Parution: Un Moyen Âge en clair-obscur

Justine BretonUn Moyen Âge en clair-obscur. Le médiévalisme dans les séries télévisées, Tours, Presses universitaires François-Rabelais, coll. Sérial, 2023.

De Thierry la fronde à The Witcher, en passant par Vikings et Kaamelott, les séries télévisées consacrées au Moyen Âge nous font tour à tour rêver et trembler, mais peignent ensemble le portrait d’une époque médiévale fascinante.
Alors que les grosses productions récentes rivalisent de plus en plus avec le cinéma, mettant en scène des fresques épiques et des aventures spectaculaires, les séries conservent toujours sur le grand écran l’avantage de la durée et de la proximité. Par leur diffusion étendue, elles se révèlent être le moyen privilégié pour présenter des héros complexes impliqués dans des intrigues foisonnantes, qu’il s’agisse d’adapter de grandes sagas de fantasy ou des épisodes tirés de l’histoire européenne.
Malgré leur diversité apparente, toutes ces séries puisent dans un même imaginaire : celui de nobles chevaliers faisant parler le fer dans un monde à la fois merveilleux et violent. Les séries contribuent ainsi à rendre le Moyen Âge familier, mais aussi à entretenir l’image négative des « Âges sombres », largement remise en question par la recherche historique.
En s’appuyant sur des dizaines de séries diffusées depuis les années 1950 jusqu’à aujourd’hui, ce livre décrypte l’image que les séries retiennent et entretiennent de la période médiévale. Il montre comment l’usage et l’évolution de ces programmes contribuent à peindre un Moyen Âge en clair-obscur, beaucoup plus nuancé qu’on ne le croit souvent.

Table des matières

Introduction

Chapitre 1 : Un difficile ancrage dans le temps et l’espace

            1.1.Revendications historiques : un réalisme bien daté

Quand ? – Un cadre toujours plus précis – Où ? – Se repérer sur une carte – Une quête de « véracité historique »

            1.2.Revendications anachroniques : l’autre rythme de l’histoire

L’art du décalage historique – Le flou de la légende – Apporter du rythme à l’histoire

Focus : Des Moyen Âges pour tous les goûts

            1.3.Entrer dans l’histoire par la petite porte

L’intimité contemporaine, la saleté en plus – Des héros du quotidien – Une structure immobile mais infinie

            1.4.Un fort ancrage littéraire

Une source d’inspiration constante – Être ou ne pas être – Série de roman et série télévisée – Mettre l’histoire en récit

Focus : Quand une série ne suffit pas

            1.5.Lé médiévalisme sériel hors du Moyen Âge

                       Dénigrer les amateurs de médiévalisme – Retour vers le futur

Chapitre 2 : Portraits médiévaux

            2.1.Une noblesse très masculine

Le gouvernement des rois – Une définition mouvante de la chevalerie – Le héros de ces dames

            2.2.Le clergé : méchants évêques et gentils moines

Trois grandes religions monothéistes – L’Église comme garde-fou – Le rôle bénéfique des moines et des prêtres – Un joli décor de cathédrale

            2.3.Célébrer la différence

Un caractère hors norme – Des héros venus d’ailleurs – Vivre à l’écart de la société – Les artistes, ces éternels marginaux

Focus : Un Moyen Âge pas vraiment haut en couleur

2.4.Un monde de voyageurs

Partir au-devant de l’aventure – Explorer le monde – Le choc des cultures – La tour de Babel

            2.5.Le tissu social comme toile de fond

On ne travaille pas au Moyen Âge – Une société en mouvement – La difficulté de renouveler les générations – Des victimes à sauver

Chapitre 3 : Complexifier les récits

            3.1.Chevalier solitaire et aventures interchangeables

Un divertissement fixe – Des gentils et des méchants

            3.2.Pour une plus grande complexité narrative et sociale

Vers le feuilleton – Des preux chevaliers aux héros rebelles

            3.3.Des récits diffractés

Des intrigues toujours plus riches – Multiplier les protagonistes – Mais conserver un guerrier comme héros

Focus : Des vivants et des morts

            3.4.Historique, épique, magique : peu économique !

Une base de spectaculaire guerrier – L’art (visuel) des combats

Chapitre 4 : Les Âges sombres

            4.1.Qu’il ne fait pas bon vivre au Moyen Âge

« La nuit est sombre et pleine de terreur » – L’ignorance des médiévaux – Misère et saleté – Intolérance et injustice

Focus : Le feu aux poudres

            4.2.Le spectacle de la guerre

Un monde guerrier avant tout – Faire de la mort un nouveau divertissement – Le « réalisme » de la violence médiévale

Focus : Rire du Moyen Âge

             4.3.Genre et sexualité : des rôles bien définis ?

Le temps des clichés – Demoiselles en détresse – Violences sexistes et sexuelles – Évolution et nuances – Un monde guerrier avant tout (bis)

Chapitre 5 : Il était une fois le Moyen Âge

            5.1.Réécrire les contes

Détourner les anciens schémas – L’importance de raconter des histoires

Focus : Fantasy et Moyen Âge

5.2.Le Moyen Âge pour petits et grands

Faire disparaître les adultes – Féminiser les récits – Un Moyen Âge tout en douceur – Enseigner par les séries médiévalistes

            5.3.Un médiévalisme postmoderne

Le postmoderne appliqué au médiévalisme sériel – Le Moyen Âge comme contrepoint humoristique

Conclusion

Chronologie des séries médiévalistes

Bibliographie

Détails et commandes sur le site de l’éditeur.



Citer ce billet
Justine Breton (2023, 2 février). Parution: Un Moyen Âge en clair-obscur. Modernités médiévales. Consulté le 23 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rknl