Parution : Transmissions cisterciennes

Les cisterciens et la transmission des textes (XIIe-XVIIIe siècles), dir. Thomas Falmagne, Dominique Stutzmann, Anne-Marie Turcan-Verkerk et Pierre Gandil, Brepols, 2018.

dIS-9782503553054-1

Les cisterciens sont moins connus pour avoir recherché et retravaillé les textes que pour leurs efforts de centralisation et d’unification dans l’architecture et les arts, la liturgie et la vie quotidienne, et pour leur utilisation active de l’écrit pragmatique – pour ne citer que ces quelques domaines. Et pourtant, leurs bibliothèques, parfois immenses, font mentir par leur richesse et les textes rarissimes ou inattendus qu’elles nous ont conservés l’idée d’un ordre peu consacré aux études. Où les cisterciens ont-ils trouvé ces textes ? Quels étaient leurs réseaux ? Avaient-ils des critères pour choisir les textes à copier et les modèles ? La recherche des textes était-elle dans ces abbayes réfléchie, concertée ? En somme, les cisterciens ont-ils été des transmetteurs par hasard, ou parce que leur intérêt pour les textes allait bien au-delà de ce que nous croyons habituellement ? Ce livre montre que la seconde réponse est certainement la plus juste.

Anne-Marie Turcan-Verkerk est titulaire de la chaire de Langue et littérature latines du Moyen Âge à l’École pratique des hautes études, et chercheur associé à l’Institut de recherche et d’histoire des textes (CNRS), où elle dirige l’équipe de Codicologie, histoire des bibliothèques et héraldique. Elle est responsable de Biblissima, Observatoire du patrimoine écrit du Moyen Âge et de la Renaissance.

Dominique Stutzmann est chargé de recherche à l’Institut de recherche et d’histoire des textes (CNRS), où il est responsable de l’équipe de Paléographie latine. Il dirige le projet ANR Oriflamms (Ontology Research, Image Feature, Letterform Analysis on Multilingual Medieval Scripts).

Thomas Falmagne est responsable du catalogue des manuscrits médiévaux conservés au Grand-Duché de Luxembourg, rédigé au Handschriftenzentrum de Francfort-sur-le Main. Il est membre du comité international de paléographie latine.

Pierre Gandil est directeur par intérim de la Médiathèque du Grand Troyes.