Journée d’études : Construire, s’approprier, contester. L’usage du passé dans la communication politique de l’Antiquité à nos jours

La 7 journée d’études des doctorants du CRHEC, portant sur le sujet “Construire, s’approprier, contester. L’usage du passé dans la communication politique de l’Antiquité à nos jours“, aura lieu le 10 juin 2024 au Campus Centre de l’Université Paris Est-Créteil (salle des thèses P2 019) ainsi qu’à distance, par Zoom.

Pour suivre la journée d’étude à distance: https://u-pec-fr.zoom.us/j/92026561621

 

Programme

9h: Rdv et petit-déjeuner

9h30: Introduction – Marc-Antone Quignodon (Université Paris Est-Créteil – CRHEC)

  • 10h: L’utilisation de la figure de Charlemagne dans la politique religieuse napoléonienne – Maxime Patissier (Université Lumière-Lyon 2 – LARHRA)
  • 10h30: Créer l’histoire médiévale des femmes anglaises au XIXe siècle : s’identifier, s’éduquer et se récrier – Marine Ollivary (Université Caen-Normandie – ERIBIA)

11h: Discussion

  • 11h30: The Bourbon Empire and the Cities of Pompei, Herculaneaum and Stabiae – Carolina Palumbo (Université de Salerno – DiSPaC) (en anglais et à distance)
  • 12h: Véiovis à Bovillae : culte gentilice des Iulii ou manipulation discursive ? – Axelle Lamour (Université de Bretagne Occidentale – CBBC)

12h30: Discussion

13h-15h: Déjeuner

  • 15h: La construction de la mémoire des Penn Sardin et de leur grève dans des perspectives communales et féministes à Douarnenez entre 1975 et 1995 – Camille Courgeon (UPEC – CRHEC)
  • 15h30: Il Falso Teodosiano: Usages polysémiques et réflexions sur le faux médiéval – Emmanuel Jud (UPEC – CRHEC et Université de Bologne)

16h: Discussion

  • 16h30: De la torture en Algérie au « détail » : deux batailles de communication politique aux effets contrastés pour Jean-Marie Le Pen – Martin Lefranc (Université d’Orléans – POLEN)
  • 17h: L’instrumentalisation de l’engagement historique et politique par le mouvement contestataire allemand Coronarebellen (Querdenken) lors de la crise sanitaire de la Covid-19. La distorsion de l’héritage de la mémoire collective de la Résistance allemande (1942/43): “La Rose blanche”– Selma N. Repp (Université Toulouse Jean Jaurès 2 – CREG) (à distance)

17h30: Discussion

18h: Conclusion

Comité d’organisation

  • Margherita Acciaro, Université Paris Est-Créteil (CRHEC).
  • Emmanuel Jud, Université Paris Est-Créteil (CRHEC) et Université de Bologne.
  • Francesco Olivo, Université Paris Est-Créteil (CRHEC) et Sciences Po Grenoble (Cerdap²).
  • Marc-Antoine Quignodon, Université Paris Est-Créteil (CRHEC).
  • Solène Teron, Université Paris Est-Créteil (CRHEC).

 

 


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Justine Breton (6 juin 2024). Journée d’études : Construire, s’approprier, contester. L’usage du passé dans la communication politique de l’Antiquité à nos jours. Modernités médiévales. Consulté le 13 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/11rzu