Clémence Blanc-Gouletquer

Clémence Blanc-Gouletquer est doctorante contractuelle en Littérature médiévale à l’Université de Lorient. Sa thèse s’intitule “Histoires de peaux dans la littérature médiévale (arthurienne et renardienne) du XIIe au XVe siècles. Approches croisées : poétiques, esthétiques, anthropologiques et historiques”. Ce travail est mené sous la direction de Patricia Victorin et de Benoît Jeanjean.

Elle est actuellement chargée d’enseignement en littérature médiévale et en ancien français à l’Université Bretagne Sud.

 

Communications :

« La main coupée de Joïe dans La Manekine, une poétique de la trace », communication dans le cadre de la journée d’études “De l’événement à l’objet: poétiques médiévales de la mémoire matérielle”, mars 2022.



Citer ce billet
Justine Breton (2021, 1 décembre). Clémence Blanc-Gouletquer. Modernités médiévales. Consulté le 24 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rkl9