Archives de catégorie : Rencontres

Exposition : Néo-gothique en Alsace

 

Néogothique !, Fascination et réinterprétation du Moyen Âge en Alsace, 1880-1930.

BNU, Strasbourg, 16 septembre 2017-28 janvier 2018

De la fin du 19e siècle au début des années 1930, un courant médiévaliste parcourt l’Europe. C’est la fièvre néogothique. En Alsace, comme ailleurs, ce goût médiéval s’incarne dans les grands monuments, les musées, les chansons et les airs d’opéra et jusqu’aux collections de figurines et de timbres. L’exposition Néogothique ! met en lumière la manière dont, à Strasbourg et dans toute l’Alsace, le Moyen Âge a inspiré artistes et savants, architectes, peintres ou fondateurs de l’Institut d’histoire médiévale de l’université.  Néogothique ! est une invitation à revisiter et mieux comprendre ce style typique d’une époque, mais aussi toutes les controverses qu’il a pu susciter, autour de la rénovation du château du Haut-Koenigsbourg par exemple.

Cette exposition est organisée par la Bibliothèque nationale et universitaire, à Strasbourg à partir du 16 septembre et jusqu’au 28 janvier. Le commissariat associe Jérôme Schweitzer, conservateur des collections alsatiques de la Bibliothèque, Georges Bischoff Professeur à l’Université de Strasbourg et Florian Siffer, officiant aux Musées de la Ville.

Lundi-samedi : 10h-19h

Dimanche : 14h-19h

Lien vers le dossier de presse

http://www.bnu.fr/sites/default/files/DP-Neogothique-VF_0.pdf

Exposition : Livres italiens

« Libri italiani / Lecteurs français »

Exposition à la Bibliothèqe Mazarine

Du 30 juin 2017 au 29 septembre 2017

Entrée libre du lundi au vendredi, de 10h à 18h
23 quai de Conti, 75006 PARIS

En Italie, au cours du premier Âge moderne (1450-1630), la production d’ouvrages en langue vulgaire – toscan essentiellement – concurrence irrémédiablement le latin, et trouve son premier lectorat auprès des lettrés et des élites de la Péninsule. Plusieurs éléments favorisent alors une curiosité croissante des Français pour la langue et la culture italiennes : les campagnes militaires vers Naples ou Milan de Charles VIII à François Ier ; le développement de l’Humanisme et de la Renaissance à partir des modèles transalpins ; le voyage d’Italie des étudiants ; l’accueil par la monarchie française d’alliés, ou bien de proscrits italiens ; les alliances avec les Médicis, les Este ou les Gonzague, maisons princières entourées d’hommes de plume, de savants et d’artistes.

Le livre est l’instrument décisif de ces échanges, d’autant que la fin du XVe et le XVIe siècle constituent une période d’expansion pour l’édition italienne. Traductions, circulation des exemplaires et traces d’appropriation des livres italiens par les lecteurs français en témoignent. La linguistique et la littérature, l’histoire et la religion sont privilégiées. Mais rapidement se fait jour un intérêt pour des répertoires plus spécialisés où les auteurs italiens font autorité, et où l’illustration ajoute à la séduction : mathématiques appliquées aux affaires, ingénierie civile et militaire, fêtes, entretien du corps et divertissement de l’esprit…

Toute bibliothèque française possède bientôt sa part d’ouvrages italiens, de François Ier au plus modeste homme de loi, en passant par Ronsard, l’astrologue du roi Antoine Crespin, l’érudit Peiresc, le savant Mersenne, ou encore les grands serviteurs de l’État au premier rang desquels Mazarin. À travers marques de possession et traces d’usage, les fonds de la Bibliothèque Mazarine éclairent de manière exemplaire ce rayonnement, et ce premier mouvement de pénétration de la pensée, des arts et de la langue italienne en France.

Exposition conçue dans le cadre du projet ANR-EDITEF
(L’édition italienne dans l’espace francophone à la première modernité),
porté par le Centre d’études supérieures de la Renaissance

Commissariat : Amélie Ferrigno,
avec la collaboration de Christophe Vellet

Rencontre : « Mode et Moyen Âge »

Que doit la mode vestimentaire d’aujourd’hui au Moyen Âge ?

Des collections du musée aux podiums des défilés, l’association des jeunes chercheurs médiévistes Questes vous propose de répondre à cette question, grâce à un nouveau programme sur l’influence de la période médiévale dans la création et la culture contemporaine.

Rencontre au Musée de Cluny (6 place Paul Painlevé – 75005 PARIS),

Mercredi 7 juin, 18h30. Echanges modérés par Clara Dupont-Monod.

http://www.musee-moyenage.fr/activites/programmation/le-moyen-age-reinvente-la-mode.html

Festival « Bobines et parchemins »

La 5e édition du festival « Bobines & Parchemins » mettra à l’honneur « Le Roi Arthur au cinéma » les 19-21 mai :

– vendredi 19 mai. 20h. Perceval de Gallois (1978) d’Éric Rohmer.
Projection au cinéma Le Desperado, 23 rue des écoles, Paris 5e suivie d’un débat avec Antoine de Baecque (historien) et Yohann Chanoir (historien).
– samedi 20 mai. 20h. Excalibur (1980) de John Boorman. Projection au cinéma Le Desperado, 23 rue des écoles, Paris 5e suivie d’un débat avec Justine Breton (docteure en littérature) et Alban Gautier (historien).
– dimanche 21 mai. 15h. Balade. Les légendes médiévales à Paris. Arthur, Les Quatre Fils Aymon, le dragon de saint Marcel. Avec William Blanc (historien) et Julie Pilorget (historienne). Rendez-vous sur le parvis de l’église Saint-Gervais, 13 Rue des Barres, Paris 4e.
– dimanche 21 mai. 20h. Knightriders (1981) de Georges A. Romero. Projection au cinéma Le Desperado, 23 rue des écoles, Paris 5e suivie d’un débat avec William Blanc (historien) et Julien Sévéon (critique de cinéma).
Entrée des projections : 5 euros. Gratuit pour celles et ceux qui viendront en costume médiéval. / Balade gratuite.
Voir la page http://www.bobinesetparchemins.com/le-roi-arthur-au-cinema-5e-edition-du-festival-bobines-et-parchemins/

Conférences « Imagin' »

BU Artois, Bibliothèque Universitaire de l’Université d’Artois, Arras

« Imagin’, les écritures de l’imaginaire »

Rencontres animées par Anne  Besson

Mercredi 3 mai, 14h : Fabien Clavel, « Et tout le reste est réécriture : la fantasy comme palimpseste »

Mardi 9 mai, 14h : Caroline Duvézin, « Dragons à vapeur »

Justine Breton : « La légende arthurienne sur petits et grand écrans »

 

Festival : la semaine cévenole

« Semaine cévenole » à Alès du 3 au 8 octobre

« Seigneurs et châteaux »

François Amy de la Bretèque donnera une conférence « Le Moyen Âge en bande dessinée », Mercredi 5 octobre, de 16h à 17h30, Capitole, Alès

et présentera deux films, Le Septième Sceau et Monty Python and The Holy Grail.

On relève aussi au programme l’exposition « Le Moyen Âge rêvé, l’imaginaire médiéval au XIXe siècle » ( du jeudi 29 septembre au samedi 31 décembre, de 14h à 18h, musée du Colombier, Alès)

http://www.semaine-cevenole.fr/

 

 

Soutenance de Fanny Maillet

Extraire la littérature médiévale : du fonds de l’Arsenal à la Bibliothèque universelle des romans

la soutenance de thèse de Fanny Maillet, préparée en cotutelle sous la direction de Mme Joëlle Ducos (Université Paris-Sorbonne) et de M. Richard Trachsler (Georg-August-Universität Göttingen/Université de Zurich)

se tiendra jeudi 16 juin 2016 à 14h en Sorbonne, amphithéâtre Quinet, esc. A

46, rue Saint-Jacques 75230 Paris cedex 05

 

En présence du jury :

Mme Maria Colombo Timelli – Professeur, Paris-Sorbonne

Mme Joëlle DUCOS – Professeur, Université Paris-Sorbonne

Mme Franziska MEIER – Professeur, Georg-August-Universität Göttingen

Mme Élisabeth PARINET – Professeur émérite, École nationale des chartes

Mme Jane H. M. TAYLOR – Professeur émérite, Durham UniversitRichard TRACHSLER – Professeur, Georg-August-Universität Göttingen/Université de Zurich

 

Journée « Com’en Histoire »

2e journée scientifique « Com’en Histoire » : « Médiation et mémoire »

23 mars, IUT Paul Sabatier de Toulouse

Affiche23mars2016

Soutenue par l’équipe MICS du LERASS, l’organisation et la responsabilité scientifique seront assurées par Patrick Fraysse, MCF HDR en SIC à l’IUT de Toulouse, Jessica de Bideran, post doctorante en Humanités numériques à l’Université Bordeaux Montaigne et Julie Deramond Avignon, MCF en SIC à l’Université d’Avignon et des Pays du Vaucluse.

Plusieurs interventions portent sur le Moyen Age, dont celle de Florence Plet, « Par-delà le pont » : écriture et réécriture du Bel inconnu de Renaud de Beaujeu. (André Mary, Nathalie Ferlut) ».

Programme : http://cehistoire.hypotheses.org/648#more-648

Festival « Bobines et parchemins » 2016

Festival “Bobines & parchemins” du 16 au 26 mars 2016

Pour sa quatrième édition, le festival du film médiéval, « Bobines et Parchemins » vous propose de rire du/au Moyen âge, avec un programme inédit de projections-débats, de balades et de spectacles.

Voir http://www.goliards.fr/2015/10/rire-duau-moyen-age-quatrieme-edition-du-festival-bobines-et-parchemins/

Mercredi 16 mars, à 18h : Conférence « Rire au Moyen âge » avec Jacques Berlioz (historien – CNRS) au musée de Cluny, 6 place Paul Painlevé, Paris 5e.

Vendredi 18 mars 20h : Projection The Fisher King de Terry Gilliam, (1991). Débat avec William Blanc (historien – EHESS) et Yohan Labrousse (scénariste et producteur) au bar La Cantada, 13 rue Moret, Paris 11e.

Dimanche 20 mars 15h : Balade « Le théâtre au Moyen âge à Paris » avec Darwin Smith (historien – CNRS). Rendez-vous sur le parvis de l’église Saint-Gervais, 13 Rue des Barres, Paris 4e. Continuer la lecture

Soutenance de thèse : Elsa Guyot

Vous êtes cordialement invités à la soutenance publique de la thèse de Doctorat en Histoire de l’art intitulée :

« Les représentations du Moyen Âge au Québec à travers les discours muséaux (1944-2014) »

 Présentée par :

Elsa GUYOT

 Sous la direction de Géraldine MALLET et de Christine BERNIER

Qui se déroulera :

Le 12 décembre 2015 à 14h à la salle 004 du site universitaire Saint-Charles

Université Paul-Valéry, Rue du Professeur Henri Serre, 34080 Montpellier (tramway : Place Albert 1er)

Devant le jury composé de :

–       Christine BERNIER, Professeure d’histoire de l’art à l’Université de Montréal

–       Sarah GUÉRIN, Professeure d’histoire de l’art à l’Université de Montréal

–       Dominic HARDY, Professeur d’histoire de l’art à l’Université du Québec à Montréal

–       Géraldine MALLET, Professeur d’histoire de l’art médiéval à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3

–       Dominique POULOT, Professeur d’histoire de l’art à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne

–       Hélène TRESPEUCH, Maître de conférences en histoire de l’art contemporain à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3

 

Résumé :

 

Aussi inattendu et anachronique que cela puisse paraître, le Moyen Âge est partout… au Québec. Il est l’objet de colloques universitaires, de fêtes dites « médiévales » dans les villes de Québec, Lévis ou Saint-Marcellin, il est cité dans les travaux de l’historien de l’art Gérard Morisset, des musicologues cherchent sa trace dans la chanson folklorique, on retrouve son influence dans les rues tortueuses du Vieux-Québec, ainsi que sur la façade et dans la décoration intérieure de la basilique de Montréal. Il est au cœur du jeu grandeur nature et du site d’immersion du « Duché de Bicolline », il est représenté dans les films de Denys Arcand et il est même devenu le sujet d’une émission sur la chaine Historia en 2014, intitulée « Québec-Moyen Âge ». Il est aussi « physiquement » présent dans les collections universitaires et muséales et l’on compte à ce jour de nombreuses expositions sur l’art et l’histoire du Moyen Âge ou sur des personnages historiques médiévaux tels Guillaume le Conquérant ou Marco Polo. Le goût et l’intérêt pour cette période européenne ayant des origines anciennes dans cette province du Canada, la question première qui a motivé cette recherche était de savoir comment il était possible d’étudier l’évolution des représentations du Moyen Âge au Québec au cours du XXe siècle. À travers l’analyse d’un corpus d’expositions parcourant le XXe siècle et le début des années 2000, nous avons cherché à montrer quel rôle a joué l’espace muséal québécois dans la diffusion de discours sur cette période européenne. Chaque exposition a été replacée dans son contexte de création afin de mettre en évidence les raisons d’ordres religieux, culturels, politiques et linguistiques qui ont incité les musées à privilégier telle ou telle représentation du Moyen Âge.

 

Mots clés : Moyen Âge – Art médiéval – Québec – Musée – Collections muséales – Expositions temporaires – Médiévalisme – Muséographie

 

 

Exposition à la Bibliothèque Mazarine

« Une bibliothèque retrouvée. Les livres du couvent des Jacobins à Paris, du Moyen Âge à la Révolution » 

Exposition à la bibliothèque Mazarine (23 quai de Conti, Paris 6ème),  du 14 décembre 2015 au 26 février 2016.expo Mazarine

Des trois bibliothèques parisiennes que comptait l’Ordre Dominicain à la veille de la Révolution, celle du couvent de la rue Saint-Jacques était la plus ancienne. Elle fut établie en 1218, soit trois ans à peine après la fondation du premier établissement dominicain, à Toulouse, et alors que la création de l’Ordre des frères prêcheurs par saint Dominique venait tout juste d’être confirmée par le pape Honorius III. Continuer la lecture