Appel à communications : Journées de recherche et rencontres sur Tolkien

Les Journées de Recherche et de Rencontre sur Tolkien, organisées par l’association Tolkiendil, se dérouleront les 6 et 7 octobre 2023 en région parisienne (détails à venir).

Date limite d’envoi des propositions : 31 mai 2023.

Dans une période où l’actualité autour de l’œuvre de Tolkien foisonne, entre publications accompagnées par les illustrations de l’auteur lui-même pour la première fois et sortie de la série des Anneaux de Pouvoir sur Amazon Prime en 2022 par exemple, les Journées de Recherche et de Rencontres sur Tolkien ont pour objectif de permettre un état des lieux des études universitaires sur l’œuvre de Tolkien.

Il y a de cela cinquante ans, le lectorat francophone découvrait en librairie l’œuvre majeure qu’est Le Seigneur des Anneaux, phénomène médiatique et littéraire aux États-Unis ainsi qu’au Royaume-Uni quoique de manière moins visible, et pourtant encore pratiquement inconnu en France. Traduit pour les éditions Christian Bourgois par Francis Ledoux et publié en trois tomes, sa parution était concomitante avec la disparition de l’auteur : 2023 est donc une année de double commémoration pour le public francophone.

Arrivée dans le paysage éditorial près de près de vingt ans après la sortie de l’ouvrage au Royaume-Uni (1954-1955), l’œuvre de Tolkien s’impose en France comme un incontournable, en particulier dans la culture populaire des amateurs de littératures de l’imaginaire, tout en étant cycliquement « redécouverte » dans les médias. Elle devient durablement et littéralement visible tout particulièrement à partir des années 2000 avec le succès médiatique des adaptations cinématographiques de Peter Jackson. Cette période permet aussi, avec l’impulsion éditoriale de Vincent Ferré, d’accélérer le rythme de traduction de nouveaux ouvrages, avec la suite des tomes de L’Histoire de la Terre du Milieu ou des textes non fictionnels comme les Lettres, et le lancement d’un long chantier de retraduction et harmonisation des œuvres déjà publiées. En parallèle, l’étude universitaire de l’œuvre de Tolkien en France acquiert, après des décennies peu prolifiques, plus de visibilité académique grâce aux colloques organisés en 2008 (Rambures) et 2012 (Cerisy) et plus récemment en 2022 (« Tolkien et l’Antiquité », Paris). À cela s’ajoutent de nombreuses publications comme Sur les rivages de la Terre du Milieu (2001), D’Asimov à Tolkien (2004), Tolkien et ses légendes (2009) ou Tolkien et la religion (2021), et de multiples travaux d’étudiants, de plus en plus nombreux depuis vingt ans. Œuvre à la réception protéiforme, entre objet assimilé à la culture populaire et fiction associée à la culture académique (en particulier à travers le statut universitaire de son auteur), la légitimité de cet objet d’étude ne fait plus de de doute entre la publication du Dictionnaire Tolkien aux éditions du CNRS en 2012 et l’organisation d’une exposition consacrée à l’auteur à la Bibliothèque nationale de France en 2019 – dont le succès sans précédent, 135 000 visiteurs en quatre mois, vient conforter la notion d’une popularité forte de l’œuvre.

Les thèmes abordés lors de ce colloque relèveront de problématiques multiples, dans la lignée des colloques généralistes précédents qui ont apporté au public francophone de nouveaux éclairages sur l’auteur et son œuvre.

Les questions de traduction pourront être mises à l’honneur, d’autant qu’une vague de nouvelles traductions ou de révisions de traductions a cours depuis 2012, avec le travail de Daniel Lauzon entre autres.

Ces questions pourront être associées à une approche éditoriale, avec le processus de multiplication et réédition constante des textes, que ce soit en français ou dans d’autres langues.

Des analyses du texte lui-même, à la lumière de prismes de lecture contemporains, seront appréciées, tout comme des éclaircissements sur la vie de l’auteur, les études biographiques ayant beaucoup évolué depuis quelques années, avec les travaux de Leo Carruthers sur la religion ou sur l’expérience de la guerre de John Garth.

Enfin, les questions de réception de l’œuvre, en France ou ailleurs, permettront d’ancrer notre propos dans un contexte historique ou contemporain et éventuellement d’aborder la transmédialité actuelle de l’œuvre, à la suite des travaux de Vincent Ferré, d’Anne Besson et de Laura Martin-Gomez.

Ce colloque a lieu en région parisienne les 6-7 octobre 2023, il est ouvert à tous et toutes. Une attention particulière sera portée aux propositions de jeunes chercheurs. Les communications pourront être en français ou en anglais.

Les propositions sont à envoyer à l’adresse colloque2023 [at] tolkiendil.com avant le 31 mai 2023.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Justine Breton (24 février 2023). Appel à communications : Journées de recherche et rencontres sur Tolkien. Modernités médiévales. Consulté le 13 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/rknq