Archives de catégorie : Parutions

Parution : Les grandes figures historiques et leurs fictions entre Orient et Occident

Samir Marzouki et Jouda Sellami (dir.), Les grandes figures historiques et leurs fictions entre Orient et Occident (Moyen Âge-XVIe siècle), Tunis, Déméter-ATTC, 2023.

Les onze contributions de ce volume analysent les modalités de l’inscription de grandes figures historiques ou historicisantes dans l’œuvre littéraire. Issus de la grande histoire du Moyen Âge et du XVIe siècle, ces hauts personnages, d’Orient et d’Occident, font l’objet de représentations diverses, largement tributaires des contextes sociopolitique, littéraire et idéologique qui les mettent en récit, du Moyen Âge à nos jours. La conception du personnage historique de haut rang, son évolution et son transfert d’une œuvre à une autre peuvent passer ainsi à travers les multiples prismes – fictionnel, panégyrique ou légendaire – de la représentation littéraire à la construction mythique.  

Table des matières

Introduction de Jouda SELLAMI 
« La grande figure historique : entre fictionnalisation et mythification » 
Zinelabidine BENAISSA 
« Saint Louis, Tunes et la male gent renoié »       
Samir MARZOUKI 
« Chanson de Roland ou Chanson de Charlemagne ? »   
Michèle GUÉRET-LAFERTÉ 
« Robert Guiscard, un héros épique ? »      
Laurence MATHEY-MAILLE
« Guillaume le Conquérant, entre histoire et légende »      
Jihène AMEUR 
« Shāh Ismā’īl 1er : le roi poète ou l’éloge de soi »      
Inès BEN ZAYED 
« Soliman le Magnifique ou la figure du monarque oriental dans le Cinquième tome des
Histoires tragiques de Belleforest »       
Carine ROUDIÈRE-SÉBASTIEN 
« Quatre auteurs en quête d’un personnage des guerres de religion : Roger de Sarrieu » 
Jouda SELLAMI 
« Représentations des étrangères illustres dans L’émir et les croisés de Alia Mabrouk »  
Tasnime AYED 
« L’héroïne médiévaliste historisante : Daenerys Targaryen comme nouvel archétype »   
Hajer LAHMAR 
« L’amour de loin de Amin Maalouf. L’histoire de Jaufré Rudel entre légende et fiction » 
Sabry NÉJI 
« Itinéraire archéologique du personnage du roi Arthur : entre l’Histoire et Kaamelott » 

Parution : Le mythe littéraire de Saladin

Jouda Sellami, Le mythe de Saladin. Origines et perpétuations du Moyen Âge au début du XIXe siècle, Paris, Classiques Garnier, 2024.

Vainqueur des croisés à la bataille de Hattîn et conquérant de Jérusalem en 1187, Saladin suscite un mythe littéraire fécond. Cet ouvrage analyse les modalités et les enjeux des représentations du personnage dans la littérature française, du Moyen Âge jusqu’au début du XIXe siècle.

TABLE DES MATIÈRES
Liste des abréviations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9
Introduction. Saladin : la figure historique, incarnation d’un mythe littéraire . . . .  11
Saladin : de l’histoire à la fiction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  13
La diversité des transpositions littéraires . . . . . . . . . . . . . . . .  15
Le mythe littéraire du héros . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  20
Pour une analyse de la composition et de l’évolution du mythe littéraire . . . . . . . . . . .  25

Première partie. L’ÉDIFICATION DU MYTHE LITTÉRAIRE AU MOYEN ÂGE
Introduction. De l’impossible reconstitution du mythe primitif . . . . . . . . . . . .  31
La structure du mythe complet. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  35
Mythe héroïque et biographie littéraire . . . . . . . . . . . . . . . . .  35
Coalescence avec le mythe de Fortune . . . . . . . . . . . . . . . .  38
Coalescence avec le mythe d’Alexandre. . . . . . . . . . . . . . .  42
La conception d’un mythe fondateur . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  46
« Le pas de Saladin » ou le déclin héroïque . . . . . . . . . . . . . . .  50
Le péché d’hybris . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  50
Saladin et Chavigny : parcours héroïques croisés . . . . . . . . .  53
Des duels défavorables au sultan . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  57
Les piliers du mythe médiéval . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 61
Pré-histoire, naissances et généalogies . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 61
Naissance du héros . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .   64
Mythe de la naissance du héros-chevalier . . . . . . . . . . . . . . 68
Annonces épiques et connexions romanesques . . . . . . . . 70
Le cas de l’interpolation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 73
Naissance et liens de parenté dans Saladin . . . . . . . . . . 75
Saladin chevalier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 80
L’Ordene de chevalerie : origines et déclinaisons . . . . . . . . . . . 81
Les étapes de l’adoubement : constantes et écarts . . . . . . . . 90
L’adoubement de Saladin : une aberration ? . . . . . . . . . . . . 93
La conversion. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 98
La leçon des exempla . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 99
La conversion à l’épreuve de la prouesse chevaleresque . . .  103
Le déroulement de l’auto-baptême . . . . . . . . . . . . . . . . . .  106
La conversion : entre mythe et démythification . . . . . . . .  110
Les sous-mythèmes multiformes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  117
Saladin et les dames chrétiennes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  117
Saladin et le syndrome de Guillaume d’Orange. . . . . . . . 119
Les reines de France amoureuses . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  122
Amour et conversion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  126
Le voyage incognito et le déguisement . . . . . . . . . . . . . . . . .  130
Deux aventures programmées . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  132
Une morale de l’hospitalité. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  140
Anonymat et reconnaissances tardives . . . . . . . . . . . . . . .  146
Le statut de l’étranger. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  146
Reconnaissance tardive ou différée . . . . . . . . . . . . . . .  147
L’incorporation artificielle du personnage . . . . . . . . . .  148

Deuxième partie. LE MYTHE RÉINVESTI
Introduction. Du médiévisme au médiévalisme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  155
La composante mythique dans les récits historicisants et historiques . . . . . . .. . . . . .  161
Citry de la Guette, lector in fabula, et les morales du Grand Siècle . . . . . . . . . . . . .. . .  161
Le manuscrit-source et le projet de Citry . . . . . . . . . . . . .  163
Les mythèmes-piliers remaniés et commentés . . . . . . . . . .  168
La généalogie mythico-romanesque maintenue . . . . . .  168
L’adoubement raconté . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  171
La (non-)conversion moralisée . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  174
Ce que révèle le mythe de Saladin à l’âge classique . . . . . .  180
Saladin dans les récréations historiques du xviiie siècle . . . . .  184
Un genre, deux textes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  184
Deux traitements différents du mythe de Saladin . . . . . .  191
Entre histoire, fiction et mythe . . . . . . . . . . . . . . . . .  191
Ce qui reste de l’édifice mythique . . . . . . . . . . . . . . . .  196
Les enjeux de la mise en abyme : lecture affective ou lecture raisonnée . . . . . .  . . . .  201
La biographie et les résistances du mythe . . . . . . . . . . . . . . .  208
Un travail d’investigation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  209
Marin et Voltaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  214
Le mythe littéraire en question dans la biographie . . . . . .  220
Les transpositions dramatiques du mythe littéraire . . .  227
La parabole des trois anneaux : du mythe médiéval au théâtre des Lumières . . . .  .  227
L’inscription de la parabole dans l’oeuvre . . . . . . . . . . . . .  231
La réponse livrée par l’oeuvre littéraire . . . . . . . . . . . . . . .  236
L’expression de l’anticléricalisme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  240
Le prisme mélodramatique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  248
La reprise fantaisiste des motifs du mythe littéraire . . . . .  250
Intrigue pseudo-historique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  250
Couleur locale et variation sur les motifs médiévaux. . .  253
Le rôle de Saladin dans le schéma mélodramatique . . . . . .  255
Conclusion générale. Essai d’interprétation d’un cheminement mythique . . . . . . . .  265
Bibliographie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  277
Index des noms propres . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  305
Index des oeuvres citées . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  309

 

Parution : Medievalisms and Russia

Eugene Smelyansky, Medievalisms and Russia. The Contest for Imaginary Pasts, coll. Arc Medievalist, ARC Humanities Press, 2024.

This new monograph devoted to a detailed exploration of the ways in which the medieval past has been wielded to propagandic effect in Imperial, Soviet, and post-Soviet Russia.

From politicians’ speeches to popular culture, from Orthodox Christianity to neo-paganism, the medieval Russian past remains crucial in constructing national identity, mobilizing society during times of crisis, and providing alternative models of communal belonging. Frequent appeals to a medieval Slavic past, its heroes and myths, have provided—and continue to provide—a particularly powerful tool for animating imperialist and populist sentiments.

This study explores persuasive—and pervasive—recourse to tropes concerned with the Middle Ages in Imperial, Soviet, and post-Soviet Russia, seeking to explain why an often romanticized medieval past remains potent in Russian politics, society, and culture today.

 

Table des matières

Introduction

Chapter One: A Contested Inheritance: Medieval Rus and Russia’s Origin Myths

Chapter Two: Alexander Nevsky: The Once and Future Prince

Chapter Three: Byzantine Dreams: Russia as the “Third Rome”

Chapter Four: Medievalism as Allegory: The Middle Ages in Unofficial Culture

Conclusion

Select Bibliography

Index

 

Informations et commandes sur le site de l’éditeur.

Parution : What is Medieval ? Decoding Approaches to the Medieval and Medievalism in the 21st Century

Emma J. Wells et Claire Kennan (dir.), What is Medieval? Decoding Approaches to the Medieval and Medievalism in the 21st Century, Brepols, 2024.

The Middle Ages and Medievalism have been used and abused throughout history–and this continues. This narrative deserves a reassessment. But, what is Medieval? This is the central question that unifies the contributions in this volume. 

‘Medievalism’, or the study of the Middle Ages in its broadest sense, refers to the perception, conceptualisation and movement towards the era post the fifteenth century. Its study is therefore not about the period otherwise referred to as the ‘Middle Ages’, but rather the myriad ways it has since been conceived. And the field of medievalism is still in its relative infancy which has led to the emergence of various existential questions about its scope, remit, theoretico-methodological and pedagogical underpinnings, interpretation, periodization, and its relationship to established disciplines and more emerging subdisciplines and specialised fields—both within and without the academy. 

In turn, neomedievalism has allowed insight into and a response to the medieval often dominated by the modern. This has provoked debate over the nature of neomedievalism as a discipline, subdiscipline, genre, field or offshoot in direct or contrasting relation to the more traditional medievalism.

Featuring interdisciplinary contributions from academics, educational practitioners as well as museum, digital and heritage professionals, this volume provides a fresh reflection on past methods to emerging pedagogies as well as new avenues of enquiry into the ways we think about the medieval. It is by reconciling these seemingly disparate forms that we can better understand the continual, interconnected, and often politicised, reinvention of the Middle Ages throughout cultures and study.

Table des matières

Introduction: Decoding the Medieval: From Manipulation to ‘Other’, Emma J. Wells and Claire Kennan

PART 1: Teaching the Medieval

Conquest, Coexistence, and Cultural Exchange on the Silk Road: Reimagining the Medieval World at Key Stage 3, Gemma Plumpton and Dhwani Patel
Encouraging: Secondary-Education Pupils to Take Seriously the Ideas and Cultures of Medieval People, Jonathan Sellin and Jacob Olivey
Pulling Ranks: The Inevitability of the Presentism in Teaching Medievalism, Andrew Elliot and Mike Horswell
Feeling Medieval: Immersive Pedagogy, Ariana Ellis

PART 2: Digitising the Medieval

Getting the Picture: Teaching Modern Medieval Image Theory, Euan Robson
Local History in a Post-digital Landscape: Mining new Pathways through a Triangulation of Digital, Pedagogic, and  Research Interests, Jack Newman
Transcending Boundaries for Medieval Studies: Teaching Medieval(isms) via Digital Technologies, Kenna L. Olsen, Cosmo Christoffersen, and Samantha Purchase
Copy, Cut, Paste and Print: Some Design Principles applied to the Book of Kells Memorabilia, Leila Geroto

PART 3: Fetishizing the Medieval

Sexyback Versus Sir Gawain: Getting ‘Medieval’on ‘Sexy’, Kenna L. Olsen
Medieval Kings and Queens: Orientalising Medieval Women on Screen, Meriem Pagès
The King and I: Representations of BDSM in Fanfiction about King Alfred, Martine Mussies

PART 4: Manipulating the Post-Medieval

Arthur’s Court and Gothic Spaces in E.L. Hervey’s the Feast of Camelot, Renée Ward
Jefferson’s Middle Ages: Art, Artifice, Nostalgia, Euan Robson
V IS FOR VIKINGHoward Williams

 

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

 

Parution : Postmedieval (vol.15)

Postmedieval, vol. 15, n° 1, Palgrave Macmillan, mars 2024.

Plusieurs articles sont en accès libre en ligne.

Table des matières

  1. About the Cover

    • Ivan Drpić
    • Published: 26 February 2024
    • Pages: 1 – 3

Parution : Humanités médicales et de santé du Moyen Âge au XXIe s. (Eclats)

Le nouveau numéro de la revue Eclats (n° 3) porte sur les “Humanités médicales et de santé du Moyen Âge au XXIe siècle“, et est paru le 16 février 2024. Les articles sont tous accessibles en ligne.

Ce numéro explore différents aspects des humanités médicales en littérature française et francophone, littérature jeunesse, arts, sciences du langage et sciences de l’éducation, du Moyen Âge à nos jours.

Sommaire

Bénédicte Coste et Manon Raffard. Éditorial : Humanités médicales et de santé du Moyen Âge au xxie siècle

Editorial: Medical and Health Humanities from the Middle Ages to the 21st Century

Dossier scientifique

Camille Brouzes et Jérôme Laubner. Impuissant ou vérolé : écrire la défaillance masculine dans la poésie française à la première personne (xive-xvie siècle)

Impotent or Syphilitic: Writing Male Dysfunction in French First-Person Poetry (14th-16th century)

Anthony Le Berre. Une dissection morale de l’homme : L’Anatomie du petit monde de Joseph du Chesne (1584)

A moral dissection of the humain being: Joseph du Chesne’s L’Anatomie du petit monde (1584)

Mohamed Sami Alloun. Médecine et transhumanisme dans la littérature contemporaine : limites d’un genre et d’une pratique

Medicine and transhumanism in contemporary Francophone literature: limited genre, limited practice

Sylvie Douet. Albums de fiction et compétences psychosociales : des interactions à valoriser

Fiction albums and psychosocial skills: interactions to be enhanced

Abderrafiî Khoudri. Lorsque la traduction entraîne des déviations référentielles : l’exemple d’une stratégie vulgarisatrice à forts enjeux

When translation leads to referential deviations: examples of high-stakes vulgarisation strategies

Artiste présentant son travail

Thierry Combe, Loli Jean-Baptiste et Meiyun Xu. À la rencontre de Thierry Combe et de son spectacle Jean Pierre, lui, moi

« Je me sens comme si j’étais à l’intérieur d’un scaphandre, observant le monde à travers ses yeux, éprouvant ce qu’il ressent »

Interview on Thierry Combe’s Jean Pierre, lui, moi

Claire Fauchille, Marine Hunot, Loli Jean-Baptiste et Manon Raffard. Entretien autour de la résidence Design et Santé au Centre François-Georges Leclerc

Interview on the Design and Health residence at the François-Georges Leclerc Centre

Le monde de l’entreprise

Clémence Rougeot et François-Claude Rey. Entretien avec Clémence Rougeot, chargée de recherche & développement à Foxar

Interview with Clémence Rougeot, research & development officer of Foxar

Sabine El Moualy et François-Claude Rey. Entretien avec Sabine El Moualy, gérante d’Aubépine

Interview with Sabine El Moualy, manager of Aubépine

Comptes rendus de manifestations scientifiques

Tristan Lefort. Les Doctorales de la SFSIC, 2022

23—24 juin 2022, Dijon, Université de Bourgogne, Maison des Sciences de l’Homme

Comptes rendus d’ouvrages

Anaïs Dagniaux. Nathalie Garric, Julien Longhi, Frédéric Pugnière-Saavedra et Valérie Rochaix (dir.), Discours des terrains sensibles : recueil, analyse, intervention

Léa Cassagnau. Paolo Tortonese (dir.), Le Cas médical. Entre norme et exception

ÉCLATS est une revue universitaire en lettres classiques et modernes, langues, sciences du langage, sciences info-com et arts du spectacle gérée par les doctorantes et doctorants de l’ED 592 LECLA. Inscrite au DOAJ et référencée par Mir@bel, elle propose chaque année un numéro comportant un dossier thématique (évalué en double aveugle), des comptes rendus d’ouvrages et de manifestations scientifiques, des entrevues, des témoignages, des parcours doctoraux ou des présentations d’œuvres artistiques. Elle accueille des articles de collègues exerçant en France et à l’international à tous niveaux.

Illustration : Physician, urine flask, medieval manuscript – Wellcome Collection, United Kingdom – CC BY.

Parution : Leggere, (ri)scrivere e condividere: vecchie e nuove pratiche di significazione

Simone Carati, Michele Morselli et Andrea Suverato Parution (dir.), Leggere, (ri)scrivere e condividere: vecchie e nuove pratiche di significazione, Quaderni del Dottorato, vol.2, 2023.

L’ouvrage inclut plusieurs articles sur le médiévalisme et est entièrement disponible en ligne.

Table des matières

Introduzione 

1. Rileggere e riscrivere
Introduzione, di Simone Carati
Paolo Costa, Lectio e performance. L’esperienza della lettura in una prospettiva mediale
Luca Marzolla, El guacho Martín Fierro de Oscar Fariña entre transposición ‘restauradora’ y resignificación
Isabella Marinaro, Pedagogical Stylistics in Upper Secondary Schools – Connecting Dickens and Instapoetry: Linguistic Strategies to Catch the Reader’s Attention. A Case Study 

2. Testo, performance, ri-messa in scena
Introduzione, di Michele Morselli 
Linda Hutcheon, Michael Hutcheon, “Make It New” (Again): Canadian Opera’s Past and Future 
Sally Filippini, « A Canadian play/une plaie canadienne » et l’exorcisme performatif de la stigmatisation québécoise
Susanna Scavello, Le texte médiéval sur scène ? Expérimentations et (re)créations dans l’Europe du XXIe siècle et à venir: vers un point d’étape

3. Oggetti intermediali e pratiche transmediali
Introduzione, di Andrea Suverato
Hélène Cordier, Leticia Ding, Chloé Gumy, Memes and Medievalism: Laughing Online with the Middle Ages and COVID-19 
Roberto Laghi, La risemantizzazione molteplice dello screenshot: un’analisi di #nyc di Jeff Mermelstein 
Xiao Huang, La screendance: riscrivere il movimento del corpo sullo schermo attraverso i nuovi media dall’inizio del ’900 all’era contemporanea in Cina 

Parution : Medievalismo literário português em contexto europeu

Ana Maria Machado (dir.), Medievalismo literário português em contexto europeu, Imprensa da Universidade de Coimbra, 2023.

Les actes du colloque de 2021 à Coimbra, portant sur les différents rapports aux médiévalismes dans les pays européens, sont parus sous le titre Medievalismo literário português em contexto europeu. L’ouvrage regroupe des articles en portugais, espagnol, français et anglais.

Na primeira parte deste volume dedicado ao medievalismo literário em contexto europeu, os três primeiros estudos discutem diferentes conceptualizações do medievalismo, questões terminológicas e fronteiras e complementaridades disciplinares, ao mesmo tempo que traçam um panorama da realidade medievalista no Reino Unido, em França e em Espanha.
A segunda parte está organizada diacronicamente, em função da cronologia das obras estudados que se estendem do século XIX aos inícios do século XXI, contemplando autores como Alexandre Herculano, Ruy Cinatti, Agustina Bessa-Luís, João Miguel Fernandes Jorge e um filme do cineasta António de Macedo. A fecundidade dos cruzamentos temporais endógenos à disciplina concorre com a instabilidade e a determinação histórica das representações da alteridade medieval e com as indagações recíprocas que Idade Média e contemporaneidade se colocam, numa inquirição persistente aos limites do conhecimento do passado e do presente que o repensa, académica ou artisticamente.

 

Table des matières

INTRODUÇÃO. Ana Maria Machado
 
PRIMEIRA PARTE
CAPÍTULO 1 — MEDIEVALISM, NATIONALISM, AND POPULISM. David Matthews
 
CAPÍTULO 2 — POUR UN MÉDIÉVALISME À LA FRANÇAISE? Michèle Gally
 
CAPÍTULO 3 — ENTRE LA REESCRITURA DEL PASADO Y LA REAFIRMACIÓN DEL PRESENTE: ALGUNAS TENDENCIAS RECIENTES DEL NEOMEDIEVALISMO ESPAÑOL. Santiago Gutiérrez García
 
SEGUNDA PARTE
CAPÍTULO 1 — LOST IN TRANSLATION : PARA QUE MEDIEVALISMO NÃO RIME COM ANACRONISMO. Maria Do Rosário Ferreira
 
CAPÍTULO 2 — POÉTICA MEDIEVAL GALEGO-PORTUGUESA REVISITADA EM UM CANCIONEIRO PARA TIMOR, DE RUY CINATTI. Isabel Barros Dias
 
CAPÍTULO 3 — DA ICONOGRAFIA À LITERATURA: UM SANTO ANTÓNIO MEDIEVALISTA EM AGUSTINA BESSA-LUÍS. Ana Maria Machado
 
CAPÍTULO 4 — THE LEGEND OF DAMA PÉ DE CABRA FROM LITERATURE TO CINEMA:
A MALDIÇÃO DE MARIALVA BY ANTÓNIO DE MACEDO. Angélica Varandas
 
CAPÍTULO 5 — «NÃO É DO CRÁTER SAGRADO A DEMANDA» : LANCELOTE, ROBERT BRESSON E JOÃO MIGUEL FERNANDES JORGE. Paulo Alexandre Pereira
 

L’ouvrage est entièrement disponible en accès libre sur le site de l’éditeur.

Plus d’informations sur le site de l’Université de Coimbra.

Parution : Passés politisés. Usages politiques du passé antique et médiéval au XXIe siècle

Florian Besson, Pauline Ducret et Fabien Bièvre-Perrin (dir.), “Passés politisés. Usages politiques du passé antique et médiéval au XXIe siècle”, Frontière.s, 9, 2023.

Rien de nouveau sous le soleil : au XXIe siècle, l’histoire continue d’alimenter les réflexions politiques, nourrissant aussi bien le roman national que les récits contestataires, les discours conservateurs aussi bien que progressistes, les arguments d’un camp comme ceux de son opposant… Les faits historiques et le patrimoine s’imposent comme des arguments d’autorité considérés comme objectifs par certains, pour établir des limites ou créer des ponts, fédérer un groupe ou l’opposer à d’autres. Qu’ils se nomment Reconquête ou Renaissance, dans un jeu d’opposition censé refléter l’échi­quier politique, les partis politiques ne s’y trompent pas lorsqu’ils choisissent un nom de baptême. Pour ce neuvième numéro de Frontière·s, nous avons invité les auteur·rice·s à s’intéresser aux usages récents du passé antique et médiéval dans l’élaboration des idéologies et des pratiques poli­tiques contemporaines.

Sujet désormais récurrent des spécialistes de la réception de l’Antiquité, les réécritures de l’histoire de Sparte, de part et d’autre de l’Atlantique nord, ouvrent le volume : Vivien Barrière et Jean Hedin notent l’importance du comics 300 de Frank Miller (1998) puis de son adaptation cinématographique par Zack Snyder (2007) dans la mise en place d’un discours politique étatsunien faisant de la cité grecque le modèle d’une société guerrière et eugéniste, seul rempart d’un Occident menacé par l’ennemi oriental ; Stéphane François et Adrien Nonjon en détaillent les déclinaisons en France d’une part et en Ukraine d’autre part en se focalisant sur les mouvements d’extrême droite identitaire. En attirant l’attention sur un usage précis de l’histoire, depuis des fouilles mises en œuvre par un maire d’extrême droite en Roumanie (Mathieu Mokhtari) à la diffusion d’une série syrienne sur la chute de Palmyre et Zénobie (Thomas Richard) en passant par un livre édité à Marseille (Pierre Vey), les contributions suivantes mettent en avant la plasticité et la diversité des situations. L’histoire est instrumentalisée par des acteurs et actrices situés aux deux bords de l’échiquier politique ; elle peut se faire vecteur d’un discours réactionnaire qui cherche dans un hier imaginaire un modèle idéal à reproduire (Enki Baptiste), nourrir une appropriation nationaliste d’espaces frontaliers (Lorette Hehn) ou au contraire servir à la survalorisation d’une identité locale perçue comme menacée (Florentin Briffaz).

 

Table des matières

 

Le numéro est entièrement disponible en ligne, sur le site de la revue.

Parution : Amazones et femmes sauvages

Elise d’Inca et Florie Maurin (dir.), Amazones et femmes sauvages de la littérature médiévale à l’imaginaire contemporain, Paris, Classiques Garnier, 2023.

Figures féminines mythiques qui traversent les siècles, l’Amazone et la femme sauvage ont bien des liens qu’il s’agit d’examiner. Le présent ouvrage vise à interroger leurs évolutions et leurs reconfigurations, à travers des contextes littéraires et artistiques pluriels depuis le Moyen Âge.

Cet ouvrage propose une approche transversale et transmédiatique, qui met en regard deux figures complémentaires à travers les siècles : l’Amazone et la femme sauvage. Si toutes deux traversent les imaginaires, leur représentation varie fortement d’une époque et d’un espace à l’autre, se confondant parfois mais constituant le plus souvent deux facettes distinctes d’une féminité observée avec méfiance. Les articles regroupés ici par Elise d’Inca et Florie Maurin empruntent notamment aux gender studies, et accordent une place intéressante au médiévalisme, en particulier dans la troisième partie intitulée “Filles et femmes sauvages dans la fantasy et les littératures de jeunesse”. Certes, tous les modèles évoqués n’appartiennent pas purement au médiévalisme, mais le caractère transversal de l’ouvrage montre bien qu’il s’agit là d’un sujet justement large, et qui puise dans de nombreuses époques et dans divers courants de pensée.

Comme le souligne Christine Ferlampin-Acher en préface, ce volume, en faisant suite aux travaux déjà menés sur l’homme sauvage et l’enfant sauvage, “comble un vide laissé par la recherche antérieure et permet d’évaluer à nouveaux frais ce que les imaginaires actuels doivent (ou non) au Moyen Âge, réel ou fantasmé.” Ce “ou non” discret prend tout son sens ici, puisque les articles soulignent bien que l’imaginaire des Amazones et des femmes sauvages a finalement moins à voir avec l’époque médiévale elle-même qu’avec ses réverbérations médiévalistes. Plusieurs chapitres posent la question du caractère “subversif” de ces figures féminines, individuelles ou collectives, et ce faisant ils interrogent les valeurs extérieures plaquées sur les représentations à différentes époques. La conclusion, proposée par Elise d’Inca et Florie Maurin, rappelle ainsi : “L’une de leurs principales caractéristiques réside certainement dans leur capacité à résister : à l’autre, à des sociétés qui leur sont étrangères, mais aussi à l’éoculement du temps.” Un prolongement intéressant pourrait d’ailleurs sûrement être trouvé dans l’étude du réinvestissement de ces figures d’Amazones et de femmes sauvages dans les luttes sociales et politiques féministes. Parce qu’elles sont de plus en plus réappropriées, passant d’images de l'”autre” à celle d’un “autre possible”, les Amazones et les femmes sauvages semblent, d’après les autrices, constituer un motif pérenne.

Table des matières

Christine Ferlampin-Acher. Préface   7

Élise dInca et Florie Maurin. Introduction   11

Première partie : FIGURES GUERRIÈRES ET FEMMES SAUVAGES MÉDIÉVALES DE LORIENT À LOCCIDENT

Seyedeh Fatemeh Hosseini Mighan. Les femmes guerrières dans le Shâhnâmeh de Ferdowsi   23

Élise dInca. Les Amazones dans les romans antiques du xiie siècle. Une figure de la subversion entre merveilleux et réalisme ?   43

Maline Kotetzki. Une mère démoniaque – une matriarche démonisée ? Approche intersectionnelle du personnage de Lespiâ, merwîp, issu du Wigamur   67

Deuxième partie : REPRÉSENTATIONS DE LAUTRE SAUVAGE
ET GUERRIER DEPUIS LA RENAISSANCE

Pauline Durin. Femmes rebelles et animalité dans le théâtre anglais
de la première modernité    91

Viktoriia Kokonova. LAmérindienne dans les récits viatiques français du xviie. Une nouvelle « femme sauvage » ?   115

Rose Borel. Les visages ambivalents de laltérité féminine dans True at First Light dErnest Hemingway   137

Patrick Teichmann. « Lamazone de la Chouannerie ». La déconstruction du topos
de la femme guerrière dans Le Chevalier des Touches de Jules Barbey dAurevilly   159

Jelena Zečević. Les Guérillères de Monique Wittig et Titane de Julia Ducournau. Deux représentations contemporaines de la femme sauvage   185

Troisième partie : FILLES ET FEMMES SAUVAGES DANS LA FANTASY ET LES LITTÉRATURES DE JEUNESSE

Angélique Salaun. La sauvageonne en fantasy. Figure essentialiste ou modèle écoféministe ?   205

Clémence Huguet. Les femmes sauvages dans lunivers du Sorceleur. Détour par la forêt de Brokilone   225

Florie Maurin. Se diluer dans lautre, se fondre dans lailleurs. Lensauvagement de Violette Hurlevent, une quête pour se trouver   243

Sarah Ghelam. La fille sauvage est-elle une figure subversive de lalbum jeunesse ?   265

Élise dInca et Florie Maurin. Conclusion   289

Remerciements   293

Index des personnages   295

Résumés des contributions   299

 

Détails et commandes sur le site de l’éditeur.

Parution : Playing the Middle Ages

Robert Houghton (dir.), Playing the Middle Ages. Pitfalls and Potential in Modern Games, Bloomsbury, 2023.

The Middle Ages have provided rich source material for physical and digital games from Dungeons and Dragons to Assassin’s Creed. This volume addresses the many ways in which different formats and genre of games represent the period. It considers the restrictions placed on these representations by the mechanical and gameplay requirements of the medium and by audience expectations of these products and the period, highlighting innovative attempts to overcome these limitations through game design and play.

Playing the Middle Ages considers a number of important and timely issues within the field including: one, the connection between medieval games and political nationalistic rhetoric; two, trends in the presentation of religion, warfare and other aspects of medieval society and their connection to modern culture; three, the problematic representations of race; and four, the place of gender and sexuality within these games and the broader gaming community.

The book draws on the experience of a wide-ranging and international group of academics across disciplines and from games designers. Through this combination of expertise, it provides a unique perspective on the representation of the Middle Ages in modern games and drives key discussions in the fields of history and game design.

 

Table des matières

List of Figures
List of Contributors
1 The Middle Ages in Modern Games: An Adolescent Field Robert Houghton, University of Winchester, UK
2 Unbending Medievalisms: Finding counterfactual history in sandbox games set in the Middle Ages, Ylva Grufstedt, Malmö University, Sweden
3 Playing the Sonic Past: reflections on sound in medieval-themed video games, Mariana López, University of York, UK
4 Medieval Sounds, Sounding Medieval, Karen M. Cook, University of Hartford, USA
5 All on board for the Crusades, Gordon Smith, University of Edinburgh, UK
6 Subverting the Valiant Crusader: The Sarafan in the Legacy of Kain: Soul Reaver series, Liam McLeodUniversity of Birmingham, UK
7 Making Friendships, Breaking Friendships: Exploring Viking-Age Social Roles Through Player Strategy in A Feast for OdinAdam Bierstedt, University of Reykjavik, Iceland
8 Abandoning Civilization: Medieval Rulership in Crusader Kings IIIReigns, and Mount and Blade: Warband, Robert Houghton, University of Winchester, UK
9 Joan of Arc, the Meme of Orléans: The Playful Liberties Taken with History by the Age of Empires 2 Gaming Community, Jonathan Bloch, Independent Scholar
10 On the Postcolonial Analysis of ‘Indians’ in Age of Empires II: A Theory of “Ethical Programs” Behind Postcolonial Criticisms of Videogames, Neil Nagwekar
11 Virtually (De)Colonized: Racial Identity and Colonialism in the Middle Ages and as Depicted in Kingdom Come: DeliveranceInnocence: A Plague TaleThe Elder Scrolls, and Black Desert Online, Johansen Quijano, University of Texas at Arlington, USA
12 Representations of Medieval Gender Archetypes in Fantasy Role-Playing Games, Markus Eldegard Mindrebø, Royal Holloway, UK
13 Ashen, Hollow, Cursed: Fragile Knighthood in the Dark Souls Series and its Medieval Antecedents, Patrick Butler, University of Connecticut, USA
14 Matilda of Canossa and Crusader Kings II: (Papal) Warrior Princess, Blair Apgar, University of York, UK
Index

 

Détails et commandes sur le site de l’éditeur.

Parution : Vivre et faire vivre le Moyen Âge

Sylvie Sagnes et Patrick Fraysse (dir.), Vivre et faire vivre le Moyen Âge, Montpellier, Presses universitaires de la Méditerranée, 2023.

L’objectif de ce volume collectif est de questionner, à partir des sciences humaines et sociales, les circulations, réceptions et appropriations dont font aujourd’hui l’objet les savoirs, les imaginaires et les représentations relatifs à la période médiévale. Loin d’être absolument nouvelles, les formes que revêt le Moyen Âge dans le présent doivent à l’actuelle diversification de l’offre dans les musées, les monuments, les bibliothèques, les fêtes médiévales et dans d’autres lieux de médiévalité, d’être au cœur des problématiques actuelles de l’histoire vivante et de la médiation culturelle.

Dans le sillage des heritage studies, les auteurs présentent des études situées, privilégiant des angles d’approche encore peu usités, comme la place faite aux femmes, le rôle assigné aux enfants, la mise en œuvre et l’usage des dispositifs participatifs, ou encore la manière dont ces Moyen Âge ressuscités animent les traces médiévales et agissent sur leur perception. Le Moyen Âge est vécu au présent par des amateurs qui le reconstituent, l’évoquent ou le détournent dans des dispositifs de médiation ou de communication qui naviguent entre histoire historienne et médiévalismes.

 

Parution : Il cinema mediavoloide (1965-1976)

Marco Bardini, Il cinema mediavaloide 1965-1976, Pise, Edizioni ETS, 2023.

Il volume narra vita morte e miracoli (soprattutto al botteghino) di quella commedia cinematografica in costume che tra il 1965 e il 1976, rifacendosi principalmente alla novellistica del XIV-XVI secolo, ottenne uno straordinario successo popolare. Ma non di critica. Fu un filone polimorfo e onnivoro, a vocazione trash, che ebbe la spavalderia di mettere in competizione accreditati registi come Lattuada, Scola e Monicelli, e onesti artigiani di lungo corso come Festa Campanile, Amendola e Corbucci; fuoriclasse instabilmente talentuosi del cinema bis come Aristide Massaccesi, Antonio Margheriti e Mariano Laurenti, e malestrosi travèt della celluloide come Luigi Batzella, Enrico Bomba e Marino Girolami (per citarne alcuni). A non dire delle schegge impazzite. Nella faccenda, inoltre, finirono coinvolti intellettuali come Pasolini (con l’intera sua Trilogia della vita) e lo scrittore Luigi Malerba; nonché gente di teatro come Zeffirelli, Garinei & Giovannini, Gianfranco De Bosio. Nomi illustri o spregevoli che vollero trascinare in platea le vecchie storie di Machiavelli e Boccaccio, di Ruzante e Aretino, assieme a quelle di Bandello, Masuccio, Bibbiena, Sacchetti, Vasari e tanti altri. Con in più un’eccentrica considerazione per Le mille e una notte, Chaucer e il Kamasutra, il marchese de Sade, Cenerentola e Balzac. A un certo punto si volle denominare tutto ciò “decamerotico”, più nel male che nel bene. Col senno di poi, è suggerito qui di ribattezzarlo “cinema medievaloide”.

 

Informations et commandes sur le site de l’éditeur.

Parution : Griales y tierras baldías : búsquedas en la narrativa francesa

Maria-Pilar Suarez Pascual, Griales y tierras baldias : busquedas en la narrativa francesa, Madrid, Sial ediciones, 2023.

Este ensayo es una invitación a emprender un recorrido por distintas obras, en su mayoría pertenecientes a la literatura francesa, partiendo del Cuento del Grial de Chrétien de Troyes: a la luz de dicha obra proponemos una mirada transversal por otras búsquedas literarias no tanto desde el propósito de identificar en ellas la presencia de los objetos —algunos de ellos maravillosos—, que jalonan la progresión del Cuento del Grial, sino dinámicas narrativas, situaciones, en las que sí podemos advertir puntos de afinidad con respecto a aquellas evocadas por las imágenes del grial, la lanza o la tierra baldía, que jalonan un proceso a lo largo del cual el héroe, el hombre, se construye en toda su complejidad y riqueza. Desde estas consideraciones nos acercaremos a obras pertenecientes a épocas y a autores diversos: Jean Renart, Antoine de La Sale, Rabelais, Charles Sorel, entre otros, para más adelante, ya en el siglo XX, encontrarnos con Julien Gracq, Georges Perec o J.M.G. Le Clézio. Concluiremos con algunas obras cinematográficas que, también ajenas al universo artúrico, están construidas en torno a la búsqueda.

Maria-Pilar Suarez Pascual est venue présenter son ouvrage à l’occasion du séminaire de Modernités médiévales “Actualités de la recherche médiévaliste“. Découvrez cette session enregistrée en ligne (code d’accès : 9zF$6hqP).

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Parution : Ségurant, le Chevalier au Dragon

Emanuele Arioli, Ségurant, le Chevalier au Dragon, Paris, Les Belles Lettres, 2023.

Emanuele Arioli propose une édition traduite d’un roman arthurien d’après des manuscrits médiévaux redécouverts récemment. L’ouvrage paraît dans une édition traduite aux éditions Les Belles Lettres, mais aussi en bande dessinée aux éditions Dargaud avec un dessin d’Emiliano Tanzillo, et bientôt en version adaptée et illustrée pour enfants (7-12 ans) aux éditions du Seuil Jeunesse, illustrée par Emiliano Tanzillo et Alekos. Un documentaire de 90min sur par ailleurs diffusé le 25 novembre à 20h50 sur Arte, et sera par la suite disponible sur le site Arte.tv.

 

Ségurant, le Chevalier au Dragon :

Surpassant tous les chevaliers de son temps en force et en bravoure, Ségurant remporte haut la main chaque tournoi de chevalerie auquel il participe, jusqu’à ce qu’il soit ensorcelé par les fées Morgane et Sibylle qui le lancent à la poursuite d’un dragon cracheur de feu.

Les aventures extraordinaires de ce chevalier de la Table Ronde étaient oubliées depuis des siècles. Elles ont été retrouvées par un jeune médiéviste, Emanuele Arioli, qui a parcouru les bibliothèques de toute l’Europe en quête des manuscrits de ce roman arthurien. Au terme de plus de dix années de recherches, Emanuele Arioli donne ici le texte de ce roman disparu, illustré par les enluminures des manuscrits originaux, pour que chacun puisse, pour la première fois, le lire.


« Retrouver aujourd’hui un nouveau roman du Moyen Âge, un roman arthurien inconnu, est exceptionnel. […] Reconstituer l’ensemble du roman est un prodige d’érudition, d’intelligence et de sensibilité. » Michel Zink.

 

L’ouvrage est disponible sur le site des éditeurs : Les Belles Lettres (édition traduite), Dargaud (adaptation en bande dessinée) et Seuil Jeunesse (adaptation illustrée jeunesse, parution imminente).