Archives de catégorie : Parutions

Parution: Les historiographies des mondes normands, XVIIe-XXIe s.

Pierre Baudin et Edoardo D’Angelo (dir.), Les historiographies des mondes normands, XVIIe-XXIe siècle. Construction, influence, évolution, coll. “Symposia”, Caen, Presses universitaires de Caen, 2022.

L’ouvrage examine les modèles historiographiques élaborés pour l’étude des mondes normands médiévaux, c’est-à-dire les grilles d’interprétation du passé qui orientent durablement notre lecture et notre compréhension des faits historiques dans chacun des pays ou régions concernés par l’expansion des Normands. Il aborde les constructions historiographiques élaborées depuis le XVIIe siècle, en voyant la place des «Normands» dans le «roman national» de différents pays et leur influence sur notre connaissance de l’histoire des mondes normands. Le livre porte ainsi sur la construction de l’histoire des Normands, ainsi que sur les mythes et représentations qu’elle a suscités en ouvrant des comparaisons entre les pays concernés par l’expansion des Normands. L’historiographie juridique du XVIIIe siècle et l’œuvre, les méthodes de travail, les points de vue ou l’influence de quelques-uns des historiens qui ont marqué l’histoire des mondes normands depuis le XIXe siècle sont ainsi reconsidérés. L’ouvrage traite des différentes manières d’écrire l’histoire des Normands, en Normandie, en Angleterre, en Italie méridionale, en Norvège, de manière globale ou en partant de sources, d’objets, de figures, d’épisodes particuliers (la conquête de l’Angleterre, le recouvrement de la Normandie par Philippe Auguste, les croisades, la rencontre de Sigurðr Jórsalafari avec Roger II de Sicile). La transmission de l’histoire des Normands par le biais du cinéma ou de la bande dessinée est également abordée, ainsi que les interrogations relatives à la construction de l’Etat, aux discussions concernant les recherches toponymiques ou les études génétiques. L’ouvrage permet de relever les influences diverses des nationalismes ou des régionalismes, leur remise en question, les différents niveaux de lecture possibles, l’affirmation de questions récentes (diaspora, identités, transferts culturels, perspectives européennes).

 

Sommaire

Pierre BAUDUIN et Edoardo D’ANGELO, « Avant-propos »

Pierre BAUDUIN, « Introduction»

La construction de l’histoire des Normands

Gilduin DAVY, « Le passé recomposé des juristes normands : la naissance de la Normandie dans l’historiographie juridique des XVIIe et XVIIIe siècles »

Véronique GAZEAU, « 911-1911. La Normandie dans l’histoire : trois historiens au début du XXe siècle, Charles Homer Haskins, Gabriel Monod, Henri Prentout »

Agnès GRACEFFA, « Les Normands, des déprédateurs salutaires : l’analyse de Ferdinand Lot »

Fabien PAQUET, « Les deux visages du roi. Les historiens de la Normandie et Philippe Auguste (XIXe-XXIe siècles) »

Francesco D’ANGELO, « I Normanni visti dalla Norvegia. L’incontro tra Sigurðr Jórsalafari e Ruggero II nella storiografia norvegese moderna »

Mythes, représentations et historiographie

Damien JEANNE, « Puissance narrative et science historique. La représentation des Normands dans L’Histoire de la conquête de l’Angleterre par les Normands d’Augustin Thierry (1825-1846) »

Judith GREEN, « Writing the Normans into English History »

Danièle ALEXANDRE-BIDON, et Yohann CHANOIR, « « Le joug brutal des Normands ». La construction d’un roman national dans la bande dessinée et le cinéma »

Errico CUOZZO, « I Normanni nella storiografia napoletana dell’800 e del ‘900 »

Ortensio ZECCHINO, « I Normanni e la mitologia dello ‘Stato di potenza’ nella storiografia otto-novecentesca »

Historiographies comparées

Lesley ABRAMS, « The Study of Scandinavian Settlement in the Viking Age: Historiographical Perspectives on the Application of Place-Names in England and Normandy»

Richard JONES, « The Viking diaspora: historical genetics and the perpetuation of national historiographical traditions »

Rosanna ALAGGIO, « Evelyn Jamison e la storia dei Normanni del Sdel Mezzogiorno normanno»

Luigi RUSSO, « La storiografia sulla crociata degli inizi dell’età moderna. Il «problema» dei Normanni del Mezzogiorno »

Edoardo D’ANGELO (Università SOB Napoli, CESN) : « Conclusioni »

 

Détails sur le site du Comptoir des presses d’universités.

Parution: Don Quichotte à Versailles

Marine RoussillonDon Quichotte à Versailles. L’imaginaire médiéval du Grand Siècle, Paris, Champ Vallon, 2022.

On n’a pas attendu Tolkien ou les romantiques pour inventer un Moyen Âge de fantaisie. À la cour de Louis XIV, les nobles jouent aux chevaliers et combattent des géants. Dans les romans, à l’opéra, dans les contes, on croise Clovis et Charlemagne, des fées et des troubadours. Le passé médiéval est un enjeu de pouvoir : il prouve l’ancienneté d’une famille, légitime les prétentions d’une couronne. C’est aussi un objet de plaisirs : plaisirs coupables de lecteurs (et surtout de lectrices) décrits comme de nouveaux Don Quichotte, fêtes royales, divertissements de l’opéra… En imaginant son passé médiéval, le XVIIe siècle définit les plaisirs acceptables et ceux qui ne le sont pas, débat des pouvoirs de la fiction et instaure une coupure durable entre l’esthétique et le politique.

 

Tous les détails sur le site de l’éditeur.

Parution: Le Puy du Faux

Florian Besson, Pauline Ducret, Guillaume Lancereau et Mathilde Larrère, Le Puy du Faux. Enquête sur un parc qui déforme l’histoire, Editions Les Arènes, 2022.

Le Puy du Fou séduit chaque année deux millions de personnes. Prenant ce succès au sérieux, quatre historiens et historiennes se sont immergés dans le parc, ont assisté à tous les spectacles et frissonné avec le public. Ils livrent ici une enquête minutieuse et pleine d’humour où apparaît, derrière les effets spéciaux et les décors somptueux, un univers rempli d’erreurs et de simplifications, le tout au service d’une propagande diffuse qu’il s’agit de repérer si on veut la combattre.

Toutes les informations sur le site de l’éditeur.

Parution: Fake Moyen Âge!

Laurent Gervereau, FAKE MOYEN ÂGE! ou comment le Moyen Âge est imaginé à travers les films, la bande dessinée, les jeux vidéo, la pop culture, Argentat-sur-Dordogne, Nuage Vert, 2022.

Dans le cadre d’une exposition sur le médiévalisme organisée à la médiathèque Xaintrie Val’Dordogne à partir du 5 février 2022, découvrez la publication de 26 articles synthétiques et destinés au grand public sur l’utilisation du Moyen Âge dans différentes sphères médiatiques et culturelles. Cet ouvrage est à paraître le 15 janvier 2022 avec, en prime, la contribution de plusieurs de nos membres.

 

Table des matières

Rêver hier, Laurent Gervereau 7

Préface, Jean-Claude Schmitt 15

 

La construction d’un imaginaire medieval

Un Moyen Âge « walterscotté », Patricia Victorin 22

La place du Moyen Âge dans l’espace public de l’époque romantique à nos jours (1820-2020), Christian Amalvi 56

Le château de Versailles, vitrine paradoxale des représentations du Moyen Âge, Christian Amalvi 89

Les sources médiévales de l’art modern et contemporain, Thomas Golsenne 97

Au cinéma, un Moyen Âge condamné à être « faux » ?, François Amy de la Bretèque 113

Le Moyen Âge dans la BD : un être culturel iconique et plastique, Alain Chante 140

Moyen Âge et séries télévisées, Justine Breton 160

Stronghold Legends : exemple d’un jeu vidéo entre Moyen Âge et humour, Raphaël Bourdot 172

Les fêtes médiévales, Florian Besson 185

Jeux vidéo et bardcore: les nouveaux usages du médiévalisme en musique ? Matthias Lakits 193

Une brève histoire des médiévistes : de l’époque classique à nos jours, Christian Amalvi 202

Moyen Âge et nationalisme, Richard Utz et Anne-Françoise Le Lostec 245

Le médiévalisme, Yohann Chanoir 262

 

Sujets de fascination

L’invention de Jeanne d’Arc par les Romantiques, Gerd Krumeich 272

Robin des Bois, objet de fascination du cinema, François Amy de la Bretèque 286

Un roi, une table, un plat, des chevaliers, des dames et des romans, Patricia Victorin 301

Le château fort et les idées reçues dès l’enfance, Marie Périn 321

Le castrum de Merle, un château pas comme les autres ?, Christian Remy 335

Ma sorcière mal-aimée ? Les sorcières dans la BD et le cinéma, Danièle Alexandre-Bidon et Yohann Chanoir 354

Ils se refilent la précieuse carcasse du goupil, Aurélie Barre 368

Les serfs, Yohann Chanoir 381

Imaginaire ou idéologique : la cathédrale, Danièle Alexandre-Bidon 391

Représentations de la forêt médiévale dans l’histoire et dans la littérature, Sylvie Bépoix, Hervé Richard et Hélène Gallé 405

Sales ? Non : propres ! Hygiène publique et hygiène privée, histoire d’un découplage Danièle Alexandre-Bidon 435

Manger médiéval ?, Denis Saillard 451

L’imaginaire des croisades, Florian Besson 465

Parution: Jeu vidéo et romanesque

Isabelle Hautbout et Sébastien Wit (dir.), Romanesques. Jeu vidéo et romanesque, Classiques Garnier, 2021.

Dans ce numéro de la revue semestrielle Romanesques, quelques articles sont consacrés à des jeux vidéo médiévalistes, parmi lesquels The Legend of Zelda : The Wind Waker, Dragon Age : Origins et The Witcher 3 : Wild Hunt.

 

 

 

Sommaire
Isabelle Hautbout et Sébastien Wit: Introduction / Introduction 

DU ROMANESQUE AU VIDÉOLUDIQUE : L’ADAPTATION EN QUESTION
Olivier Caïra: Le romanesque à l’épreuve de l’adaptation. Fidélité et écarts au roman dans Metro 2033 Redux (2014)
Martin Carayol: Quand l’échec d’un roman aboutit à une réussite vidéoludique. Le cas de Disco Elysium
Laura Goudet: Agentivité de l’horreur, creepypastas et jeu vidéo 

MÉTAMORPHOSES VIDÉOLUDIQUES DE L’ÉPIQUE
Justine Breton: The Witcher, du sang et du vin pour combler les manques narratifs Esteban Giner: Quels enjeux narratifs et discursifs pour le play design des légendes ? Le cas des mothertales
Antoine Morisset: Comprendre un jeu par sa musique. Une analyse narrative de la musique de The Legend of Zelda : The Wind Waker 
Anthony Bekirov et Thibaut Vaillancourt: Esquisse d’une généalogie du romanesque,
du point de vue du jeu vidéo 

DE QUELQUES GENRES ROMANESQUES DANS LE JEU VIDÉO
Simon Hagemann: Quelques stratégies d’appropriation de l’histoire par les jeux
vidéo narratifs. Dans la tradition du roman historique ? 
Alice Dionnet: Jeu vidéo et linéarité romanesque. La structure Aventure/mésaventures dans Dragon Age : Origins
Florent Perget: Bande dessinée et jeu vidéo. La narration séquentielle
au service de l’expérience ludique ?

LE JEU VIDÉO DANS LE ROMAN
Hélène Sellier: Des genres de romans vidéoludiques. Littérature casual, gamer et indé
Virginie Tellier: Jeu vidéo et expérimentation romanesque en littérature de jeunesse. L’exemple d’U4
Bruno Dupont: La quête, l’inventaire et la carte. Économie du jeu d’aventure
dans le roman gamer 
Yannick Maufroid: La représentation du jeu vidéo dans le roman contemporain
japonais. Les itérations vidéoludiques de la mort vues par la littérature 

Résumés/Abstracts 

 

Détails et commandes (y compris des articles individuels) sur le site de l’éditeur.

 

Parution: Les imaginaires du dragon

Fleur Vigneron (dir.), Les imaginaires du dragon : des mythologies à la botanique, Iris n°41, 2021.

Outre un hommage à l’œuvre de Gilbert Durand, ce numéro de la consacre un dossier thématique à l’imaginaire du dragon, et quelques articles abordent ponctuellement les représentations médiévalistes de cette créature mythologique.

Tous les articles sont accessibles en ligne.

L’année 2021 nous invite à reprendre la mesure de l’œuvre de Gilbert Durand né il y a tout juste cent ans. La revue Iris consacre sa partie « Mythodologies » à cette réflexion sur l’héritage du maître savoyard. Les deux premières contributions constituent un hommage, tandis que les trois autres articles analysent la pensée durandienne à l’aune de notre époque, en examinant les enjeux théoriques actuels de l’imaginaire.

La partie « Topiques » consacrée à l’imaginaire des dragons n’oublie pas le centenaire de la naissance de Gilbert Durand, puisqu’elle permet au lecteur de retrouver un article de ce dernier et de Chaoying Sun publié deux fois en Belgique mais difficilement accessible : « Renversement européen du dragon asiatique ». Avant ce texte qui compare l’imaginaire du dragon en Asie — principalement en Chine — et en Europe occidentale, Bernard Sergent propose une contribution qui dévoile toutes les problématiques et expose les diverses fonctions des dragons, avec un point de vue large, englobant les cinq continents. Après cette approche des mythologies du dragon et l’essai comparatif entre les mondes asiatique et occidental, diverses enquêtes font passer d’une culture à une autre en s’intéressant à l’épopée byzantine et persane, aux sources historiques polonaises et aux récits de la vie de sainte Marthe. On termine avec les noms des plantes qui ne sont jamais loin de la mythologie et dont plusieurs convoquent la représentation du dragon, comme serpentaire ou estragon.

  • Fleur Vigneron

    Éditorial

  • Mythodologies. — Centenaire de la naissance de Gilbert Durand : l’héritage durandien

    Sous la direction de Isabelle Krzywkowski

    • Catarina Sant’Anna: Le dramatique et ses enjeux dans les Structures anthropologiques de l’imaginaire de Gilbert Durand

    • Jean-Pierre Sironneau: Imaginaire et politique

    • Philippe Walter: Tout est image. Pour une propédeutique de l’imaginaire

    • Jean-Jacques Wunenburger: Imaginaire technologique, typologie, innovation, rénovation

    • Joël Thomas: Imaginaire et neurosciences. Histoire des théories et des représentations du cerveau humain et de ses fonctions, de l’Antiquité au XXIe siècle

  • Topiques. — Les imaginaires du dragon : des mythologies à la botanique

    Sous la direction de Fleur Vigneron

    • Bernard Sergent: Autour du dragon

    • Chaoying Sun et Gilbert Durand: Renversement européen du dragon asiatique

    • Nina Soleymani Majd: De quelques éléments de la symbolique du dragon dans l’épopée byzantine et persane

    • Adrien Quéret-Podesta: Draco flammivomus, holophagus, draco : les dragons dans les plus anciennes sources historiques polonaises

    • María Ángeles Llorca Tonda: Représentation(s) et fonction(s) d’un dragon nommé Tarasque dans des réécritures médiévales de la Vie de sainte Marthe

    • Audrey Dominguez: Plantes et dragons

  • Facettes

    • Elefthéria Karagianni: Les mythes et les symboles grecs anciens et judéo-chrétiens dans le roman Le Cercle de Stratis Tsirkas

    • Jean-Charles Berthet: Ilas et Solvas. Fragments d’un roman (en vers) de la Table ronde inconnu

    • Kôji Watanabe: Le chat-monstre dans Meigetsu-ki de Fujiwara no Teika : première occurrence du terme nekomata dans la littérature japonaise ?

  • Comptes rendus

    • Philippe Walter: Julien d’Huy, Cosmogonies. La préhistoire des mythes. Préface de J.-L. Le Quellec, Paris, La Découverte, 2020, 384 p.

    • Mathieu Dijoux: Bernard Emery, Les Moines pétrifiés ou la légende des Sarrasins dans le Sisteronais, Grenoble, UGA Éditions, coll. « Ateliers de l’imaginaire », 2020

    • Cristina Noacco: Karin Ueltschi et Flore Verdon (dir.), Grandes et Petites mythologies I. Monts et abîmes : des dieux et des hommes, Reims, ÉPURE, 2020, 366 p.

    • Laurence Doucet: Claude Lecouteux, Histoire légendaire du roi Salomon, Paris, Imago, 2020.

    • Philippe Bellissent: Hervé Tiffon, Essai sur la naissance du Culturel. La légende des humains, Paris, L’Harmattan, coll. « Des Hauts et Débats », 2020.

Accès au numéro complet sur le site de la revue.

Parution: Duchesses

Laurence Moal, Duchesses. Histoire d’un pouvoir au féminin en Bretagne, Presses universitaires de Rennes, 2021.

Si Anne de Bretagne est connue, qu’en est-il des duchesses qui l’ont précédée ? Si certaines passent à la postérité et deviennent des héroïnes, d’autres sont méconnues voire oubliées du grand public. Laurence Moal est allée à la recherche d’un monde disparu tout en démystifiant nombre de stéréotypes. Dans ce livre richement illustré, à travers des portraits vivants et nuancés, elle nous invite à remonter le temps pour entrer dans l’intimité des duchesses, partager les moments marquants de leur existence, mieux connaître leur religiosité, leur culture, ainsi que leurs émotions.

Sommaire

  • Les duchesses dans la sphère publique : des actrices politiques à part entière
  • De l’espace privé à l’espace public
  • Des duchesses héroïques, entre imaginaire et folklore

La troisième partie est plus spécifiquement consacrée à une approche médiévaliste.

Détails et commandes sur le site de l’éditeur.

Parution: Marian Devotion in the Late Middle Ages

Andrea-Bianka Znorovszky et Gerhard Jarits (dir.), Marian Devotion in the Late Middle Ages : Image and Performance, Routledge, 2021.

By the late Middle Ages, manifestations of Marian devotion had become multifaceted and covered all aspects of religious, private and personal life. Mary becomes a universal presence that accompanies the faithful on pilgrimage, in dreams, as holy visions, and as pictorial representations in church space and domestic interiors. The first part of the volume traces the development of Marian iconography in sculpture, panel paintings, and objects, such as seals, with particular emphasis on Italy, Slovenia and the Hungarian Kingdom. The second section traces the use of Marian devotion in relation to space, be that a country or territory, a monastery or church or personal space, and explores the use of space in shaping new liturgical practices, new Marian feasts and performances, and the bodily performance of ritual objects.

Les deux derniers chapitres reposent notamment sur une approche médiévaliste :

Chap.9, « Mulier amicta sole »: Transformations of a devotional image between the 15th and the 16th centuries, Ferenc Veress ;

Chap.10, Mobile Shrine and Magical Bodies: Modern Afterlives of Medieval Shrine Madonnas, Juliet Simpson.

 

Détails et commandes sur le site de l’éditeur.

Parution: How To Live Like a Medieval Monk

Danièle Cybulskie, How To Live Like a Medieval Monk : Medieval Wisdom For Modern Life, Abbeville Press, 2021.

How medieval monastic practices—with their emphasis on a healthy soul, mind, and body—can inspire us to live fuller lives today. We know that they prayed, sang, and wore long robes, but what was it really like to be a monk? Though monastic living may seem unimaginable to us moderns, it has relevance for today. This book illuminates the day-to-day of medieval European monasticism, showing how you can apply the principles of monastic living, like finding balance and peace, to your life.

With wit and insight, medievalist and podcaster Daniele Cybulskie dives into the history of monasticism in each chapter and then reveals applications for today, such as the benefits of healthy eating, streamlining routines, gardening, and helping others. She shares how monks authentically embraced their spiritual calling, and were also down to earth: they wrote complaints about being cold in the manuscripts they copied, made beer and wine, and even kept bees. 

How to Live Like a Monk features original illustrations by Anna Lobanova, as well as more than eighty color reproductions from medieval manuscripts. It is for anyone interested in the Middle Ages and those seeking inspiration for how to live a full life, even when we’re confined to the cloister of our homes.

Détails et commandes sur le site de l’éditeur.

Parution: Notre-Dame de Dijon (1220-2020)

Denise Borlee (dir.), Notre-Dame de Dijon : Huit siècles d’histoires (1220-2020), Editions Faton, 2021.

Depuis huit cents ans, l’église paroissiale Notre-Dame dresse son élégante silhouette au cœur de la ville de Dijon. Monument bien connu des architectes modernes et cité en exemple à maintes reprises au XIXe siècle, il suscita par la suite moins d’intérêt.

C’est à l’occasion du VIIIe centenaire du début de sa construction (autour de 1220) que paraît cet ouvrage, près d’un siècle après les dernières monographies qui lui furent consacrées. Les pages de ce volume s’emploient donc à redonner à cet illustre édifice du patrimoine gothique la place qui lui revient. Ainsi se succèdent, sous la plume d’historiens de l’art et historiens, une vingtaine de contributions qui abordent à nouveaux frais bon nombre d’aspects de l’église.
Sont envisagées les fonctions dans la ville de ce sanctuaire marial qui abrite la célèbre statue en bois de Notre-Dame de Bon-Espoir nouvellement datée ; son architecture, et ce qui subsiste du décor peint intérieur, sculpté des trois portails et de la vitrerie originelle. Le mobilier n’est pas en reste avec notamment la première étude approfondie du groupe sculpté de l’Assomption du sculpteur Jacques Dubois. Enfin, large part est également faite aux campagnes de restauration du XIXe siècle, qui modifièrent radicalement l’aspect de l’édifice, et au réaménagement de l’église qui s’ensuivit.

Ce sont les résultats de ces nouveaux travaux sur l’église Notre-Dame de Dijon que les auteurs du présent volume souhaitent partager avec un large public, spécialiste comme amateur.

Détails et commandes sur le site de l’éditeur.

Parution: Dans l’atelier de Michel Pastoureau

Claudia Rabel, François Jacquesson et Laurent Hablot (dir.), Dans l’atelier de Michel Pastoureau, Presses universitaires François-Rabelais, 2021.

Historien des couleurs et des animaux, spécialiste de l’héraldique et de l’emblématique du Moyen âge, auteur plébiscité par le grand public, Michel Pastoureau partage avec gourmandise son appétit gargantuesque pour les sujets les plus divers. Ce livre rassemble les hommages qu’ont voulu lui rendre quelques-uns de ses amis, de ses collègues et de ses élèves.
Chaque auteur de ce livre a choisi une image et la commente brièvement dans un style alerte. Le résultat, c’est un véritable cabinet de curiosités visuelles qui reflète la variété des objets passionnants auxquels s’est intéressé Michel Pastoureau (armoiries, emblèmes, enluminures, sceaux, couleurs, et d’autres plus surprenants encore !).
Ce livre kaléidoscope propose ainsi au fil de ses 86 images un portrait composite de Michel Pastoureau, fidèle à la diversité des facettes de son savoir et à sa pratique malicieuse et bienveillante de l’érudition.

Détails et commandes sur le site de l’éditeur.

Parution: La représentation de la sorcière

Émilie Hamon-Lehours et Ana Condé (dir.), La Représentation de la sorcière et de la magicienne. Du XVIe à nos jours en Europe occidentale, Classiques Garnier, coll. « Rencontres », 2021.

Si les magiciennes sont nommées, les femmes accusées de sorcellerie diabolique restent anonymes jusqu’à ce qu’elles soient dénoncées dans les procès pour sorcellerie où le corps devient motif d’accusation. Leur apparence change au fil des siècles et se révèle être liée à l’histoire du pouvoir.

 

 

 

Table des matières

Émilie Hamon-Lehours: Introduction     7

PREMIÈRE PARTIE: « LE DIABLE AU CORPS », DISCOURS FONDATEURS

Ana Condé: Le corps de la Sorcière dans les manuels de démonologie et les procès de sorcellerie aux xvixviie siècles. Une cristallisation du Mal    11

Tatiana Clavier: Les devisantes des Évangiles des quenouilles. « Sorcières-maquerelles » burlesques ou résistantes à lordre du genre mis en place à la Renaissance ?    27

DEUXIÈME PARTIE: « LES MÉTAMORPHOSES » ENJEUX ET ALTERNATIVES DE LIMAGE CORPORELLE DE LA SORCIÈRE ET DE LA MAGICIENNE

Émilie Hamon-Lehours: « Circé transtextuelle ». Représentations de la magicienne Circé dans la littérature et la peinture italiennes    49

Florent Libral: La sorcière, rivale du Roi daprès Pierre de Lancre (1612) et Pierre Corneille (1635)    71

TROISIÈME PARTIE: « LA DANSE ENCHANTÉE » REPRÉSENTATIONS VISUELLES DES SORCIÈRES ET DES MAGICIENNES

Isabelle Malmon: De la goyave au bâton. Maléfices et bénéfices de la femme indigène
dans deux écrits de Paul Gauguin   103

Maëlle Rousselot: Les Willis dans Giselle, de lidéalisation à la peur   123

QUATRIÈME PARTIE: « LA BELLE OU LA BÊTE » LE CORPS DÉFORMÉ SOUS LA PLUME
DES ROMANTIQUES

Bérangère Chaumont: Fille du feu, la belle dame des romantiques   139

Agathe Giraud: Guanhumara au xxe siècle (Les Burgraves, Victor Hugo). Sorcière grotesque ou « reine tragique » ?   155

CINQUIÈME PARTIE: « CECI EST MON CORPS » CONVICTION RELIGIEUSE OU PAÏENNE ET INFLUENCES CORPORELLES

Ghislain Tranié: Le diable au corps ou le christ au cœur ? Les symptômes corporels de la possession chez la sorcière et la religieuse en Lorraine (xviexviie siècles)   173

Leslie de Bont: « Si ce nest pas vrai de la dynamite, cest vrai des femmes ». Le corps révélateur dans Laura Willowes de Sylvia Townsend Warner   193

Marta Sábado Novau: Conclusion. Pouvoirs du corps et corps de pouvoir dans Les sorcières de la République de Chloé Delaume et The Power de Naomi Alderman   215

Index des noms cités   233

Résumés   235

 

Détails et commandes sur le site de l’éditeur.

Parution: Petite histoire de la littérature médiévale

Alain Corbellari, Petite histoire de la littérature médiévale, Presses Inverses, 2021.

Près d’un siècle après la mort de Joseph Bédier, la littérature médiévale a encore bien des secrets à nous livrer. Saviez-vous que le sénéchal Keu était un fameux mélomane ? Que les chansons de geste existaient en version pour sourds et malentendants ? Que Jehan Froissart, le chroniqueur de la Guerre de Cent Ans, vouait une admiration sans bornes à Boris Vian ? Toutes ces révélations, et bien d’autres encore, sont exposées dans cette Petite histoire, dans le plus pur style des grands savants médiévistes et sans le moindre souci de vraisemblance.

Détails et commandes sur le site de l’éditeur.

Parution: Temps, fiction et pratiques ludiques

Audrey Tuaillon Demésy (dir.), dossier thématique “Temps, fiction et pratiques ludiques”, Mundus Fabula, octobre 2021. Accessible en ligne: https://mf.hypotheses.org/1470.

Le Carnet Mundus Fabula accueille pour la troisième fois les actes des ateliers-séminaires « Loisirs et imaginaires » qui se tiennent tous les ans à Besançon dans le cadre de l’ANR Aiôn, en partenariat avec le laboratoire C3S (EA 4660).

Le thème de cette saison 3, intitulée Temps, fiction et pratiques ludiques, invite à questionner l’expérience du jeu au regard des imaginaires du temps. Plus précisément, l’objectif est de proposer une réflexion portant sur les cadres temporels inhérents à diverses formes de pratiques ludiques ou sportives, qu’il s’agisse de reconstitution historique, de roller derby ou de jeux de plateau.

Sommaire

Parution: Les figures de Perceval

Georges Bertin (dir.), Les Figures de Perceval, CENA, Editions du Cosmogone, septembre 2021.

La figure de Perceval, le « nice » chevalier, s’impose en effet certes sur le plan d’une esthétique qui lui est propre et qui dépasse peut-être même les intentions de ses auteurs.

Elle peut être interrogée d’abord comme porteuse d’une mythologie inhérente en ses sources et aussi, en tant que telle, comme production littéraire voire philosophique, ou encore être utilisée et replacée dans les contextes culturels de ses productions.

Elle doit être aussi examinée telle qu’elle a été reçue et telle que nous la recevons car elle a affaire à l’humain en chacun de nous, et à notre humanité. Elle sollicite nos affects, nos représentations, nos imaginaires.

Contributeurs et contributrices: Jean-François BEAUCHÊNE, Georges BERTIN, Daniel BORDEAUX, Rémi BOYER, Justine BRETON, Gérard BYRON CLOUZARD, Sylvain FERRIEU, Catherine GUILLOU, Cécile LAGANE, Véronique LIARD, Gil Alonso MIER, Marco PROST, Jean-Claude ROMANENS, Émilie TANGUY-LOUBRIE, Olivier WICKY, Sabrina WISNIEWSKI.

Détails et commandes sur le site de l’éditeur.