Archives de catégorie : Séminaires

Séminaire : Le médiévalisme – Des usages contemporains du Moyen Âge

Depuis maintenant plus de quarante ans, le médiévalisme, que l’on peut définir comme les réceptions et les usages du Moyen Âge dans les périodes postérieures, est devenue une discipline à part entière, d’abord dans les pays anglophones puis dans l’ensemble de l’Europe occidentale et au-delà. Le champ est vaste : de Victor Hugo à J.R.R. Tolkien, de la recréation d’une architecture néo-gothique aux jeux vidéo et aux séries populaires, de l’anneau de Jeanne d’Arc à la reconstitution de batailles médiévales et à la guerre en Ukraine, les usages contemporains du Moyen Âge sont nombreux – littéraires, cinématographiques, ludiques, mais aussi politiques et économiques… Ce séminaire se propose donc d’envisager, en complémentarité avec les autres disciplines, tant l’histoire du médiévalisme que la diversité de ses usages actuels.

Il portera cette année sur les problématiques des guerres et des résistances.

Les séances sont ouvertes à tous et se tiendront si possible le vendredi de 14h à 16h en salle Perroy, à la Sorbonne (et en hybride).

Si vous souhaitez y assister, en précisant si vous serez présent ou à distance, inscrivez-vous à l’adresse suivante : aude.mairey [at] univ-paris1.fr.

Programme 2023-2024 (2nd semestre) :
26 janvier 2024Aude Mairey, « Introduction ».
9 février 2024Laurent di Filippo (MCF, Université de Lorraine, CREM), « Guerres et batailles dans les jeux de plateau inspirés par le Nord médiéval ».
1er mars 2024William Blanc (historien), « Chevaliers et samouraïs : la charge de cavalerie comme motif médiévaliste ».
15 mars 2024 – Martin Bostal (Musée de la tapisserie de Bayeux, CRAHAM, Université de Caen Normandie), « Commémorer la bataille, jouer à la guerre : la place du fait guerrier dans la reconstitution historique du Moyen Âge ».
29 mars 2024 – Gaëtan Bonnot (Prag, LaMOP, Université Paris 1), « Mouvement de résistance populaire et figure de lutte : les représentations de la Jacquerie et de Jacques Bonhomme (XIXe-XXIe siècles) ».
5 avril 2024 – Fanny Madeline (MCF, LaMOP, Université Paris 1), « “La révolte des fils contre leur père” : la famille Plantagenêt vue d’aujourd’hui ».


N.B. : Vous trouverez sur le site personnel d’Aude Mairey les introductions des années précédentes.

Conférence : La Chaire et le rang, l’éducation dans les films sur le Moyen Âge


Dans le cadre de la programmation à la Tour Jean sans Peur sur “L’école au Moyen Âge”, Yohann Chanoir, historien, chargé de cours à Sciences Po et spécialiste de la représentation au cinéma du Moyen Âge, proposera une conférence sur le sujet “La Chaire et le rang : l’éducation dans les films sur le Moyen Âge“.

Elle se déroulera le mercredi 13 décembre à 19h à la Tour Jean sans Peur, 20 rue Etienne Marcel à Paris.

La programmation est établie en partenariat avec la Médiathèque Musicale de Paris.

Tarifs : 8€ (pour une première participation au cycle) ; 6€ (pour participations suivantes).

Réservation indispensable via l’adresse contact [at] tourjeansanspeur.com ou par téléphone au 0140262028.

Toutes les informations sont disponibles sur le site de la Tour Jean sans Peur.

Journée d’études : Les objets au carrefour de la grande et la petite mythologie

Dans le cadre du séminaire “Grandes et petites mythologies”, organisé par Karin Ueltschi, aura lieu la journée d’études “Les objets au carrefour de la grande et la petite mythologie“, le jeudi 1e février 2024 à l’Université de Reims Champagne-Ardenne (Campus Croix-Rouge, salle de la Bibliothèque universitaire Robert de Sorbon).

Après l’espace et le temps, la faune et la flore, notre troisième Journée d’études sera consacrée aux objets comme confluents et vecteurs tout à la fois des grandes et petites mythologies. Bâtons ou chaudrons, bottes ou tuniques, ceintures…, de préférence humbles objets du quotidien, ont de tout temps offert une hospitalité généreuse à un surplus de sens et de vertus « magiques » afin de toucher, à travers l’épaisseur même de leur réalisme quasi trivial, des points sensibles des interrogations humaines et de proposer des grilles de signifiance.

Selon l’esprit de nos recherches, les contributions doivent s’ancrer au carrefour de l’Olympe et du foyer, et mettre en évidence les coïncidences qui existent entre les traditions savantes et populaires : l’objectif ultime de nos travaux en effet consiste à montrer qu’il n’y a pas lieu de séparer radicalement les deux continents, qu’ils sont complémentaires plutôt qu’antagonistes et qu’ils ne cessent de se nourrir dans une réciprocité mystérieuse mais constante et féconde : ainsi la clochette, qui passe de la robe du prêtre Aaron au cou du bétail chez Ovide et au Carnaval, aux enchantements de Noël et aux rires des étoiles du Petit Prince.

Dans les sociétés d’autrefois, « l’objet circule peu, il doit durer, il est rare, on s’y attache. De cette attitude découlent beaucoup de pratiques aujourd’hui considérées comme désuètes ; on rafistole, on ravaude et surtout on récupère tout ce qui peut encore servir. Rien ne se jette, tout peut servir » :  boue, clous, coquilles d’œuf, cuir de vieux souliers, tesson, bouts de bois et autres cheveux.  Ainsi, « l’objet se caractérise par sa forte présence, son poids de réalité. »

Les actes de cette Journée d’Études seront publiés, ensemble avec les conférences données dans le cadre du séminaire entre septembre 2022 et juin 2024, dans le troisième volume des « Grandes et Petites Mythologies », aux éditions de l’Université de Reims (EPURE).

Programme :

9h : Accueil

9h20 : Sophie Conte, directrice du Crimel : Ouverture de la Journée d’Études

Présidence de séance : Sophie Conte

9h30 : Laurence Helix (Université de Reims/CRIMEL) : Le Miroir.

10h : Alain Corbellari (Université de Lausanne) : Anneaux fabliesques.

10h30 :  Christine Ferlampin (Université de Rennes 2) : La chape de Zéphyr le luiton dans Perceforest : manteau d’invisibilité, capuchon d’un genius cucullatus ?

11h : Discussion et Pause

Présidence de séance : Karin Ueltschi

11h30 : Philippe Walter (Université de Grenoble) :  Un graal : du vaisselier au mythe.

12h : Dominique Ancelet-Netter (ICP) : Autour de la pièce de monnaie.

12h30 : Discussion & Repas

Présidence de séance : Laurence Helix

14h15 : Régine Borderie, (Université de Reims/CRIMEL) : La Peau de chagrin : un talisman  problématique.

14h45 : Yannick Bellenger-Morvan (Université de Reims/CIRLEP) : George MacDonald et « La Princesse légère » (1865) : Objets magiques et esthétique littéraire.

Présidence de séance : Amandine Haller

15h15 : Discussion & Pause

15h45 : Catalina Girbea (Université de Bucarest, par visio-conférence) : La matérialité du  bouclier dans l’imaginaire médiéval.

16h 15 : Karin Ueltschi (Université de Reims/CRIMEL) : Bâtons, balais, baguettes : transformations et (en)jeux métonymiques.

16h45 : Discussion et fin de journée

 

Retrouvez toutes les informations sur le site du laboratoire.

 

Conférences : L’invention du Moyen Âge

La bibliothèque de l’Arsenal (Paris, BnF) organise un cycle de trois conférences sur  L’invention du Moyen Âge : du marquis de Paulmy à Game of Thrones du 18 décembre 2023 au 5 février 2024.


Le médiévalisme est un phénomène omniprésent dans la culture occidentale contemporaine, en particulier dans le genre de la fantasy qui est devenu un objet de consommation de masse. Mais le médiévalisme a une histoire que les conférenciers, spécialistes des représentations littéraires du Moyen âge, se proposent de raconter à la bibliothèque de l’Arsenal qui a été un des creusets de la formation de ce Moyen Âge imaginaire, en trois temps, de la fin du XVIIIe siècle à ses multiples déclinaisons actuelles.  
*lundi 18 décembre à 18h30 : “Le Moyen Âge des Lumières. Le marquis de Paulmy entre érudition et littérature” par Fanny Maillet (université de Zurich).
*lundi 15 janvier à 18h30 : “L’invention du Moyen Âge par les écrivains romantiques” par Isabelle Durand (université de Bretagne Sud).
*lundi 5 février à 18h30 : “Le Moyen Âge fait des vagues (XVIe-XIXe siècle)” par Vincent Ferré (université Paris 3 Sorbonne Nouvelle).


Chaque conférence sera accompagnée d’une présentation (sous vitrine) de manuscrits et d’imprimés tirés des collections.

Plus d’informations sur le site de la BnF.

Ecole d’été : Médiévalisme aux quatre coins du monde

L’UNIL (Lausanne) et l’Université Grenoble-Alpes organisent une école d’été sur le sujet “Médiévalisme aux quatre coins du monde“, du 11 au 15 septembre 2023.

Le “Moyen Âge” que les sociétés américaines, chinoises, africaines réimaginent aujourd’hui, est-il le même ? Le médiévalisme valorise-t-il seulement les sociétés européennes des Ve-XVe siècles, ou la notion est-elle aussi pertinente pour d’autres régions du monde, d’autres périodes de l’histoire, qualifiées de « moyen âges » ? Les diverses formes d’appropriations du Moyen Âge aujourd’hui (création artistique, économie des loisirs, médiation culturelle) participent-elles à la domination mondiale de la culture anglo-saxonne, ou sont-elles des vecteurs de valorisation pour des identités culturelles locales ?

L’école d’été “Médiévalismes des quatre coins du monde”, organisée à Lausanne du 11 au 15 septembre 2023, questionnera les enjeux des réceptions du Moyen Âge à l’heure de la mondialisation. Elle accueille doctorants er doctorantes suisses et internationaux. La semaine de travail alternera des réflexions théoriques (conférences, tables-rondes) et des travaux pratiques (ateliers d’expérimentation), en anglais et français.

L’école d’été est à destination des étudiantes et étudiants en Master et Doctorat et permettra de valider 3 ECTS. L’école s’adresse à vous, jeunes médiévistes historiens, historiens d’art, philologues, linguistes, comparatistes, qui vous intéressez aux problématiques interculturelles que pose la recherche, l’enseignement et la médiation culturelle sur le Moyen Âge.

Sous la présidence du prof. Tommaso Di Carpegna Falconieri, l’école rassemble des invité.es qui nous parleront, en français et en anglais, du Japon, de l’Océan Indien, de l’Afrique, des Amériques, de l’Europe. Les conférences alterneront avec des ateliers pratiques (écriture créative, jeux immersifs, arts martiaux).   

Date limite d’inscription : 31 août 2023

Site d’inscription et programme à l’adresse suivante : https://www.unil.ch/summerschools/middle-ages

Prix : 140 francs / euros

Contact : estelle.doudet [at] unil.ch

 

Retrouvez tous les détails sur le site de l’UNIL.

Séminaire en ligne : The Witcher et l’oeuvre d’Andrzej Sapkowski

A l’occasion de l’anniversaire de la parution en France des aventures du Sorceleur, de l’anniversaire de l’auteur et de la diffusion d’une nouvelle saison de The Witcher sur Netflix, Justine Breton organise un séminaire en ligne ouvert à toutes et à tous, sur “The Witcher et l’oeuvre d’Andrzej Sapkowski“, du 19 au 23 juin 2023.

Lien de connexion : https://univ-reims-fr.zoom.us/j/94747909938?pwd=a2dOSjBvMEhZUXV1U2grTUYvdEkyUT09 (ID de réunion : 947 4790 9938 ; Code secret : 210648)

Les sessions sont organisées du lundi 19 juin au vendredi 23 juin, chaque jour de 17h30 à 19h30, via Zoom.

Programme

Lundi 19 juin : Découvrir The Witcher

Découvrir The Witcher : Échange avec Victor Battaggion et Justine Breton

Le Sorceleur – Des sphères sans Conjonction : le multivers The Witcher : Alain T. Puysségur

 

Mardi 20 juin : Traduire The Witcher et l’œuvre d’Andrzej Sapkowski

Traduire l’œuvre d’Andrzej Sapkowski : Entretien avec Lydia Waleryszak

 

Mercredi 21 juin : Jouer à The Witcher

Plantes, potions, alchimie : la pratique d’un Moyen Âge fantasmé pour appuyer le gameplay : Clémence Huguet

Geralt de Riv, par CD Projekt Red : un héros « cyberpunk » au Moyen Âge ? : Albert Leparc

Trajectoires queer sur le Continent : regards croisés entre histoire(s) et fiction(s) : Flavie Falais

 

Jeudi 22 juin : Entendre The Witcher

À la croisée des mondes sonores de The Witcher : Jérémy Michot

Ceádmil, Wedd Brokiloéne ! : adaptation et traduction des langues celtiques dans l’œuvre de Sapkowski : Manon Metzger

 

Vendredi 23 juin : Vivre l’œuvre de Sapkowski

Des livres aux jeux, le cas de l’escrime dans The Witcher : représentations d’une historicité magique : Marie Kergoat

L’implication polonaise dans les guerres hussites : la Trilogie Hussite entre histoire et roman ? : Sébastien Ginhoux

Conclusion et perspectives : une recherche francophone sur The Witcher ? : Justine Breton

 

Contacts et informations : justine.breton [at] univ-reims.fr

 

Séminaire : Actualité de la recherche médiévaliste

Pour l’année 2023, le séminaire de Modernités médiévales se tourne spécifiquement vers le dynamisme du médiévalisme, en proposant des séances sur le sujet “Actualité de la recherche médiévaliste”.

Les séances auront lieu en visio (Zoom), via le lien suivant : https://univ-artois-fr.zoom.us/j/97142575651?pwd=ZUREUmV1dUE0NE5XQnpzL3N0cnpuUT09

ID de réunion : 971 4257 5651
Code secret : 400687

Programme

  • Lundi 15 mai, 17h30-18h30 : Justine Breton présentera son ouvrage Un Moyen Âge en clair-obscur (2023) consacré aux séries télévisées médiévalistes
  • Lundi 12 juin, 17h30-18h30 : Aude Bonord présentera son inédit d’HDR consacré aux variations littéraires XX-XXIe siècle sur François d’Assise
  • Jeudi 14 septembre, 17h30-18h30 : Marine Roussillon présentera son ouvrage Don Quichotte à Versailles. L’Imaginaire médiéval du Grand-siècle, Ceyzérieu, Champ-vallon, 2022.
  • Lundi 16 octobre, 17h30-18h30 : Pauline Pilote (UBS) présentera son ouvrage Wizards of the West. Walter Scott et le roman historique américain, Presses universitaires de Rennes, 2022.
  • Mercredi 15 novembre, 17h30-18h30 : Michèle Gally nous parlera de plusieurs de ses (nombreuses) parutions récentes, parmi lesquelles A la croisée des temps. Les avatars littéraires du Moyen Âge, CNRS éditions, 2022 ; direction : Le bonheur : dictionnaire historique et critique, CNRS éditions, 2019 ; direction, avec María-Pilar Suárez, Figuras de Perceval: del Conte du Graal al siglo XXI, Madrid, UAM ediciones, 2019.
  • Vendredi 12 janvier 2024, 17h-18h : Sandra Gorgievski présentera son ouvrage Representing the Crusades. From Medieval Imagination to Contemporary Popular Culture, éd. McFarland, 2023.
  • Jeudi 15 février 2024, 17h-18h : Maria-Pilar Suarez Pascual présentera son ouvrage Griales y tierras baldias : busquedas en la narrativa francesa, Madrid, Sial ediciones, 2023. Session enregistrée et disponible ici (code d’accès : 9zF$6hqP).
  • Vendredi 15 mars 2024, 17h-18h : Patrick Fraysse et Sylvie Sagnes présenteront leur ouvrage Vivre et faire vivre le Moyen Âge, Presses universitaires de la Méditerranée, 2023.
  • Vendredi 15 avril 2024, 17h-18h : Florie Maurin présentera l’ouvrage qu’elle a codirigé avec Elise d’Incar, Amazones et femmes sauvages de la littérature médiévale à l’imaginaire contemporain, Classiques Garnier, 2023 ; ainsi que l’ouvrage Sur les traces d’Ewilan consacré à l’étude de l’oeuvre de Pierre Bottero. 

Conférences : Le Moyen Âge populaire

Le cycle de conférences “Le Moyen Âge populaire” se déroulera du 5 avril au 5 juillet 2023 à Siegen (Allemagne). Les interventions seront menées en allemand ou en anglais.

An keiner historischen Epoche scheint die gegenwärtige Populärkultur in vergleichbarem Maße interessiert wie am Mittelalter. In Literatur, Spielen, Musik, Reenactments, Filmen und vielem mehr wird ein Mittelalter inszeniert, das Beachtung von vielen findet. Das Mittelalter ist populär. Doch das Mittelalter, das in der Populärkultur begegnet, ist selten historisch und wissenschaftlich akkurat. In den verschiedenen Formen und Verfahrensweisen der Rezeption und Transformation entsteht „a glourious dream of the Middle Ages as they never were, but as they should have been.“ [1] Losgelöst von der Verpflichtung, das Mittelalter ‚wie es wirklich war’ darzustellen, lässt sich in der Populärkultur ein fantastic neomedivalism beobachten. [2]

Die Ringvorlesung möchte diesem populären, viel beachteten Mittelalter nachgehen, indem sie Schlaglichter auf die Phänomene und die neomediävalen Aneignungs- und Transformationspraktiken wirft. Diese können beispielsweise sein:

  • Rezeption literarischer Stoffe des Mittelalters in (historischem) Roman, Theater, Musik, Kunst
  • Aneignung mittelalterlicher Erzählstrukturen (z.B. Quest, âventiure), Figuren (z.B. Ritter, Zauberer), Dingsymbole (z.B. magische Gürtel, Ringe) oder mythischer Kategorien (z.B. Götter, Mythen) uvm. in Einzelwerken oder Werkzyklen
  • neomediävale Verfasstheit von Erzähl-/Spiel-Welten als secondary worlds
  • Amalgamierungen des Neomediävalen mit zeitgenössischen, populären Diskursen (z.B. gender, class, race)
  • Inszenierungen von Mittelalter, bspw. in Form von Reenactment, LARP, Mittelaltermärkten
  • Wiederaufnahme von bereits populären Mittelalterbildern, bspw. der Romantik oder des Historismus
  • neomediävale Fantasy im Medienverbund
  • Inszenierung des Mittelalters in Kinder- und Jugendliteratur sowie deren didaktische Potentiale
  • spektakuläre Inszenierung von Beachtungserfolgen neomediävaler Fantasy

[1] So äußerte sich ein Rezensent der New York Times über T.H. Whites Romanreihe The Once and Future King. Zit. n. Brewer, Elisabeth: T.H. White‘s The Once and Future King. Cambridge 1993, S. 188.

[2] Eco, Umberto: Dreaming the Middle Ages. In: Travels in Hyperreality. Essays. Hrsg. v. Umberto Eco. London 1986, S. 61-72.

 
05.04.23

Hans Rudolf Velten/Theresa Specht (Siegen): Das popu­läre Mittel­al­ter

12.04.23
Theresa Specht (Siegen): Der Fanta­sy­ro­man als Produkt. Neome­di­ävale Buch­ge­stal­tung und ihre Bild­äs­the­tik
 
19.04.23
Rudolf Simek (Bonn): Vorzeit­sa­gas und ihre Umset­zung in The Norse­man
 
26.04.23

Silvan Wagner (Bayreuth): „Du bist nicht länger ein Mythos – du fängst an, etwas zu bedeu­ten.“ Der hybride Mythos Artus in Filmen des 20. und 21. Jahr­hun­derts

03.05.23

Niels Werber (Siegen): Midcult? Popu­lä­rer Realis­mus und Tolkiens Mittel­erde

10.05.23

Felix Sprang (Siegen): Das Mittel­al­ter als neore­a­lis­ti­sche Farce: Monty Python and the Holy Grail

17.05.23

Andrea Schind­ler (Saar­brü­cken): Die Sehn­sucht nach Avalon. Von Zimmer Brad­ley bis Lara Croft

24.05.23

Anja Müller (Siegen): Trans­for­ma­ti­o­nen mittel­al­ter­li­cher Texte und Welten im analo­gen Rollen­spiel

31.05.23

Angela Schwarz (Siegen): Das Mittel­al­ter im Sammel­bild. Popu­läre Motive und Insze­nie­rungs­wei­sen vom 19. Jahr­hun­dert bis ins digi­tale Zeit­al­ter

07.06.23
Lea Braun (Berlin): Vom Teller­wä­scher zum König der Tafel­runde. Eine inter­sek­ti­o­nale Perspek­tive auf den Artuss­toff in Kinder- /Jugend­li­te­ra­tur und medien
 
14.06.23

Robert Schöl­ler (Bern): Das Mittel­al­ter im Brett­spiel

21.06.23

Helen Young (Melbourne): Popu­lar Culture, Poli­tics and the Middle Ages

28.06.23

Hans Rudolf Velten (Siegen): Das popu­läre Mittel­al­ter im 19. Jahr­hun­dert

05.07.23

Natha­nael Busch (Marburg): Eine Nation von Helden. Eine kurze Geschichte der Nibe­lun­gen­re­zep­tion

Retrouvez tous les détails sur le site dédié.

Séminaire: L’imaginaire du passé

Le séminaire “L’imaginaire du passé: Réappropriation, reconstruction, réinvention“, organisé par Géraldine Puccini (LaPRIL) et Myriam Tsimbidy (CEREC), se déroulera pour l’année 2023 à l’Unviersité de Bordeaux Montaigne (salle i100) les mardis de 13h30 à 15h30.

Il s’agira d’étudier la construction d’une Antiquité et d’un Moyen Âge imaginaires, souvent idéalisés, parfois diabolisés, d’analyser les enjeux esthétiques et idéologiques de cette réappropriation, du XVIIe siècle à nos jours, et de l’envisager sous l’angle de l’intermédialité et de la transmédialité.

Programme:

Mardi 17 janvier 2023 de 13:30 à 15:30 : Introduction

Géraldine PUCCINI et Myriam TSIMBIDY, (Université Bordeaux Montaigne)

Mardi 24 janvier 2023 de 13:30 à 15:30 : Les pouvoirs et les plaisirs de l’imaginaire médiéval au XVIIe siècle

Marine ROUSSILLON (Université d’Artois)

Mardi 31 janvier 2023 de 13:30 à 15:30 : François Villon au tournant du siècle : héros de Marcel Schwob et Pierre Mac Orlan

Agnès LHERMITTE (Université Bordeaux Montaigne)

Mardi 7 février 2023 de 13:30 à 15:30 : Le souffle épique numérique du néo-péplum hollywoodien : un cas de transmédialité dans la Pop Culture des années 2000

Frédérique LAMBERT (Université de Nanterre)

Mardi 21 février 2023 de 13:30 à 15:30 : Marmontel et l’Antiquité : rejet ou admiration?

Magali FOURGNAUD (Université Bordeaux Montaigne, INSPE)

Mardi 28 février 2023 de 13:30 à 15:30 : Catulle au XVIIe siècle : l’idéalisation d’un poeta amoris ?

Constance GRIFFEJOEN (Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines)

Mardi 7 mars 2023 de 13:30 à 15:30 : Gaulois, druides et chevaliers en Forez : voir le passé dans L’Astrée d’Honoré d’Urfé

Laurence GIAVARINI (Université de Bourgogne)

Mardi 14 mars 2023 de 13:30 à 15:30 : Les chevaliers du cygne (1795) : le Moyen Âge d’une émigrée

Florence BOULERIE (Université Bordeaux Montaigne)

Mardi 21 mars 2023 de 13:30 à 15:30 : « Tres chiers et douz amis, je vous mercy de vo douces et amiables escriptures ». Du Moyen Âge en philatélie

Miren LACASSAGNE (Université Bordeaux Montaigne)

Mardi 28 mars 2023 de 13:30 à 15:30 : Réécritures d’Œdipe : variations sur un mythe protéiforme

Fabienne MARIÉ LIGER (Université Bordeaux Montaigne)

Jeudi 30-vendredi 31 mars 2023 : Colloque “L’imaginaire du passé. Quêtes et conquêtes

Mardi 4 avril 2023 de 13:30 à 15:30 : Le mythe du labyrinthe entre la littérature de jeunesse et le cinéma

Aziza IBRAHIM (Université du Caire, Égypte)

Mardi 11 avril 2023 de 13:30 à 15:30 : Sur les traces chorégraphiées d’un passé mythico-littéraire : les pérégrinations polychroniques de la compagnie Punchdrunk

Marie-Lise PAOLI (Université Bordeaux Montaigne)

Programme en version pdf accessible ici.

Retrouvez tous les détails sur le site de Plurielles.

Séminaire: Fantasy et écologie

Séminaire doctoral « Fantasy et écologie : évolution d’un genre et de ses valeurs », organisé par Anne Besson (Littérature comparée) et Olivier Clerc (Droit), à l’Université d’Artois, avec les doctorant.e.s d’Anne Besson.

4 séances de 2h30, par Zoom, les mardis en fin d’après-midi (17h-19h30). Lien ci-dessous.

 

24 janvier : Séance d’introduction, org. Anne Besson

Anne Besson « La fantasy, genre à message ? L’exemple du rapport à l’environnement »

Pierre Audran « La fantasy, un genre littéraire arboré – penser l’arbre, penser à partir de l’arbre »

 

14 mars : Fantasy et nature sauvage, org. Marie Kergoat

Olivier Clerc : « Quand “la nature reprend ses droits” : la personnification de la nature dans la fantasy et en droit »

Raphaëlle Raynaud : “Sauvagerie et ensauvagement des héros de fantasy” (titre provisoire)

 

11 avril : Fantasy et antispécisme, org. Elise Ternoy

Charlotte Duranton : « Chiens hybrides et métamorphes en fantasy : vers un dépassement des frontières spécistes ? »

Pascale Laplante-Dubé : « Femmes et dragon.nes en fantasy : le pouvoir au croisement des espèces »

 

23 mai : Fantasy et décroissance, org. Raphaëlle Raynaud

Romain Guillaud-Bataille « Fantasy et écologie : la Nature contre l’État »

Elise Ternoy « Technologie et écologie dans le cycle Artemis Fowl » 

 

Participer à la réunion Zoom

https://univ-artois-fr.zoom.us/j/93421235694?pwd=a0kzUDY0cTM3TEViR3VWK1J0UUQxZz09 

ID de réunion : 934 2123 5694

Code secret : 561603

 

Séminaire: Guerre et médiévalisme

Le séminaire “Guerre et médiévalisme” organisé par Aude Mairey abordera pour l’année 2023 diverses facettes de la guerre médiévale et de ses représentations et usages contemporains. Il aura lieu les vendredis de 14h à 16h, salle Perroy à la Sorbonne, et sera accessible en visio.

27 janvier 2023 – Aude Mairey, « Introduction ».

10 février 2023 – Benoît Bouzigues (Université de Montréal), « Les animaux dans les guerres des univers de Tolkien et Lewis ».

10 mars 2023 – Alban Gautier et Victor Barabino (Université de Caen), « De Saxo Grammaticus à Robert Eggers : figures d’Amleth le guerrier ».

17 mars 2023 – Florian Besson (agrégé et docteur en histoire), « Dieu le veut ! De la science-fiction à l’extrême-droite, retour sur les croisades imaginaires ».

31 mars 2023 – Enki Baptiste (Université Lumière Lyon 2 (CIHAM-UMR 5648) et Institut français d’islamologie), « Le médiévalisme de l’État islamique, ou le fantasme de la guerre des origines ».

14 avril 2023 – Bruno Dumézil (Sorbonne Université – Ecole polytechnique), « Conan et autres barbares : constantes et métamorphoses de l’altérité ».

 

Détails et inscriptions sur le site d’Aude Mairey.

Séminaire: Médiévalisme en séries

Alors que les superproductions de séries réinventant le Moyen Âge se multiplient, et que les travaux universitaires proposent d’établir un premier bilan du médiévalisme en 2022[1], Florian Besson (Actuel Moyen Âge) et Justine Breton (Université de Reims Champagne-Ardenne, Modernités médiévales) organisent un séminaire en ligne consacré à la représentation du Moyen Âge dans les séries, intitulé « Médiévalisme en séries ».

Chaque session abordera une ou plusieurs séries ultracontemporaines mettant en scène certaines facettes de la période médiévale, et s’intéressera de façon plus large aux articulations entre histoire et imaginaire dans ces productions sérielles à destination du grand public.

Date et horaires des sessions : samedi 19 novembre 2022 (9h-12h30), samedi 14 janvier 2023 (14h-17h30), samedi 18 mars 2023 (9h-12h30).

 

Session 1, samedi 19 novembre 2022 : Imaginaires historiques dans House of the Dragon

Suite à la diffusion de la première saison de House of the Dragon (HBO, 2022- ), série dérivée de Game of Thrones (HBO, 2011-2019) et qui s’inscrit à première vue dans une dynamique similaire d’appropriation et de détournement de l’histoire, la première session du séminaire s’intéressera à la façon dont la série utilise et construit des imaginaires historiques. La première saison, diffusée entre août et octobre 2022, met en place une narration complexe servie par un grand spectacle esthétique. Dans la continuité de Game of Thrones, un soin particulier est accordé à la photographie de la série, aux costumes et aux décors, qui puisent dans des imaginaires historiques variés pour créer une impression de familière étrangeté : l’époque mise en scène dans cette série de fantasy ne correspond à aucun réalisme historique, mais s’inspire pourtant d’éléments aisément reconnaissables issus des – ou attribués aux – périodes antique, médiévale et moderne. Les inspirations historiques de Game of Thrones et la façon dont la série traite l’histoire ont été largement étudiées[2], et il convient d’analyser désormais les processus de continuité, de rupture et de renversement opérés dans son héritière, House of the Dragon.

Ce temps de travail collectif regroupera des spécialistes de l’Antiquité, du Moyen Âge, de la période moderne et de la représentation audiovisuelle de ces différentes périodes. Il s’agira d’interroger collectivement la place de l’histoire dans la première saison de la série ainsi que dans les discours publicitaires et de production qui ont entouré sa diffusion et sa réception dans la seconde moitié de l’année 2022. Ce séminaire est pensé dans la continuité des recherches des groupes Modernités médiévales, La Garde de Nuit, Actuel Moyen Âge et les Geekstoriens.

 

Programme Samedi 19 novembre (9h-12h30), en ligne (Zoom) : 

9h-9h45 : « Âge d’Or et décadence : la tragédie de la Maison du Dragon », Aurélie Paci (La Garde de Nuit). Enregistrement vidéo disponible ici.

9h45-10h30 : « The crown and the realm. Pensée politique et gouvernement d’un royaume médiévaliste », Florian Besson (Actuel Moyen Âge). Enregistrement vidéo disponible ici.

10h30-11h15 : « Corporalités médiévalistes : corps, vêtements, armements, le Moyen Âge à l’épreuve de la modernité », Soline Anthore-Baptiste et Nicolas Baptiste (Les Geekstoriens). Enregistrement vidéo disponible ici.

11h15-12h30 : « Découvrir House of the Dragon et sa relation à l’histoire antique, médiévale et moderne », table ronde modérée par Justine Breton (Modernités médiévales), avec Aurélie Paci, Soline Anthore-Baptiste, Florian Besson et Nicolas Baptiste. Enregistrement vidéo disponible ici.

***

Session 2, samedi 14 janvier 2023 (14h-17h30) : Postérités de J.R.R. Tolkien

14h-14h45: Laura Martin-Gomez, « Du texte à l’écran : The Rings of Power, métamorphose d’une fiction ». Enregistrement vidéo disponible ici.

14h45-15h30: William Blanc, « Les Anneaux de Pouvoir : entre médiévalisme et péplum ». Enregistrement vidéo disponible ici.

15h30-16h15: Emma Save, « L’Elfe de Tolkien à la série The Rings of Power : création d’un être imaginaire issu d’un passé fantasmé ». Enregistrement vidéo disponible ici.

16h15-17h30: Table ronde présidée par Vincent Ferré, « Le Moyen Âge de Tolkien, des romans au petit écran », avec Laura Martin-Gomez, Emma Save et William Blanc. Enregistrement vidéo disponible ici.

***

Session 3, samedi 18 mars 2023 (9h-12h30): Un autre Moyen Âge pour d’autres séries?

Lien de connexion : https://urlz.fr/kFfN 

ID de réunion : 912 0548 2327

Code secret : 21061948 

 

9h-9h45: Yohann Chanoir, « Les châteaux médiévaux dans les séries TV : entre imaginaire hérité et historicité progressive »

9h45-10h30: Julie Escurignan, « Fans de séries médiévalistes ou fans du Moyen Âge ? La réception médiatique des séries médiévalistes contemporaines »

10h30-11h15: Justine Breton, « 2022 ou le médiévalisme franchisé »

11h15-12h30: « Quel Moyen Âge pour quelles séries aujourd’hui ? », table ronde modérée par Florian Besson

Chaque intervention sera suivie d’un temps de discussion et d’échanges.

***

Pour toute question, veuillez contacter Justine Breton : justine.breton [at] univ-reims.fr ou Florian Besson : florient.latin [at] gmail.com

Ce séminaire a donné lieu à un dossier thématique publié sur la revue en ligne Mundus Fabula.

 

[1] Anne Besson, William Blanc et Vincent Ferré (dir.), Dictionnaire du Moyen Âge imaginaire, Paris, Vendémiaire, 2022 ; Martin Aurell, Florian Besson, Justine Breton et Lucie Malbos (dir.), Les médiévistes face aux médiévalismes, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2023, à paraître.

[2] Parmi une longue bibliographie, citons au moins quelques références françaises : Stéphane Rolet, Le Trône de fer, ou le pouvoir dans le sang, Tours, Presses universitaires François-Rabelais, 2014 ; Florian Besson et Justine Breton, Une histoire de feu et de sang. Le Moyen Âge de Game of Thrones, Paris, Presses universitaires de France, 2020 ; et Aurélie Paci et Thierry Soulard, Les Mystères du Trône de fer, II : la clarté de l’histoire, la brume des légendes, Paris, Pygmalion, 2021.

Séminaire: Grandes et petites mythologies

Le séminaire “Grandes et petites mythologies“, organisé par Karin Ueltschi, se prolonge en 2022-2023 à l’Université de Reims.

Les séances du séminaire auront lieu les jeudi de 17h à 19h, à la Bibliothèque universitaire Robert de Sorbon, Campus Croix-Rouge, Reims. Pour suivre en visio, un lien sera mis à disposition le mardi précédant chaque séance sur le site du CRIMEL.

 

Programme

Jeudi 6 OCTOBRE 2022
Géraldine Roux, Institut universitaire Rachi (Troyes) : De la figure mythologique juive du Golem à la créature de Frankenstein : origines et réception d’un être anthropoïde en quête d’identité.


Jeudi 1e DECEMBRE 2022
Matjaž Birk, Université de Maribor (Slovénie) : Le roi Mathias (slo. kralj Matjaž) dans la mythologie slovène: identité, différence, hybridité.


Jeudi 2 FEVRIER 2023
Martine Hennard Dutheil de la Rochère, Université de Lausanne : Des ‘contes’ contre des ‘mythes’ dans l’oeuvre de fiction d’Angela Carter : l’exemple de The Bloody Chamber.


Jeudi 2 MARS 2023
Martin Aurell, Université de Poitiers : Autour de l’épée.


Jeudi 6 AVRIL 2023
Denis Hüe, Université de Rennes 2 : Autour de saint Julien.


Jeudi 4 MAI 2023
Christine Ferlampin-Acher, Université de Rennes 2 : Zéphir, Apulée et la Belle au Bois Dormant: Perceforest entre mythe antique d’Amour et Psyché et contes littéraires du XVIIIe siècle.

Compte rendu: Moyen Âges d’en haut et d’en bas

L’école d’été Moyen Âges d’en haut et d’en bas, organisée à Lausanne (CH) les 23-26 août 2022, interroge les relations entre les études médiévales, qui analysent les sociétés, surtout européennes, des Ve-XVe siècles et qui forment une discipline scientifique institutionnalisée en Europe depuis le XIXe siècle, et le médiévalisme, qui explore les formes d’appropriations du Moyen Âge aujourd’hui, une approche liée aux études culturelles américaines et qui se développe dans les recherches et les enseignements des universités au XXIe siècle. Est-il possible d’articuler ces deux manières, ‘haute’ et ‘basse’, de voir le Moyen Âge ? Quels sont les perméabilités, les interactions, les débats entre études médiévales et médiévalisme dans les domaines de la recherche, de l’enseignement et de la diffusion publique des savoirs ? Comment la culture populaire d’inspiration médiévale vient complexifier ces paradigmes scientifiques ?

Venus de Suisse, de France, d’Italie, du Canada, des États-Unis, une vingtaine de jeunes chercheurs et chercheuses en master et doctorat et de spécialistes internationaux se sont réunis autour de ces questions pour une semaine de réflexions théoriques (conférences, tables-rondes) et de travaux pratiques (ateliers d’expérimentation, medieval labs), menés en anglais, français et italien.

Une deuxième saison, autour de nouvelles questions, est prévue à l’été 2023.

 

Organisation et contact : Estelle Doudet (Université de Lausanne, CH) et Filippo Fonio (Université Grenoble Alpes, FR)

Le programme de l’édition 2022 est disponible en ligne.

Séminaire: Humour et Moyen Âge

Le séminaire « Humour et Moyen Âge, de Rabelais à Twitter » s’intéressera en 2022-2023 aux usages humoristiques associés à la période médiévale et à son imaginaire au fil de l’histoire.

On voit se développer aujourd’hui un humour médiévaliste, et s’il a déjà été étudié sur son versant audiovisuel, c’est par exemple moins le cas pour ses déclinaisons sur les médias numériques ou sur les réseaux sociaux, qui se sont en particulier fait remarquer en France durant la période très incertaine des débuts du COVID. L’on y revisite aussi bien les enluminures (Simon de Thuillières) et la langue médiévale pour commenter l’actualité (compte Twitter @Jehan le Brave) que des tubes des années 80 dans le sillage du « bardcore », avec des exemples comme Hildegard Von Binglin ou Maître Frelon (« Elle a les yeux arquebuse »). Le jeu sur un faux ancien français, expérimental et potache, reposant surtout sur la réinvention lexicale, serait une sorte de retour aux sources fantasmé en même temps peut-être qu’une forme de parade (aux deux sens du terme : résistance et ostentation) au franglais, au globish… 

Cette nouvelle sociabilité et ces pratiques humoristiques contemporaines en lien avec le médiéval nous invitent à nous demander avec Michèle Gally, dans son dernier ouvrage, A la croisée des temps. Les avatars littéraires du Moyen Âge, « quelle représentation du passé (et ce qu’il contribue à en construire) et aussi quel souci le geste de remonter au Moyen Âge – et non à une autre époque – engagent chez nos contemporains » (CNRS Editions, 2022, p. 189). Rit-on du Moyen Âge ou des représentations et visages qu’on lui prête ? Les temps épidémiques sont-ils à l’origine de rapprochements ? Rit-on avec le Moyen Âge, contre lui ? A côté ou en opposition à lui ? Cette recréation témoignerait peut-être aussi de « l’attitude inquiète vis-à-vis du présent et de l’avenir », souligne ainsi Michèle Gally (p. 191). 

Parmi de nombreuses approches possibles, nous invitons à réfléchir sur les exemples précédents et les axes suivants : 

–          Rire contemporain et rire « médiéval » :

Que deviennent les formes de comique spécifiques au Moyen Âge – si tant que l’on sache ce qui faisait rire alors ? sur quels ressorts s’appuient les reprises contemporaines des farces ou fabliaux par exemple ? ou encore, que faire de la cruauté d’un Renart dans ses reprises pour la jeunesse ? Autrement dit, et plus largement, comment « traduire » le comique médiéval, « faire passer » le rire d’une langue/époque à une autre ?

Peut-on rire des œuvres/personnages/topoï médiévaux tout en n’en perdant pas les enjeux ? ou le décalage actuel par le rire peut-il finalement rejoindre certaines des problématiques médiévales par des voies détournées ?

–          Histoire culturelle de l’humour médiévaliste : rit-on du même Moyen Âge hier et aujourd’hui ? 

Les romans de chevalerie engendrent très rapidement leurs variantes distanciées ou parodiques, déjà chez Chaucer (Palamon dans « The Knight’s Tale »), puis d’Amadis à Don Quichotte. L’esthétique « troubadour », très appréciée sous le règne de Louis XVIII et déjà friande d’« archaïsmes affectés (omissions de pronoms sujets, inversions syntaxiques, formules désuètes telles que « ordonc », « moult », « icel », « varlets », etc.) » (Martine Lavaud) est largement moquée dans la suite du XIXe siècle. Le pittoresque du Trouvère de Verdi (1853) est encore au cœur du comique d’Une Nuit à l’opéra (1935) des Marx Brothers. Les premiers récits de fantasy médiévalistes, ceux de Lord Dunsany ou de James Branch Cabbel, adoptent à leur tour un ton ironique et plaisant. 

On peut aussi noter des cycles comiques qui se réalimentent régulièrement : ainsi pour le créateur contemporain Simon de Thuillières, il s’agit de sortir de « l’esthétique Jacquouille » qui a certes popularisé le MA mais en « a terni l’image ». Associé aux excès du vulgaire, au débordement « rabelaisien » de la chair et de la chère, dans quel mesure un certain Moyen Âge comique est-il encore compatible avec les publics contemporains ?

–          Humour médiévaliste et cultures contemporaines : médias, pratiques, cibles et enjeux : 

De la bande dessinée comique très développée autour du MedFan, au mouvement musical « bardcore », parodies des enluminures médiévales, memes, comme le proposent les sites MedievalMemes.org, Mesmes Moyenagescqves povr serfs et vassals… les médias sollicités produisent-ils un effet esthétique qui dépasserait le médiévalisme, un genre de rire spécifique (pour Youtube par exemple, ou TikTok : des effets de durée, de montage etc.) ? Comment ce dernier viendrait-il rejoindre le médiévalisme, autrement que par un intérêt « premier » pour le Moyen Age ?

Quelles sont les cibles privilégiées des parodies médiévalistes – quel héroïsme, quelles normes, quelles autorités ou quelles absurdités se trouvent-elles mises en cause ?

Quel sens (idéologique ? civilisationnel ? etc.) donner à ce rapport au passé et à ce passé-là ? Même « seulement » ludique, il ne serait ni simple ni sans signification « sérieuse ».

***



RDV sur Zoom – lien valide pour l’ensemble des séances

Participer à la réunion Zoom:

https://univ-artois-fr.zoom.us/j/97228594451?pwd=ZGd5Vk5NOXpkeTlrUG5CWHgvRk1MUT09

ID de réunion : 972 2859 4451
Code secret : 102912

Programme

Lundi 10 octobre, 17h30-19h : Séminaire 1

Alain Corbellari, Professeur de littérature médiévale à l’Université de Lausanne : « Comment j’ai écrit ma Petite histoire de la littérature du Moyen Age à la manière de Pierre Desproges »

Mardi 15 novembre, 17h30-19h : Séminaire 2

Yuning Cheng, doctorante à l’ENS PSL : « Rire des « anti-chevaliers » : le cas de Keu, Dinadan et Daguenet dans les romans arthuriens en France »

Mercredi 14 décembre, 17h30-19h : Séminaire 3

Yohann Chanoir, docteur en histoire, chargé de conférences à Sciences Po Paris : « Faire rire du Moyen Âge pour faire vendre ! L’humour dans les publicités médiévalistes »

Lundi 16 janvier, 17h30-19h : Séminaire 4

Nicolas Lahaye, docteur en histoire moderne et contemporaine (UVSQ), et Gabriel Redon, doctorant en histoire médiévale (UPEC) : « Black Knight : les Américains savent-ils toujours rire du Moyen Âge au cinéma ? »

Mercredi 15 février, 17h30-19h : Séminaire 5

Jean-Louis Benoît : « Rire et sourire dans les Miracles de Notre-Dame de Gautier de Coinci »

***

 
Indications bibliographiques

Besson Florian et Breton Justine, Kaamelott, un livre d’histoire, Paris, Vendémiaire, 2018.

Breton Justine, Monty Python Sacré Graal!, Paris, Vendémiaire, 2021.

D’Arcens Louise, Comic Medievalism: Laughing at the Middle Ages, Cambridge, D.S. Brewer, 2014.

Lavaud Martine, notice « Troubadour » (avec Anne Besson), Anne Besson, William Blanc et Vincent Ferré (dir.), Dictionnaire du médiévalisme, Paris, Vendémiaire, sept. 2022.

Letourneux Matthieu, Vaillant Alain, (dir.), L’empire du rire. XIXe – XXIe siècle, Paris, CNRS, 2021.

Mazdon, Lucy, France on Film. Reflections on Popular French cinema, Londres, Wallflower, 2001.

Minois Georges, Histoire du rire et de la dérision, Paris, Fayard, 2000.

Publications et activités du Réseau Interdisciplinaire de Recherches sur l’Humour (RIRH : https://rirh.hypotheses.org)

Tran-Gervat Yen-Maï, « Pour une définition opérationnelle de la parodie littéraire : parcours critique et enjeux d’un corpus spécifique », Cahiers de Narratologie [En ligne], 13, 2006. URL : http://journals.openedition.org/narratologie/372 

Vaillant Alain, Esthétique du rire, Nanterre, Presses universitaires de Paris Ouest, 2012.

La civilisation du rire, Paris, CNRS Éditions, 2016.