Hélène Cordier (Université de Lausanne)

©Félix Imhof

Hélène Cordier est docteure en littérature médiévale française (Université de Lausanne). Elle a consacré son travail de thèse aux réécritures contemporaines des textes arthuriens à destination des enfants, en touchant de près aux questions de l’adaptation et de la réception. Elle développe actuellement un axe de recherche sur l’écopoétique des productions médiévalistes contemporaines.
 
Depuis 2018, elle occupe le poste de coordinatrice scientifique du Centre d’études médiévales et post-médiévales de l’Université de Lausanne (CEMEP). Ce centre interdisciplinaire articule ses études autour de la civilisation de l’Europe occidentale et du bassin méditerranéen de 500 à environ 1500 après Jésus-Christ, avec un intérêt particulier pour le Moyen Âge finissant. Il se penche également sur l’appropriation, la transformation et l’adaptation de certains aspects de cette civilisation à des époques plus récentes.
 
Membre de l’Association française de recherches sur les livres et objets culturels de l’enfance (AFRELOCE)
Membre de l’Observatoire des récits et imaginaires de l’anthropocène (ORIA) de l’Université de Lausanne
 

Mots-clés : Littérature médiévale – Littérature de jeunesse – Médiévalisme – Ecopoétique – Culture populaire

CV, activités de recherche et publications sur sa page académique.



Citer ce billet
Justine Breton (2022, 28 mars). Hélène Cordier (Université de Lausanne). Modernités médiévales. Consulté le 24 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rkm8