occidentale de Paris)

Page personnelle de l’université
http://cnrs.academia.edu/AudeMairey

Thèmes de recherche :Angleterre médiévale, culture politique, langages politiques, anglais, littérature

Mes travaux sont centrés sur la formation d’une culture anglaise à la fin du Moyen Âge. Un des indices principaux en est le foisonnement d’une production textuelle en anglais à partir du milieu du XIVe siècle dans tous les domaines de la connaissance. Si l’analyse de l’évolution des contenus des textes est essentielle pour comprendre la formation de cette culture anglaise, celle de l’emploi d’une langue écrite en cours de constitution, l’anglais, l’est tout autant. L’étude de la diffusion et la réception des textes est également indispensable pour cerner les interactions entre histoires culturelle, politique et sociale. Mais celle des représentations sociales et des conceptions politiques est également nécessaire, en tant que point nodal de ces interactions. Mes deux axes de recherche, « Littératures, langues et société » et « Langages politiques » sont donc étroitement liés. L’étude des sources littéraires comme sources historiques et celle de la langue comme un « fait d’histoire » exigent enfin de faire preuve d’une véritable interdisciplinarité (histoire, littérature, anthropologie…), ainsi que la multiplication des approches méthodologiques, telles que la textométrie. J’ai par ailleurs développé une appétence pour le médiévalisme et plus généralement les usages contemporains du Moyen Âge, ainsi que pour la transmission et la visibilité des études médiévales, concrétisée, par exemple, par ma participation toujours croissante au réseau Ménestrel (www.menestrel.fr).

Thematics: Medieval England, Political Culture, Political Languages, Middle English, Literature

My researches are centred on the formation of an English culture at the end of the Middle Ages. Continuer la lecture