Jouda SELLAMI (La Manouba)

Jouda SELLAMI est Maître de conférences – HDR à la Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités de la Manouba (FLAHM, Université de la Manouba, Tunis) et chercheure au Laboratoire « Analyse Textuelle, Traduction, Communication » de la FLAHM.

Elle est l’auteur d’une thèse de doctorat intitulée : « Espace naturel, espace urbain, espace sacré. Ecriture et perception de l’espace oriental dans le texte épique aux XIIe et XIIIe siècles ». (Corpus : Le Siège de Barbastre, La Prise de Cordres et de Sebille, La Chanson d’Antioche et La Chanson de Jérusalem), élaborée sous la direction des Professeurs Emmanuèle Baumgartner et Laurence Harf-Lancner à l’Université de Paris III-Sorbonne Nouvelle (publiée par la Faculté des Lettres de la Manouba en 2015).

Pour son HDR, elle a présenté, en 2021, un essai intitulé : « Sur les traces du mythe littéraire de Saladin. Origines et perpétuations, du Moyen Âge à l’Empire ».

Ses champs de recherche actuels sont : la littérature du Moyen Âge, les résurgences de la culture médiévale dans la littérature moderne et contemporaine, les conflits guerriers du Moyen Âge entre hier et aujourd’hui (d’après des textes français et arabes), les rapports entre mythe, histoire et littérature, l’ego-histoire.

Co-direction d’ouvrages collectifs 

–           D’une rive à l’autre. Actes du colloque international (13 et 14 avril 2006) organisé à la Faculté des Lettres de la Manouba par le Groupe d’Étude sur le Moyen Âge et le Seizième (GÉMAS) et le Centre d’Étude et de Recherche Éditer-Interpréter (CÉRÉDI, Université de Rouen), études réunies par Khédija Ajroud et Jouda Sellami, Tunis, Publications de la Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités de la Manouba, 2011.

–           La courtoisie dans la littérature au Moyen Âge et au XVIe siècle (Journée d’étude, avril 2011), études réunies par Khédija Blaïech-Ajroud et Jouda Sellami, Publications de la Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités de la Manouba, 2017.

–           Vieillesse, maladie et mort dans la littérature du Moyen Âge et de la Renaissance (Journée scientifique de l’UR « Littérature médiévale, moderne et contemporaine et didactique du français », décembre 2014), études réunies par Samir Marzouki et Jouda Sellami, Publications de la Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités de la Manouba, 2018.

Publications

–           « La souffrance et la mort dans la Chanson d’Antioche », La maladie et la mort au Moyen Age. Actes du Colloque d’Amiens (Janvier 2004) publiés par Danielle Buschinger, Médiévales n° 30, Amiens, Université de Picardie-Jules Verne, Presses du Centre d’Études Médiévales, 2004, p. 106-115.

–           « Les héros de la Chanson d’Antioche : entre épopée et histoire », Héros épique et héros romanesque au Moyen Âge. Actes du Colloque d’Amiens (Mars 2004) publiés par Peter Andersen et Danielle Buschinger, Médiévales n° 32, Amiens, Université de Picardie-Jules Verne, Presses du Centre d’Études Médiévales, 2004, p. 64-72.

–           « De la cité sarrasine à Jérusalem : perceptions de la cité épique », D’une rive à l’autre. Actes du colloque international (FLAHM, 13 et 14 avril 2006) organisé par le Groupe d’Étude sur le Moyen Âge et le Seizième (GÉMAS) et le Centre d’Étude et de Recherche Éditer-Interpréter (CÉRÉDI, Université de Rouen), études réunies par Khédija Ajroud et Jouda Sellami, Tunis, Publications de la Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités de la Manouba, 2011, p. 111-122.

–           « De la vieille forteresse à la prison. Représentations du locus horribilis dans l’épopée », Actes du XVIIe Congrès International de la Société Rencesvals pour l’étude des épopées romanes (Connecticut (USA), 22-28 juillet 2006), A publication of the Société Rencesvals. American-Canadian Branch, Numéro spécial de la revue Olifant, vol. 25, no. 1-2, 2008, p. 387-400.

–           « La rencontre amoureuse dans le Siège de Barbastre ou le bouleversement d’une destinée », L’instant fatal. Actes du colloque international organisé par le CÉRÉDI en collaboration avec le GÉMAS à l’Université de Rouen les 12 et 13 décembre 2007, édités par Jean-Claude Arnould, Publications numériques du CÉRÉDI (Actes de colloques et journées d’étude (ISSN 1775-4054)), n° 3, 2009, p. 1-11.

–           « L’identité normande dans la Chanson d’Antioche et le Livre d’Eracle », La Fabrique de la Normandie. Actes du colloque international organisé à l’Université de Rouen en décembre 2011, publiés par Michèle Guéret-Laferté et Nicolas Lenoir (CÉRÉDI), Publications numériques du CÉRÉdI, “Actes de colloques et journées d’étude (ISSN 1775-4054)”, n° 5, 2013, p. 1-15.

–           « Le romanesque dans l’épique : l’exemple du personnage épico-courtois de Synamonde dans le Bâtard de Bouillon », La courtoisie dans la littérature au Moyen Âge et au XVIe siècle (Journée d’étude, avril 2011), études réunies par Khédija Blaïech-Ajroud et Jouda Sellami, Publications de la Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités de la Manouba, 2017, p. 31-47.

–           « Quand la destinée individuelle prend le pas sur la destinée collective : l’exemple de Baudouin Ier de Jérusalem dans La Chanson d’Antioche et Le Bâtard de Bouillon », Histoire individuelle et histoire collective dans l’œuvre littéraire (Actes du colloque de la FLAHM, février 2014), études réunies par Afifa Marzouki, Sud Éditions, 2017, p. 61-78.

–           « La fonction du nom du héros dans Saladin (XVe siècle) », « Par deviers Rome m’en revenrai errant ». XXe Congrès International de la Société Rencesvals pour l’étude des épopées romanes (Université de la Sapienza à Rome, juillet 2015), a cura di Maria Careri, Caterina Menichetti e Maria Teresa Rachetta, presentazione di Stefano Asperti, Roma, Viella, Giugno, 2017, p. 357-368.

–           « L’expression de la subjectivité dans l’essai d’ego-histoire. L’exemple de “L’appétit de l’histoire” de Jacques Le Goff et “Le plaisir de l’historien” de Georges Duby », Ecriture de soi, invention de soi dans les littératures française et d’expression française contemporaines. Actes du colloque international du Laboratoire « Intersignes », FSHST, novembre 2016, édités par Jamil Chaker, Emna Beltaïef et Anis Nouaïri, Publications de la Faculté des Sciences Humaines et Sociales de Tunis, 2017, p. 327-349.

–           « Le message de la Danse macabre des hommes au XVe siècle », Vieillesse, maladie et mort dans la littérature du Moyen Âge et de la Renaissance (Journée scientifique organisée à la FLAHM en décembre 2014), études réunies par Samir Marzouki et Jouda Sellami, Publications de la Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités de la Manouba, 2018, p. 51-66.

–           « Hommages et trahisons dans le Couronnement de Louis », Hommage et transmission dans la littérature et le discours. En hommage aux professeurs Afifa et Samir Marzouki, textes réunis et présentés par Emna Belhaj Yahia-Safi et Sarra Khaled, Tunis, Sud Éditions, 2020, p. 27-42.

–           « Le témoignage en images sur la guerre dans les Essais d’ego-histoire : entre “mémoire vivante” et “mémoire savante” », L’image et son texte, Actes du colloque des 12 et 13 décembre 2018, Revue tunisienne des langues vivantes, Numéro coordonné par Farah Zaïem et Inès Ben Rejeb, Tunis, 2021, p. 133-153.



Citer ce billet
Justine Breton (2023, 14 mars). Jouda SELLAMI (La Manouba). Modernités médiévales. Consulté le 23 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rko5