Appel à communications : Du pain et des jeux. Concours et tournois dans l’Histoire

Le Festival Fest’Ain d’Histoire se déroulera les 12 et 13 octobre 2024 au Château de Chazey-sur-Ain, et sera accompagné comme chaque année d’un colloque pluridisciplinaire pensé dans une démarche de vulgarisation pour le grand public, sur le sujet “Du pain et des jeux. Concours et tournois dans l’Histoire“.

Date limite d’envoi des propositions : 31 mars 2024.

Panem et circenses « du pain et de jeux » est une formule latine provenant d’un texte
de Juvénal dans lequel l’auteur se moque du peuple qui n’avait, selon lui, d’autre intérêt que le divertissement et le plaisir aux dépens de la vie publique et politique. Cette inclination serait alors ingénieusement employée par les dirigeants pour détourner l’attention de la plèbe et agir à leur guise.
Toutefois, il est à noter que les jeux, dans leur plus large acception, font partie intégrante de notre évolution en tant qu’êtres humains. Ainsi, dès l’enfance, l’aspect ludique est au centre des apprentissages individuels ou de groupe via des imitations, une appréhension du monde, de ses stratégies, des relations sociales, etc. De même, l’histoire de l’humanité semble toujours avoir donné une place essentielle au divertissement et aux affrontements ludiques. Aujourd’hui, le jeu est également un moyen d’aborder et d’étudier l’Histoire. Il revêt une place importante dans la dynamique de notre festival, ce pourquoi nous avons décidé de le mettre en avant au cours de notre édition 2024, année des Jeux Olympiques à la française.

Il sera alors possible d’aborder cette thématique selon plusieurs aspects :

a. Les concours et tournois en tant qu’institutions politiques mis en place de manière officielle pour occuper le peuple, régler des conflits, permettre à des groupes de s’affronter pacifiquement, etc.

b. Les jeux comme dynamique d’escapisme qui donnent la possibilité aux joueurs de s’échapper d’un quotidien négatif et difficile comme en tant de guerre, de famine, de pandémie, etc.

c. Les jeux comme catharsis pour purger les passions des Hommes, leur permettre de faire ce qu’ils ne peuvent ou ne doivent faire dans le monde réel. Le jeu devient alors un monde virtuel second dans lequel tout est possible sans conséquence sur le monde primaire.

d. Les jeux comme stratégie d’apprentissage pour enseigner et comprendre l’Histoire, étudier des stratégies par exemple militaires, rendre ludique et divertissante la transmission des savoirs.

e. Les jeux comme toile de fond ou prétexte à la mise en scène historique, quand l’Histoire rend le jeu sérieux ou quand le jeu rend l’Histoire attractive. Nous pensons par exemple à des périodes historiques populaires, comme le Moyen Âge idéalisé, qui sont un moyen d’attirer l’attention des passionnés pour leur faire approcher de façon ludique d’autres thématiques ou problématiques.

f. Les jeux historiques ou l’histoire des jeux : quels sont les jeux qui ont traversé les époques et pourquoi ? Que nous apprennent les jeux et les divertissements sur les populations et les périodes qui les pratiquent ?

g. Les jeux fictifs : Du Jumanji aux Hunger Games, en passant par le Quidditch, le jeu apparaît souvent comme un moyen de raconter une histoire parce que le faire comme si des jeux d’enfants se construit selon la même dynamique que le il était une fois à la base de notre imaginaire littéraire et plus largement fictionnel.

Ce colloque est organisé dans le cadre de Fest’Ain d’Histoire, festival historique multiépoque qui se tiendra au Château de Chazey-sur-Ain (01) les 12 et 13 octobre 2024, ainsi que dans le cadre de l’ANR Aiôn (CE27-19-0008-01). Il est ouvert à tous les passionnés d’Histoire, qu’ils soient chercheurs en lettres et sciences humaines, journalistes, auteurs, youtubeurs, etc. Le comité de lecture sera constitué d’individus répondant à ces mêmes critères variés et privilégiera les propositions qui s’inscriront dans une démarche de vulgarisation scientifique à destination du grand public.

Nous vous prions, par ailleurs, de noter que nous ne serons en mesure de défrayer les
participants du colloque. Seuls les repas seront offerts.

Les propositions de communication de 500 mots maximum accompagnées d’une courte notice bibliographique sont à envoyer à fadh.colloque [at] gmail.com avant le 31 mars 2024.



Citer ce billet
Justine Breton (2023, 19 décembre). Appel à communications : Du pain et des jeux. Concours et tournois dans l’Histoire. Modernités médiévales. Consulté le 24 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vegq