Archives de catégorie : Colloques

Colloque: Les mythes au XXIe siècle

Le colloque “Les mythes au XXIe siècle” se tiendra à Besançon (UFR STAPS) les 12 et 13 mai 2022. Elle est pilotée conjointement par Laurent Di Filippo (CREM, Université de Lorraine) et Audrey Tuaillon Demésy (C3S, Université de Franche-Comté).

Jeudi 12 mai
13h30 : accueil
14h00 : Introduction du colloque – Laurent Di Filippo, Université de Lorraine, et Audrey Tuaillon Demésy, Université de Franche-Comté


Session 1 : Mythes, pouvoirs et questions socio-politiques
Modérateur Sébastien Haissat
14h15 : « Développement de la mémoire patriotique et du mythe du petit-patriote en Russie et en Biélorussie à travers les jeux Opération Bagration et World of Tanks » – Vitaly Buduchev, Université de Lorraine
15h00 : « Réinterpréter les mythes antiques grâce à la voix des oubliées » – Cassandre Martigny, Sorbonne Université
15h45 : pause
Modérateur Laurent Sébastien Fournier
16h00 : « Renversement de la morale patriarcale par la réécriture mythologique contemporaine » – Emmanuelle Lescouet, Université de Montréal
16h45 : « Récit de vie en Haïti et mythologie » – Ethson Otilien, Université Laval
17h30 : fin de journée

Vendredi 13 mai

Session 2
Modérateur Alban Gautier
9h30 : « Les Moires de Velen et le syncrétisme mythologique en fantasy » – Marie Kergoat, Université de Rennes
10h15 : « #ChatNoir : persistance et métamorphose des mythes, superstitions et croyances à l’heure du web participatif » – Magali Bigey et Justine Simon, Université de Franche-Comté
11h : Pause


Session 3 : Fondation des mythes contemporains
Modératrice Audrey Tuaillon Demésy
11h15 : « Mythes fondateurs et mythes des fondateurs d’un monde numérique et de son éthos. Approche herméneutique des représentations cinématographiques de Mark Zuckerberg et Steve Jobs sur des scénarios d’Aaron Sorkin » – Camille Roelens, Université de Lausanne
12h00 : « Les AOP et leurs mythes fondateurs, comment les produits sous signe de qualité s’ancrent et utilisent l’imaginaire. Le cas des AOP fromagères du Massif Jurassien. » – Raphaël Salvi, Université de Franche-Comté
12h45 : pause déjeuner


Session 4 : Les mythes vécus
Modérateur Laurent Di Filippo
14h00 : « Fragments de mythologies », session de contes – Matthieu Epp
14h30 : « Le sens du mythe dans les nouveaux événements festifs urbains » – Laurent Sébastien Fournier, Université Côte d’Azur


Session 5 : Mythes et mise en scène de soi
Modératrice Clémentine Hougue
15h15 : « Figures du double, spécularité et lieux de passage : représentations persistantes du miroir dans le cinéma contemporain » – Clémence Mesnier, Université de Lorraine
16h00 : « Le passage aux enfers, motif d’une expérience immersive de la psychose dans Hellblade, Senua’s Sacrifice » – Aurore Noury, EHESS Paris
16h45 : Conclusion
17h : fin du colloque

Tous les détails sur le site du projet AION.

Colloque: Amazones et femmes sauvages

Florie Maurin, Elise d’Inca et le CELIS organisent, les 7 et 8 avril 2022 à la Maison des Sciences de l’Homme de Clermont-Ferrand, le colloque “Amazones et femmes sauvages: quelles évolutions de la littérature médiévale à l’imaginaire contemporain?“.

Jeudi 7 avril 2022
Après-midi

13h30 : accueil des participants et participantes

13h45 : ouverture du colloque par Bénédicte Mathios, directrice du CELIS

Présidente de séance : Florie Maurin

14h00 : Seyedeh Fatemeh Hosseini Mighan (Université Clermont Auvergne)
« Les femmes guerrières dans le Shâhnâmeh de Ferdowsi »

14h30 : Viktoriia Kokonova (Aix-Marseille Université)
« L’Indienne dans les récits viatiques français du XVIIe : une nouvelle “ femme sauvage ” ? »

15h00 : Temps d’échange et pause

15h30 : Elise d’Inca (Université Clermont Auvergne)
« Camille, Penthésilée et autres amazones dans les romans antiques du XIIe siècle »

16h00 : Maline Kotetzki (Université de Kiel)
« Une mère démoniaque – une matriarche démonisée ? Lespîa dans le Wigamur »

16h30 : Temps d’échange

*

Vendredi 8 avril 2022
Matin

Présidente de séance : Elise d’Inca

9h30 : Pauline Durin (Université Clermont Auvergne)
« La représentation animale des femmes rebelles dans le théâtre anglais de la première modernité »

10h00 : Rose Borel (Université Bordeaux-Montaigne)
« Les visages de l’altérité féminine dans True at First Light d’Ernest Hemingway »

10h30 : Temps d’échange et pause

11h00 : Patrick Teichmann (Université de Mayence)
« “ L’amazone de la Chouannerie ” : l’androgynie et la décadence dans Le Chevalier des Touches de Jules Barbey d’Aurevilly »

11h30 : Jelena Zečević (Université Autonome de Barcelone)
« Les Guérillères vs Titane : de la collectivité à l’individualité » 

12h00 : Temps d’échange et pause déjeuner

Après-midi

Présidente de séance : Florie Maurin

14h00 : Sarah Ghelam (Université Paris Nanterre)
« La fille sauvage est-elle une figure subversive de l’album jeunesse ? »

14h30 : Angélique Salaun (Université Rouen Normandie)
« La sauvageonne en fantasy : figure essentialiste ou modèle écoféministe ? »

15h00 : Clémence Huguet (Université Paris Sorbonne)
« Les femmes sauvages dans l’univers du Sorceleur : détour par la forêt de Brokilone »

15h30 : Temps d’échange et conclusion du colloque

 

Adresse: Maison des Sciences de l’Homme, 4 rue Ledru, 63000 Clermont-Ferrand.

Affiche du colloque.

Toutes les informations sur le site du CELIS.

 

Journée d’études: La faune et la flore

Dans le cadre du projet interdisciplinaire de recherche mené par Karin Ueltschi-Courchinoux, la journée d’études “La faune et la flore dans la Grande et la Petite Mythologie” aura lieu le jeudi 17 mars 2022. Face aux conditions sanitaires actuelles, l’événement se déroulera à la fois à l’Université de Reims Champagne-Ardenne (BU Robert de Sorbon, Reims) et via Zoom.

Programme du 17 mars 2022

9h: Accueil

9h30: Des sirènes et des ondines – Laurence Helix, Université de Reims/CRIMEL

10h: Des licornes – Myriam White-Le-Goff, Université d’Artois

10h30: Discussion et pause

11h: Les sorts sans les plantes: magie rituelle dans le monde arthurien? – Anne Berthelot, Université du Connecticut

11h30: Mythologies de l’ours et carnaval – Dominique Pauvert, Université de Bordeaux

12h: Discussion et déjeuner

14h: Entre force et fragilité: le lion comme miroir des héros épiques dans l’Iliade et les Posthomériques – Aurore Noirault, Université de Lausanne

14h30: Ephémérité et dégénérescence: l’étude du Narcisse – Cécile Mauré, Université de Reims/CIRLEP

15h: Discussion et pause

15h15: Des loups-garous – Quentin Vincenot, Université de Rennes

15h45: Le bestiaire dans l’oeuvre médiévaliste de T.H. White – Justine Breton, Université de Reims/CEREP

16h15: Bilan et perspectives ou du rempotage de mandragores – Karin Ueltschi, Université de Reims/CRIMEL

16h45: Discussion

17h: Fin de journée

 

Inscription obligatoire: karin.ueltschi-courchinoux [at] univ-reims.fr 

Colloque: Créer et incarner des créatures fantastiques

Le colloque “Créer et incarner des créatures fantastiques” est organisé conjointement par l’ANR Aiôn et le laboratoire Textes et Cultures (UR 4028) de l’Université d’Artois, en partenariat avec le festival Atrebatia – Escales imaginaires.

En raison de la situation sanitaire, le colloque se déroulera en deux parties. Une première partie en visioconférence le vendredi 18 février 2022 et une deuxième partie en présentiel à Arras le samedi 18 février 2023.

PREMIÈRE PARTIE
Vendredi 18 février 2022: A DISTANCE SUR ZOOM
14h30 : Introduction du colloque – Anne Besson et Audrey Tuaillon Demésy
Universités d’Artois et de Franche-Comté


SESSION I: INCARNATIONS ARTISTIQUES ET CRÉATION D’UNIVERS. Présidence : Justine BRETON
14h45 : Les créatures de Fantasy au théâtre – Charles Louarn, Université d’Avignon
15h15 : Ghosts Seeking Hosts : incarner l’androïde dans le jeu vidéo Detroit: Become Human – Kevser Güngör, Université d’Artois
15h45 : Discussions
16h15 : Pause
16h30 : Une étude de quelques « campaign workshops » à ambiance Gaslamp fantasy : les débats en ligne sur la définition d’un sous-genre néo-victorien contesté – Jessy Néau, Université de Mayotte
17h : Entre politique et imaginaire : des métamorphoses fantastiques dans l’art contemporain – Quentin Petit Dit Duhal, Université d’Aix-Marseille
17h30 : Discussions
18h : Fin de journée

 

Colloque: La Fabrique de Noël

Manon Amandio, Hélène Dubail et Sébastien Wit organisent les 7-8 décembre 2021, à l’Université Paris Nanterre, le colloque “La Fabrique de Noël“. Si l’événement n’est pas purement dédié au médiévalisme, il inclura toutefois une intervention de Karin Ueltschi-Courchinoux sur les mythologies des enfances et de Noël, et un entretien entre Baillie Tolkien et Vincent Ferré au sujet des Lettres du Père Noël de J.R.R. Tolkien.

À chaque mois de décembre, quand bûches, dindes, sapins et guirlandes clignotantes envahissent nos existences, ce n’est pas seulement l’hyperconsumérisme qui triomphe, mais une fiction littéraire. S’il est possible de faire remonter la tradition des cadeaux de Noël aux paganismes de l’Antiquité, c’est en effet dans la littérature du début du XIXe siècle que se forment les scènes topiques dont se pare aujourd’hui toute histoire de Noël, du film au roman policier, en passant par les fameux épisodes spéciaux des séries télévisées.

Dans la mesure où la littérature, et plus généralement les objets culturels, ont participé à la diffusion d’un imaginaire de Noël en partie laïcisé, il s’agira lors de ce colloque de déconstruire cette fiction littéraire afin de révéler les mécanismes par lesquels elle flatte notre amour de la fable.

Le colloque se tiendra dans le bâtiment Weber, salle de séminaire n°2.

 

Programme

Mardi 7 décembre

8h30 – Accueil des participants

8h45h-9h00 : Introduction

9h00-10h15 – Conférence d’ouverture: Karin Ueltschi (Université de Reims Champagne-Ardenne), « Quand tu descendras du ciel :  mythologies des enfances et de Noël »

10h15-10h30 – Pause

10h30-12h30 – Session 1 : Rites de Noël, entre fictions et pratiques

Valérie Cavallo (Université Paris 8), « Le syndrome de la petite fille aux allumettes »

Nadezhda Washington (Aix-Marseille Université), « Noël, rite de passage dans L’Oiseau bleu de Maeterlinck »

Amandine Lebarbier (Université Paris Nanterre), « Chants et musiques de Noël dans la littérature du XIXe siècle »

Pause

14h30-16h – Session 2 : Noël au service de la propagande

Valeria Di Meglio (Université Paris Nanterre), « Visages de Noël et du Père Noël dans le Portugal et l’Italie des années 60-70 : entre chanson engagée et chanson populaire »

Ana Basta (Université Lumière Lyon 2), « Le Père Noël et le compromis yougoslave »

16h-16h30 – Pause

16h30-17h30 – Le Père Noël, figure de réenchantement du monde ?

Entretien de Baillie Tolkien avec Vincent Ferré (Université Paris Est Créteil), à propos des Lettres du Père Noël de J.R.R. Tolkien (sous réserve)

Mercredi 8 décembre

9h15 – Accueil

9h30-11h30 – Session 3 : Noël, l’usine à rêves : mondialisation et appropriations

Anaïs Goudmand (Sorbonne-Université), « Noël en séries : étude de la diffusion et de la réception d’épisodes “spéciaux” »

Annelie Jarl Ireman (Université de Caen Normandie), « Le jultomte suédois et son évolution dans la littérature »

Virginie Tellier (CY Cergy Paris Université),« Casse-noisette : une fiction mondialisée ? »

11h30-11h45 – Pause

11h45-12h30 – Discussion générale conclusive

12h30 – Déjeuner

 

Organisation et contact : helene.dubail [at] gmail.com

Colloque: Médiévalismes ibéro-américains

La première conférence d’Amérique latine sur les médiévalismes ibéro-américains, organisée par Nadia Altschul et Clinio Amaral, se déroulera en ligne du 17 au 19 novembre 2021. Les interventions seront principalement en espagnol et en portugais, avec une dernière conférence plénière en anglais.

Les communications seront accessibles sur la page YouTube du Linhas. Retrouvez le programme ci-dessous, et les détails complets sur le site du Linhas.

Attention: les horaires sont ceux du Brésil, pensez à ajuter votre cadran solaire.

 

Programação / Programme

OBS: todas as atividades abaixo estão no horário de Brasília

DIA 1: Quarta-Feira 17/11

Abertura, 9:30-11:00 

Nadia Altschul, “Neomedievalismo: uma história disciplinar”

Mesa 1.1: Patrimônio Neogótico, 11:30-13:00

Martín M. Checa-Artasu, “La arquitectura neogótica en américa Latina: cartografías y presencias en el siglo XXI”

Lorena da Silva Vargas, “Medievalismo no cerrado brasileiro: a Igreja do Rosário da cidade de Goiás”

Maria Laura Montemurro, “Expresiones del estilo neomedieval en la arquitectura civil de Buenos Aires”

Mesa 1.2: Literatura e Neomedievalismo I, 15:00-16:30

Susana Artal, “Manuel Mujica Lainez y Melusina: los secretos del corazón”

Geraldo Magella de Menezes Neto, “O cavaleiro medieval na literatura de cordel: entre vestígios e apropriações”

Carina Zubillaga, “El martirio de Santa Catalina en el romancero tradicional argentino”

Maria Eugênia Bertarelli, “Pensando o neomedievalismo nordestino: Dante Alighieri e Câmara Cascudo”

DIA 2: Quinta-Feira 18/11

Mesa 2.1: Religião e Neomedievalismo, 9:30-11:00

Clínio Amaral, “A relação entre neomedievalismo e a religião: aspectos teóricos”

João Lisbôa, “Neomedievalismo e religiosidade no Brasil contemporâneo”

Thamires D’Alcântara, “A teologia pentecostal brasileira e a Idade Média”

Rosuel Lima-Pereira, “A presença da Matéria de Bretanha em uma crença afro-brasileira: o Tambor de Mina do Maranhão”

Mesa 2.2: Patrimônio Neoárabe e Teoría, 11:30-13:00

José Manuel Rodríguez Domingo, “Alhambras amazónicas: arquitectura y decoración neoárabe en Brasil”

Fernando Martínez Nespral, “La construcción de ‘lo andaluz’ en la arquitectura argentina de la primera mitad del siglo XX” 

Bruno Uchoa, “The Darker Side of the Renaissance, do argentino Walter Mignolo”

Mesa 2.3: Filosofía e História, 15:00-17:00

Flávia Varella, “Em busca do passado gótico perdido: a reconquista de Pernambuco na História do Brasil (1810-1819) de Robert Southey”

Santiago Argüello, “Liberalismo virulento y liberalismo cooperativo: dos formas distintas de proyectar la libertad medieval en la Modernidad”

Jean Christian Egoávil, “Entre la tradición y la novedad: las condiciones para el neomedievalismo en el Perú. Una perspectiva filosófica”

Dia 3: Sexta-Feira 19/11

Mesa 3.1: Literatura e Neomedievalismo II, 9:30-11:00

Lidia Amor, “Una utopía decimonónica: la edad media en la conformación de la nación Argentina”

Juan Manuel Lacalle, “Maimónides entre los siglos XII y XXI: la técnica del entrelacement en Los perplejos (2009) de Cynthia Rimsky” 

Carolina Gual, “A telenovela brasileira e as relações de gênero: um exemplo de neomedievalismo brasileiro”

Mesa 3.2: Performance, 11:30-13:00

Milena Cáceres Valderrama, “El Emperador Carlomagno en los Andes del Perú” 

João Batista da Silva Porto Júnior, “Recriação histórica e história viva no Brasil: entre arte performática e investigação historiográfica”

Rebecca de Souza, “Neomedievalismos populares en Argentina: de cómics a recreaciones en vivo”

Encerramento: 15:00-16:30

Jane Toswell, “Of Whales and Medievalism” 

Colloque: S’évader au Moyen Âge

Les 7-8 octobre 2021 se tiendra à Autun le colloque pluridisciplinaire “S’évader au Moyen Âge: entre appropriations contemporaines et imaginaires de l’histoire médiévale”, organisé par nos membres Audrey Tuaillon Demésy et Justine Breton.

Ce colloque est organisé dans le cadre de l’ANR Aiôn (Socio-anthropologie de l’imaginaire du temps. Le cas des loisirs alternatifs) en partenariat avec le centre d’Histoire vivante d’Autun (qui accueillera les intervenants) et avec l’association Modernités Médiévales, et sous le patronage de la commission nationale française pour l’UNESCO.

Programme:

Jeudi 7 octobre 2021

9h30: Accueil des participants

10h00 : Mots de bienvenue et introduction du colloque – Renaud Baujot-Julien, Justine Breton et Audrey Tuaillon

Session 1 – Représenter le Moyen Âge

10h30 : Médiations ludiques et réceptions médiévalistes : comment s’évader au XIIIe siècle au musée des bastides de Monflanquin ? – Patrick Fraysse (PU, Université de Toulouse) et Muriel Molinier (post-doctorante, Université de Toulouse)

11h : Échappatoires linguistique et mystique à travers l’appropriation celtique : signe et sénéfiance des langues et motifs celtiques dans The Witcher – Manon Metzger (Doctorante, Université d’Ulster)

11h30 : Questions/discussions

12h : Pause déjeuner

Session 2 – Investir l’imaginaire médiéval à travers la littérature

13h30 : Du désir de décorum castral au fantasme de domination féodale : l’échappatoire médiévale dans la chantefable Va dire au lac de patienter de Jean-Louis Bory – Léo-Paul Blaise (Doctorant, ENS de Lyon)

14h : Baudolino ou l’échappée médiévaliste d’Umberto Eco – Jonathan Fruoco (Docteur, chercheur indépendant)

14h30 : Questions/discussions

14h45 : Pause

Session 3 – Une évasion dans le domaine du sensible : expériences corporelles et sensorielles du Moyen Âge

15h : Un médiévalisme des usages : topologie arthurienne et pratique psychocorporelles en forêt de Brocéliande – Mélie Fraysse (MCF, Université de Toulouse) et Odile Parsis-Barubé (MCF-HDR, Université de Lille)

15h30 : La récréation vidéoludique au service du médiévalisme : le cas de The Witcher 3 Wild Hunt – Clémence Huguet (Masterante, Université Paris-Sorbonne)

16h : Le Moyen Âge rêvé de Nikolaj Evreinov : un outil pour penser l’attrait contemporain pour les fictions d’inspiration médiévale – Louise Putov (Doctorante, Université Paris 3 Sorbonne-Nouvelle)

16h30 : Questions et discussions

17h00 : Pause de fin de journée, temps libre

18h30 : Apéritif ludique et temps de convivialité

Découverte de pratiques sportives associées au Moyen Âge. La reconstitution du combat au Moyen Âge : entre spectacle, sport et art martial – Olivier Dupuis (président de la Fédération française d’Arts martiaux historiques européens). Présentation des Arts martiaux historiques européens avec l’association De Taille et d’Estoc.

Découvertes culinaires : dégustations de mets et boissons

 

Vendredi 8 octobre 2021:

9h15 : Accueil des participants

Session 4 – Un dépaysement médiatique

9h30 : La grande évasion ? Moyen Âge et politique dans les bandes dessinées médiévalisantes de l’année 2020 – Yoan Boudes (Doctorant, Université Paris-Sorbonne) et Nicolas Garnier (Docteur, Université Paris-Sorbonne)

10h00 : Le Moyen Âge de Myrath, onirisme et réappropriation culturelle dans la musique metal tunisienne – Tasnime Ayed (Docteure, Université d’Artois et de la Manouba)

10h30 : Frère Cadfael et le plaisir du dépaysement – Francis Mickus (Doctorant, Paris I)

11h00 : Questions/discussions

11h30 : Conclusion du colloque – Justine Breton et Audrey Tuaillon Demésy

12h : Déjeuner et fin du colloque

 

Séminaire: Grandes et petites mythologies

Le séminaire “Grandes et petites mythologies“, organisé par Karin Ueltschi-Courchinoux, se déroulera le premier jeudi du mois de septembre 2021 à avril 2022, de 17h à 19h, à l’Université de Reims Champagne-Ardenne (BU Robert de Sorbon, Campus Croix-Rouge).

Les séances pourront également être suivies par Zoom: le lien sera publié quelques jours avant chaque session sur le site du CRIMEL.

 

Programme

Jeudi 7 OCTOBRE  2021   –  Bertrand Sergent, CNRS : «Les correspondances mythiques entre Bretagne et Caucase, au sujet de géants ».

Jeudi 2 DECEMBRE 2021 – Alain Trouvé, Université de Reims : « Le mythe de Pygmalion, d’hier à aujourd’hui ».

Jeudi 3 FEVRIER 2022 – Valérie Wampfler, Université de Reims : « Autour des Saturnales ».

Jeudi 3 MARS 2022 – Anna Loba, Univ. Adam Mickiewicz, Pologne : « Peau d’Âne ».

Jeudi 17 MARS 2022 – Journée d’Etude : la Faune et la Flore (programme à venir)

Jeudi 7 AVRIL 2022 –Miren Lacassagne, Université de Bordeaux : « La roue de Fortune et le rouet ».

 

Tous les détails sont accessibles sur le site du CRIMEL.

Journée d’études: Les fées après le Moyen Âge

Joanna Pavlevski-Malingre, Christine Ferlampin-Acher et Fabienne Pomel organisent le 29 octobre 2021 une première journée d’études “Morgane, Mélusine, Viviane: les fées après le Moyen Âge. Réception, hybridations et réappropriations de trois figures féériques médiévales“, qui se déroulera à l’Université de Rennes 2.

Programme
10h-10h15: Accueil (Salle de recherche de l’UFR ALC)
10h15-11h: Laurence Harf-Lancner – Encore Morgane et Mélusine : deux figures euphémisées de la mort ?
11h-11h45: Sébastien Douchet – Mélusine, des armoriaux à Marivaux : la mue médiévaliste de la femme-serpent à l’époque moderne
11h45-12h30: Fanny Maillet – La réception érudite des fées au XVIIIe siècle
pause repas
13h30-14h15: Elise D’Inca – Les fées dans la poésie du XIXe siècle : La Dame du lac de Walter Scott (1826), Mélusine, de Jean Lorrain (1850) et El Desdichado de Nerval (1854)
14h15-15h: Florie Maurin – Vivyan et Ewilan en Avalon : l’hybridité des fées-princesses chez Pierre Bottero, du texte à l’image
Pause
15h15-16h: Bernard Ribémont – Mélusine, Morgane et Viviane dans les adaptations de Claudine Glot
16h-16h45: Marta Milazzo – Mélusine et les autres dans le vingtième siècle italien
16h45-17h15: discussion finale

 

Une seconde journée d’étude sur le sujet aura lieu à l’automne 2022.

Colloque: Il medievalismo fra noi

La 7e édition du colloque “Il medievalismo fra noi” se déroulera à Urbino, sur le thème du Moyen Âge vert, “Medievo Verde“, du 9 au 11 septembre 2021.

Perché il medioevo incanta? Quali sono i rapporti tra quel millennio lontano e le sue attuali reinterpretazioni? A questi e ai non pochi altri interrogativi risponderanno gli interventi dei molti studiosi italiani e internazionali ospiti del convegno internazionale Medioevo verde, che si terrà tra Urbino e Gradara dal 9 all’11 settembre 2021.

Programme

9 septembre 2021: 15h30. Palazzo Ducale, Sala del Giardino d’inverno.

Indirizzi di saluto

Luigi Gallo, Direttore della Galleria nazionale e del Polo museale delle Marche.

Giorgio Calcagnini, Rettore dell’Università di Urbino.

Maria Elisa Micheli, Direttore del Dipartimento di Studi Umanistici dell’Università di Urbino.

Presiede Francesca Roversi Monaco (Università di Bologna).

Tommaso di Carpegna Falconieri (Università di Urbino), Introduzione all’incontro.

Franco Cardini (Istituto Storico Italiano per il Medio Evo), Infinite sfumature del Verde medievale: dalla Selva oscura alla Divina foresta spessa e viva.

Hélène Cordier (Université de Lausanne), Tra patrimonio ed ecologia: il medioevo verde dei bambini.

Salvatore Ritrovato (Università di Urbino), Da Madre Natura a “Monna Monnezza”. La scelta creaturale del Cantico di San Francesco.

10 septembre 2021: 10h. Palazzo Ducale, Sala del Giardino d’inverno.

Presiede Umberto Longo (Sapienza Università di Roma).

Massimo Montanari (Università di Bologna), Medioevo da mangiare. Questioni di marketing.

Daniele Sacco (Università di Urbino), La persistenza della memoria: un mugnaio intraprendente, una valle bruna, una città “profondata”.

Tommaso Duranti (Università di Bologna), La peste fra noi. Il medioevo della malattia tra arretratezza e ritorno alla natura.

10 septembre 2021: 15h30. Palazzo Albani, Aula c1.

Presiede Geraldine Leardi (Galleria Borghese).

Andrea Maraschi (Università di Bologna), Mito e medievalismi del Ragnarøkr in tempi di cambiamenti climatici.

Roberta Capelli (Università di Trento), «When grass starts green»: dall’hortus conclusus dei trovatori ai campi verdi della visione poundiana.

Antonio Musarra (Sapienza Università di Roma), «Per seguir virtute e canoscenza». Le Colonne d’Ercole: anatomia d’un mito.

11 septembre 2021: 10h. Palazzo Albani, Aula c1.

Presiede Roberta Capelli (Università di Trento).

Marina Montesano (Università di Messina), Culti di fertilità e revival. Alcuni esempi.

Antonio Rocca (Accademia di Belle Arti Lorenzo da Viterbo), Il Sacro bosco di Bomarzo tra la Selva oscura e la Foresta delle corrispondenze.

Francesca Roversi Monaco (Università di Bologna), Umberto Longo (Sapienza Università di Roma), Conclusioni.

11 septembre 2021: 17h. Gradara, Teatro comunale.

Presiede Tommaso di Carpegna Falconieri (Università di Urbino).

Indirizzi di saluto

Filippo Gasperi, sindaco di Gradara.

Riccardo Facchini e Davide Iacono (Medievalismo. Centro Studi Ricerche presso l’Istituto Storico Italiano per il Medio Evo) presentano Medioevo al cinema, numero monografico di «bianco e nero rivista quadrimestrale del Centro Sperimentale di Cinematografia», 600 (2021).

Caterina Fioravanti (Festival del Medioevo) presenta in anteprima nazionale la VII edizione del Festival del Medioevo di Gubbio, Il tempo di Dante.

Tous les détails sur le site de l’Université d’Urbino.

Journées d’étude: Fiction et nouveaux discours historiques

Les journées d’étude “Fiction et nouveaux discours historiques“, organisées par Laurence Cros (Université de Paris, LARCA) et Marie-Jeanne Rossignol (Université de Paris, LARCA), se dérouleront les 28 et 29 juin 2021 à l’Université de Paris (bâtiment Sophie Germain, 1 place Aurélie Nemours, 75013 Paris, salle 1021). L’événement sera en présentiel, mais il est possible d’y assister en visio, sur inscription via ce lien.

Lundi 28 juin 2021: L’Histoire dans d’autres types de fiction

9h30 Accueil et ouverture

Atelier 1 : Fiction policière

Animé par Emmanuelle Delanoë-Brun, Université de Paris

  • 9h45 Isabelle Boof Vermesse, Université de Lille : Los Angeles, années 50 : endiguement v. camouflage,
    une lecture croisée de James Ellroy et de Walter Mosley.
  • 10h Maria Pia de Paulis Dalembert, Université Sorbonne Nouvelle : Le « giallo-noir » italien (1990-2020) :
    renouveau littéraire et lecture critique de l’Histoire du XXe siècle
  • 10h15 Dominique Manotti, historienne, auteure de policiers historiques. Choisir d’écrire des romans noirs
    pour faire l’histoire de ma génération. Défense et illustration.
  • 10h30 Débat et pause

Atelier 2 : BD historique

Animé par Marjolaine Boutet, Université de Picardie

  • 11h30 Soazig Villerbu, Université de Limoges : Le Blueberry de Charlier et Giraud (1963-1986) : un western
    exemplaire ?
  • 11h45 Ladan Niayesh, Université de Paris. Les « Mangas Shakespeare » : King Lear, de Geoffrey de
    Monmouth au Dernier des Mohicans.
  • 12h Théo Touret-Dengreville, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Les super-héros et l’histoire :
    Captain America, une uchronie identitaire (1939-2018)
  • 12h15 Jul, agrégé d’histoire, auteur de Silex and the City, Dargaud ; 50 nuances de Grecs, Dargaud ; Lucky
    Luke, Lucky Comics Editions. Entretien avec un dessinateur-historien
  • 12h30 Débat
  • 13h-14h30 pause déjeuner

Atelier 3 : Le vampire et l’histoire

Animé par Laurence Cros, Université de Paris

  • 14h30 Marjolaine Boutet, Université de Picardie. Le vampire et l’imaginaire du XVIIIe siècle.
  • 14h45 Marie-Jeanne Rossignol, Université de Paris. Abraham Lincoln, chasseur de vampires, à la recherche
    d’un avenir meilleur : histoire fiction, et vérité
  • 15h Table ronde : Changer de paradigme historique par le choc du fantastique (Marjolaine Boutet,
    Université de Picardie ; Emmanuelle Delanoë-Brun, Université de Paris ; Allan Potosky, Université de Paris ;
    Marie-Jeanne Rossignol, Université de Paris).
  • 15h45 Débat et pause
  • Table ronde : Regard rétrospectif sur le phénomène Game of Thrones
    Animé par Marjolaine Boutet, Université de Picardie
  • 16h45 Maureen Attali, Université de Rennes 2 ; Florian Besson, Université Paris-Sorbonne ; Justine Breton,
    Université de Reims Champagne-Ardenne
  • 17h45 Débat

 

Mardi 29 juin 2021: Fiction historique et politique

Atelier 5 : Histoire et mémoire africaine américaine

Animé par Laurence Cros, Université de Paris

  • 9h30 Michel Imbert, Université de Paris. La représentation des esclaves insurgés (Amistad de Steven
    Spielberg, The Heroic Slave de Frederick Douglass et « Benito Cereno » d’Herman Melville)
  • 9h45 Table ronde : La fiction historique sur l’histoire africaine-américaine et le combat politique (Marie-
    Jeanne Rossignol, Université de Paris ; Michel Imbert, Université de Paris ; Claire Parfait, Université Paris
    13)
  • 10h45 Débat et pause

Atelier 6 : Féminisme et romance historique

Animé par Justine Breton, Université de Reims Champagne-Ardenne

  • 11h30 Alison Offe-Gorlier, Université Catholique de Lille – Liverpool Hope University. Anne Boleyn:
    Actrice de son histoire.
  • 11h45 Laurence Cros, Université de Paris. Angélique, héroïne populaire, héroïne féministe ?
  • 12h00 Débat
  • 12h30-14h pause déjeuner

Atelier 7 : Guerres et dictatures dans l’aire hispanophone

Animé par Marie-Jeanne Rossignol, Université de Paris

  • 14h00 Véronique Eleftériou-Perrin, Université de Paris. L’impossible transgression : Hollywood face à la
    Guerre civile espagnole (1936-1939).
  • 14h15 José García-Romeu, Université de Toulon. Violence politique, Histoire et fiction en Argentine (1976-
    2020)
  • 14h30 Sergio Letelier, auteur de Una Historia sin importancia (2019). Autobiographie, fiction et mémoire
    des dictatures au Chili et en Argentine.
  • 14h45 Débat et pause
    Atelier 8 L’hégémonie économique et culturelle anglo-américaine
    Animé par Laurence Cros
  • 15h45 Denise Sutton, City Tech-CUNY. Harlequin Mills & Boon’s International Expansion: Innovative
    Marketing to Romance Readers.
  • 16h Ludovic Tournès, Université de Genève. La diplomatie culturelle états-unienne : une perspective de
    long terme
  • 16h15 Débat

Toutes les informations sont sur le site du laboratoire LARCA.

Journée d’étude: La Faune et la flore dans la mythologie

La journée d’étude “La Faune et la Flore dans la Grande et la Petite Mythologie“, organisée par Karin Ueltschi-Courchinoux, se déroulera le 17 mars 2022 à l’Université de Reims Champagne-Ardenne (Campus Croix-Rouge, amphi Recherche).

PROGRAMME
9h: Accueil
9h30: Laurence Helix (Université de Reims/ CRIMEL), « Des sirènes et des ondines »
10h: Myriam White-Le Goff (Université de l’Artois), « Des licornes »
Discussion & Pause
11h: Anne Berthelot (Université du Connecticut), « Les sorts sans les plantes : magie rituelle dans le monde arthurien ? »
11h30: Dominique Pauvert (Université de Bordeaux), « Mythologies de l’ours et carnaval»
Discussion et Déjeuner
14h: Aurore Noirault (Université de Lausanne), « Entre force et fragilité : le lion comme miroir des héros épiques dans l’Iliade et les Posthomériques »
14h30: Cécile Mauré (Université de Reims/ CIRLEP) : « Ephémérité et dégénérescence : l’étude du Narcisse »
Discussion & Pause
15h15: Quentin Vincenot (Université de Rennes), « Des loups-garous ».
15h45: Justine Breton (Université de Reims/CEREP) : « Le bestiaire dans l’oeuvre médiévaliste de T.H. White »
16h15: Karin Ueltschi (Université de Reims/CRIMEL), bilan et perspectives ou du rempotage de mandragores
Discussion

Plus de détails sur le site du laboratoire CRIMEL.

Appel: Les fées après le Moyen Âge

La journée d’étude “Morgane, Mélusine, Viviane: les fées après le Moyen Âge. Réception, hybridations et réappropriation de trois figures féériques médiévales” se tiendra le 29 octobre 2021 à l’Université de Rennes 2.

Les propositions de communication sont attendues pour le 15 juin 2021.

Morgane, Mélusine et Viviane sont les trois fées les plus emblématiques du Moyen Âge. Elles s’inscrivent pourtant dans des traditions textuelles différentes, Mélusine n’étant pas une fée arthurienne, ce qu’elle est parfois devenue dès le XVIe siècle. Elle accompagne ainsi par exemple Gargantua en Avalon avec « Gain la phée » dans les Chroniques gargantuines. Dans les textes médiévaux, Mélusine et Morgane ne sont associées qu’allusivement, au détour d’une périphrase : Jean d’Arras précise que la fée Présine, mère de Mélusine, se réfugie en Avalon, chez sa soeur, la Dame de l’Ille Perdue, que l’on peut identifier à Morgane. Pourtant, ce duo sonne juste à l’oreille du médiéviste : c’est que la recherche en littérature médiévale, et bien sûr au premier chef le livre de Laurence Harf-Lancner, Les fées au Moyen Âge : Morgane et Mélusine, La naissance des fées, a largement contribué à construire ce couple emblématique de fées, qui sont souvent considérées comme des doubles inversés. Mélusine intègre – provisoirement – le monde des hommes, y dispensant ses bienfaits et y engendrant un glorieux lignage historique, celui des Lusignan. Morgane, dont l’identité est instable au Moyen Âge, n’est mère que dans certains récits, d’Yvain et/ou de Mordred, fils adultérin qu’elle conçoit avec son frère Arthur, et elle enlève et enferme ses amants dans l’Autre monde. Pour Laurence Harf-Lancner, les noms des deux fées recouvrent en fait deux structures narratives qui s’opposent. Une troisième figure, Viviane, vient complexifier le réseau des représentations féériques féminines au Moyen Âge et dans les siècles suivants. Viviane et Morgane, dans la mémoire collective, sont opposées, l’une étant présentée comme l’adjuvante, et l’autre comme l’opposante d’Arthur.

Pourtant, comme Morgane, elle est insaisissable, se dédouble, a plusieurs noms, et ses représentations varient selon les textes. Au contraire, Mélusine est fermement associée, au Moyen Âge, à un récit rapporté, avec peu de variations, dans deux romans, de Jean d’Arras (1393) et de Coudrette (c. 1401). En France, c’est le texte de Jean d’Arras qui s’impose dans les éditions et qui peut donc être considéré comme l’hypotexte matriciel des oeuvres littéraires et picturales des siècles suivants. Mais l’autorité de ce texte premier s’est diluée, d’une part parce que ce texte, après avoir été publié de façon continue dans des éditions assez fidèles à leur hypotexte mais de plus en plus populaires jusqu’à la fin du XVIIe siècle, a été expurgé dans la Bibliothèque Universelle des Romans puis confiné dans des éditions essentiellement destinées à des spécialistes ; d’autre part parce que la figure mythique s’inscrit dans une culture de plus en plus médiatique et de moins en moins littéraire. Morgane et Viviane s’inscrivent également dans cette culture médiatique, qui remet en cause l’autorité des textes littéraires.

Cette dilution des hypotextes médiévaux se manifeste cependant autrement pour ces deux fées arthuriennes, notamment par l’émergence et la répétition d’un récit qui tend à l’unicité, occultant la polyphonie qui caractérise la tradition arthurienne. Il faudra s’interroger – que les relations entre les oeuvres ou entre les personnages étudiés tiennent de l’hypertextualité ou de la transfictionnalité – sur les évolutions des représentations de ces fées et des récits qui leur sont associés dans différents genres littéraires – poésie, théâtre, bande dessinée… – dans différents media – cinéma, opéra, peinture, sculpture… – mais aussi dans des écrits critiques, d’historiens ou de mythologues notamment. Sur le plan littéraire, que deviennent les oppositions structurelles relevées par Laurence Harf-Lancner entre Morgane et Mélusine après le Moyen Âge? Sont-elles fermement associées à ces figures mythiques ? Comment les relations entre les trois fées évoluent-elles après le Moyen Âge ? Sont-elles rapprochées ou, au contraire, opposées, et dans quels contextes littéraires et culturels ? On pourra aussi réfléchir à leur représentation au sein de la recherche en littérature médiévale, de façon à rappeler, à travers elles, quelques grandes inflexions de la médiévistique et pour étudier la manière dont la critique nourrit les représentations figurales de ces trois fées. Parce qu’elles sont toutes les trois liées à un homme – Merlin ou Raymondin – elles permettent en outre d’interroger les relations entre les genres.

Dans une perspective comparatiste, les représentations de Morgane, Mélusine et Viviane pourront être étudiées, du XVIe au XXIe siècle :
– dans une oeuvre picturale, littéraire ou critique particulière, qui s’attache aux moins à deux de ces fées
– dans l’ensemble de l’oeuvre d’un artiste donné
– chez un même éditeur ou dans une même collection éditoriale, que l’on parle de la
Bibliothèque bleue, de la Bibliothèque Universelle des Romans ou de Flammarion
– ou encore au sein d’un même mouvement, entendu au sens large, et pouvant donc
recouvrir à la fois une tendance critique, le celticisme par exemple, un courant littéraire, comme le romantisme, ou un ensemble d’idées politiques et sociales, comme le féminisme.

On pourra aussi proposer des études sur la façon dont ces trois fées permettent d’interroger les relations entre les genres et entre les espèces, ou une réflexion sur des fées qui tiennent de plusieurs modèles (Morgane, Mélusine, Viviane), qui combinent leurs traits et témoignent ainsi d’un phénomène de coalescence de plusieurs figures mythiques. Des approches qui montreraient l’arthurianisation éventuelle de Mélusine, qui se tiendrait alors aux côtés de Morgane et Viviane dans le panthéon des fées arthuriennes, seraient également bienvenues.

Cette journée d’études sera ainsi l’occasion d’étudier la réception à la fois créative et critique de trois figures féminines et merveilleuses médiévales, de mieux saisir l’évolution des questionnements qu’elles cristallisent du point de vue du genre, de constater la permanence ou le renouvellement des scénarios associées à ces figures mythiques littéraires dans le jeu des transferts génériques, de la transfictionnalité et de la transmédialité.

 

Les propositions de communication (avec une brève notice bio-bibliographique), n’excédant pas une page, sont à envoyer avant le 15 juin 2021 aux organisatrices :

christine.ferlampinacher@univ-rennes2.fr ; fabienne.pomel@univ-rennes2.frjpavlevski@gmail.com

 

Comité d’organisation :

Christine Ferlampin-Acher, Professeure en langue et littérature médiévales à l’Université Rennes 2 – CELLAM – CETM

Adeline Latimier-Ionoff, chercheuse associée au CELLAM – CETM

Joanna Pavlevski-Malingre, ATER en langue et littérature médiévales à l’Université Rennes 2 – CELLAM – CETM

Fabienne Pomel, Maîtresse de conférences HDR en langue et littérature médiévales à l’Université Rennes 2

La journée d’études est envisagée en présentiel à l’Université Rennes 2. Une formule hybride ou un passage au distanciel est possible, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire et des contraintes des intervenants. Selon le nombre de propositions, une seconde journée pourrait être organisée postérieurement.

Colloque: La Mondialisation de Dante (Europe)

Le colloque international “La mondialisation de Dante I: Europe” se déroulera les 7 et 8 octobre 2021 au Campus Lettres et Sciences Humaines de l’Université de Lorraine (Nancy).

Ce projet fait suite à plusieurs manifestations qui se sont déroulées, depuis 2018, dans le cadre du projet MODA (La Mondialisation de Dante) porté par Giuseppe Sangirardi (LIS) avec la collaboration d’Antonella Braida (IDEA). Il traite des multiples formes de la réception moderne de l’œuvre de Dante en Europe, selon trois directrices principales correspondant aux trois sections du programme du colloque:

L’Europe d’ailleurs: Il s’agit d’étudier la réception littéraire dans ses différentes expressions (critique, récriture et intertextualité, imitation d’auteur et phénomènes génériques) à partir du XIXe siècle, en portant une attention particulière aux pays et aires culturelles des quatre grands foyers du ‘dantisme’ au XIXe siècle : Italie, Allemagne, Angleterre et France. L’objectif est de tracer une première cartographie de l’expansion de la réception dantesque, de sa logique et de sa dynamique.

Loin de la littérature: Il est ici question d’explorer – mais pour l’Europe entière, et avec une attention privilégiée pour les pays ‘périphériques’, habituellement moins convoqués dans ce type de recensement- les formes extra-littéraires de la réception dantesque moderne et contemporaine (toujours depuis le XIXe siècle), allant des arts figuratifs au cinéma, du théâtre à la musique, de la bande dessinée au street art. Et ce, en incluant les langages plus directement déterminés par les activités économiques, comme la publicité, la production de gadgets, etc., qui seront appréhendés selon une approche sémiologique, sociologique ou plus largement culturelle.

Archives: L’objet de l’analyse est ici constitué par les formes d’archivage concernant la réception de Dante : les traditionnelles (bibliographies, répertoires imprimés, notes de synthèses), mais surtout les plus novatrices et liées aux technologies numériques (sites internet, réseaux sociaux, plateformes). Le but est de partir du recensement de l’existant pour parvenir à des créations originales et fonctionnelles.

Le programme et tous les détails sont disponibles sur le site de l’université.

Colloque: Femmes surnaturelles dans la fantasy

Le colloque international “Femmes surnaturelles dans la fantasy et les genres apparentés” se tiendra en ligne, depuis l’Université du Littoral Côte d’Opale, les 3 et 4 juin 2021. Il s’agit d’une manifestation organisée par Marc Rolland, avec la participation de Justine Breton et d’Anne Besson.

Pensez à vous inscrire pour obtenir le lien de connexion Zoom.

Inscription et informations: marc.rolland[at]univ-littoral.fr 

Programme

Jeudi 3 juin

13:00 – Ouverture du Symposium. Présentation de la thématique par Marc Rolland

13:45 – Patricia Gillies (University of Essex): « Zola’s Cosmopoeia : Nana’s Incarnation of Beauty and Death »

14 :15 – Discussion

14:30 – Véronique Liard (Université de Dijon): « Salomé dans le Livre Rouge de C.G. Jung. L’anima, une femme surnaturelle ? »

15:00 – Discussion

15:15 – David Haziza (Columbia University) : « Eva Frank, messie, déesse, sorcière »

15:45 – Discussion

16:00 – Marc Aramini : « The Maternal Threat of the Goddess : Destructive Conception and Redemptive Death in Gene Wolfe’s Fantasies. »

16:45 – Discussion

17:00 – Isabelle Fontaine (Université de Moncton, Nouveau-Brunswick) : « Daenerys Targaryen et la thématisation du fantomal »

 

Vendredi 4 juin

9:00 – Angélique Salaün (Université de Rouen) : « Guerrières et magiciennes : les évolutions de la fantasy française contemporaine (2017-2020)

9:30 – Discussion

9:45 – Virginie Picot (ULCO) : « Les figures féminines surnaturelles de Viviane et Morgane au XXsiècle. Les œuvres de Jacques Boulenger, Tolkien et Michel Rio »

10:15 – Discussion

11:00 – Joanna Pavlevski-Malingre (Université de Rennes 2) : « Réhabilitation de la fée, réhabilitation de la femme : Mélusine mère de lignages féminins »

11:30 – Discussion

 

13:00 – Justine Breton (Université de Reims) : « Quand surnaturel rime avec sexuel : femmes et magie dans The Witcher »

13:30 – Discussion

13 :45 – Xavier Escudero (ULCO) : Titre à préciser

14:15 – Discussion

14:30 – Jean-Christophe Martin (Lycée Antoine Bourdelle) : « La femme diabolique, fatale ou phallique dans l’œuvre d’Arturo Pérez Reverte »

15:00 – Isabelle Casta (Université d’Artois) : « Réenchantement sanglant ou fard féérique ‘ECCE ECHO’ ou ‘Comment je l’ai rencontrée’ »

15:30 – Discussion

15:45 – Marc Rolland (ULCO): « ‘My Last Duchess’ : portraits maléfiques et femmes fatales dans Hauntings de Vernon Lee »

16:15 – Discussion

17:00 – Clôture et résumé : Justine Breton